Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Warner sous le feu des critiques pour sa décision de sortir ses films sur HBO Max en 2021

Warner sous le feu des critiques pour sa décision de sortir ses films sur HBO Max en 2021

NewsCinéma

Comme un vent de panique et de colère en interne chez WarnerMedia. La compagnie est sous le feu des critiques, publiques comme privées, depuis l'annonce d'un planning de films qui, pour l'année 2021, seront disponibles à la fois au cinéma et la plateforme de streaming HBO Max. Le Hollywood Reporter fait état de multiples déclarations fortement courroucées, de la part d'autres studios, agents représentants acteurs et actrices, mais aussi de réalisateurs en vue comme Christopher Nolan, ou James Gunn, qui doit livrer l'été prochain The Suicide Squad.

Une attaque directe contre le cinéma ? 

"Certains des plus grands cinéastes et plus grandes stars de cinéma se sont couchés la nuit d'avant en pensant qu'ils bossaient pour le meilleur studio de cinéma, et se sont réveillés en découvrant qu'ils travaillent pour la pire plateforme de streaming." C'est une déclaration choc de Christopher Nolan, réalisateur d'un Tenet qui n'a pas su réaliser d'exploit au cinéma avec la crise du coronavirus, et à qui l'on doit encore ce qui est considéré parmi les meilleurs films sur Batman. Le réalisateur n'est pas le seul à être dans une réelle colère, après la décision prise par Warner de sortir l'ensemble de ses 17 films prévus pour le cinéma également sur sa plateforme de streaming. Ce, malgré les motivations avancées du studio de vouloir à la fois soutenir le secteur du cinéma, tout en permettant à chacun, en fonction de l'endroit où il vit, limiter les risques liés à la pandémie de coronavirus, de rester chez soi. Wonder Woman 1984 est le premier film à tenter l'expérience, et sans attendre les retours, Warner a donc pris la décision de réitérer pour tout son panel de l'année prochaine. 

Mais le mécontentement et les batailles (judiciaires) qui se trament en coulisses ne se cantonnent pas qu'à la question du secteur des cinéma. Selon les sources du Hollywood Reporter, ce sont aussi les représentants d'acteurs, actrices et toutes les personnes impliquées dans la production de ces films, qui pointent du doigt Warner. Avec notamment la question de manque à gagner en termes de royalties sur les films en question - dont on s'attend à ce que, même en cas de succès sur HBO Max, ils soient inférieur à ce qu'aurait pu générer une sortie sur grand écran. La réputation du studio en a également pris un coup, après cette décision qui viendrait donc de Carolyn Blackwood, chef opératrice chez Warner Bros., qui a vu l'opportunité d'amoindrir la potentielle humiliation de se retrouver avec des scores au box-office les plus bas pour certaines très grosses productions.

Une autre accusation forte pèse sur les dirigeants, tant à la tête de WarnerMedia que de la compagnie-mère AT&T, soit John Stankey de ce côté, et Jason Kilar ainsi qu'Ann Sarnoff (en poste depuis seulement un an, et qui n'aurait pas encore toutes les relations adéquates avec tous les acteurs du milieu), qu'on accuse de ne "pas comprendre le business du cinéma et la relation avec les talents". De fait, c'est Toby Emmerich qui se retrouverait à devoir calmer le jeu. Ce dernier ayant beau objecter que la diffusion sur HBO Max n'est limitée qu'à un mois, et qu'à l'international les films sortiront bien en salles, on lui répond que les versions piratées (de bonne qualité) se retrouveront instantanément disponibles dans le monde à l'heure où elles le seront sur la plateforme de streaming. Un argument incontestable, et déjà craint en France : encore faudrait-il avoir une étude sérieuse sur les habitudes de consommation des spectateurs et de leur envie, réelle, de découvrir des blockbusters chez eux plutôt que devant un grand écran : le confort ou le grand spectacle, telle est la question.

Plus dérangeant est ce qui nous est rapporté sur le cas Wonder Woman 1984 : Patty Jenkins et Gal Gadot, ainsi que les autres personnes clé dans le film, auraient reçu des millions de dollars supplémentaires pour dire du bien de la sortie du film sur HBO Max. Notamment parce que le studio mise sur un troisième film (et un spin-off, aussi) et qu'il faut donc mettre la main à la poche pour convaincre les personnes impliquées, pour compenser le manque à gagner par le profit du cinéma. Cette "Wonder Woman money" en revanche, ne serait pas au programme des films prévus pour 2021. 

De nombreuses discussions vont donc être entamées entre le studio et les divers représentants du secteur, attendu également que Legendary puisse poursuivre Warner sur la question d'un film comme Godzilla vs Kong, qu'il a financé à 75% ; des réalisateurs comme Denis Villeneuve (pour Dune) et James Gunn (pour The Suicide Squad) font visiblement également part de leur mécontentement. Le geste de WarnerMedia comptait visiblement sur l'initiation d'un mouvement que Disney aurait suivi par après - ce qui n'est pour l'instant pas le cas, le studio concurrent préférant décaler ses films, et de n'en rediriger qu'une partie sur Disney+. Il faut dire que cette dernière ne connaît pas du tout les problèmes d'abonnement que HBO Max a. 

Alors que Disney doit faire quelques annonces importantes cette semaine, il faudra voir si elles pourraient concerner un changement de modèle de diffusion. En l'état, WarnerMedia semble bien isolé dans ce qui pourrait devenir une situation bien plus problématique pour le studio, en cas de poursuites judiciaires ou d'un désaveu du milieu du cinéma pour le studio. A voir en fonction du succès ou non de Wonder Woman 1984 en cette fin d'année pour voir si l'entité corrigera ou non son tir.

Source

 

Arno Kikoo
est sur twitter
à lire également

HBO Max et Discovery+ vont bien fusionner en une même plateforme (qui devrait s'appeler ''Max'')

Ecrans
Warner Bros. Discovery serait en fin en passe de trouver une solution à la problématique du dédoublement des plateformes. Depuis ...

Warner Bros. publie (gratuitement) les cinq premiers épisodes du podcast Batman : The Audio ...

Ecrans
A quelques grandes lieues de Batman : Autopsie ("Batman Unburied" en version originale), l'effort de Warner Bros. sur ...

DC Studios : James Gunn confirme un univers partagé entre films et séries (et surtout animation)

Ecrans
L'année passe, et dans le parc fermé des comics, quelques bonnes nouvelles se dessinent à l'horizon. C'est en tout cas l'avis d'une ...

L'acquisition de la CW n'a pas coûté un centime au groupe Nexstar (au vu des finances de la ...

Ecrans
Fait étonnant, à l'aune des rachats estimés à plusieurs millions, centaines de millions ou milliards de dollars qui font les choux gras ...

Black Adam : avec 366 M$, le film dépasse Shazam! au box-office mondial

Brève
Si bien des attentions se portent à l'heure actuelle, du côté du box-office, sur Black Panther : Wakanda Forever, avant que l'ouragan ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer