Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Jonathan Majors lâché par ses agents artistiques et par ses managers des relations publiques

Jonathan Majors lâché par ses agents artistiques et par ses managers des relations publiques

NewsCinéma

Si Marvel Studios ne semble pas s'être décidé sur la situation à adopter vis-à-vis du comportement de Jonathan Majors, les agences de représentants associées au comédien ont décidé de prendre les devants. Inculpé au pénal pour coups et blessures, l'interprète de Kang le Conquérant (et de Damian Anderson dans le film Creed III de Michael B. Jordan) a été lâché par ses représentants de l'agence Entertainment 360, agence de talents et société de production à Hollywood, selon les informations de Variety

La rédaction de l'antenne de presse indique également que la Lede Company, société de consulting et de mise en avant des marques et des personnalités publiques, a aussi décidé de rompre sa relation de travail avec Majors récemment.

Affaire en Cours

A l'origine de ces prises de positions très nettes, un scandale récent : à la fin du mois de mars, l'acteur de trente-trois ans avait été arrêté par la police de New York pour coups et blessures sur une jeune femme, admise en soins hospitaliers. Si les jours de la victime ne sont pas en dangers actuellement, le rapport médical formulé par les médecins en charge de son cas indiquaient des traces d'étranglement et des coups portés à la tête. Si la défense de Jonathan Majors nie les accusations de violence conjugale, et affirme même détenir des échanges de SMS susceptibles d'innocenter le comédien (ou d'alléger son cas), la justice de l'état de New York s'est bel et bien saisie de l'affaire. 
 
Du côté de Marvel Studios, le journaliste Jeff Sneider expliquait récemment que la situation n'avait pas encore été adressée à l'heure actuelle - mais que les équipes de Kevin Feige allaient s'entretenir avec les représentants de Majors pour envisager différents cas de figures. Un moment de tension qui nous rappelle l'attitude d'Ezra Miller et de Warner Bros., avec un studio qui avait là-aussi investi gros sur une personnalité publique avant de se retrouver confronté à un scandale public de grande ampleur. Or, si Jeff Sneider faisait référence à Entertainment 360 et à la Lede Company en évoquant les "représentants" de Jonathan Majors, il n'est pas certain que les solutions envisagées par Marvel ne trouvent d'interlocuteurs dans l'immédiat. A l'exception, bien sûr, de ses avocats, qui devront trancher sur la nature du contrat signé entre l'acteur et la société de production et des éventuelles clauses de licenciement si cette piste est considérée à moyen ou à court terme.
 
Pour l'heure, il est surtout assez probable que Kevin Feige attend de connaître la décision du tribunal avant de se positionner.
 
Corentin
est sur twitter
à lire également

Avengers : The Kang Dynasty changera de nom alors que Marvel Studios mettra bien Kang de côté ...

Ecrans
Une confirmation et pas des moindres parvient du côté du Hollywood Reporter, à l'occasion d'un long papier détaillant la stratégie ...

Dans la foulée du verdict, Marvel Studios licencie Jonathan Majors

Ecrans
Ca n'aura pas pris longtemps. Les têtes pensantes de Marvel Studios ont décidé de rompre toute relation de travail avec l'acteur ...

Jonathan Majors reconnu coupable de coups et blessures sur son ex-compagne

Ecrans
Alors qu'il avait été décalé à plusieurs reprises, et que la défense avait tenté de faire annuler sans succès, le procès de ...

Jeff Loveness en passe de quitter l'écriture du film Avengers : The Kang Dynasty ?

Ecrans
Depuis quelques semaines, les conversations au sujet de l'avenir de Marvel Studios vont bon train dans les rédactions de ...

Re-caster Kang, ou changer de super-vilain ? Le problème Jonathan Majors chez Marvel Studios

Ecrans
Dans son grand état des lieux de l'automne 2023 chez Marvel Studios, la rédaction de Variety a tenu à souligner plusieurs points ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer