Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Tim Miller revient sur ses frictions avec Ryan Reynolds sur le projet Deadpool 2

Tim Miller revient sur ses frictions avec Ryan Reynolds sur le projet Deadpool 2

NewsCinéma

Dans les discussions qui auront accompagné la sortie de Terminator : Dark Fate, Tim Miller aura eu, à plusieurs reprises, l'opportunité de revenir sur le cas Deadpool 2. Responsable de la mise en scène sur le premier volet, le réalisateur avait claqué la porte pendant le développement du second sous le feu de rumeurs et de spéculations variées. Un temps, la théorie en vigueur voulait que le rôle de Cable aurait été à l'origine du conflit, ou que la Fox ne souhaitait pas mettre la main à la poche pour un projet jugé trop coûteux.

Des rumeurs que Tim Miller lui-même aura contredit à plusieurs reprises - Kyle Chandler n'a jamais été envisagé pour le rôle de Nathan Summers, le film n'aurait pas coûté si cher que ça, et le ton de cette suite aurait bien été dans le prolongement du premier. En réalité, le cinéaste aura bêtement et simplement abandonné Deadpool parce qu'il ne se sentait plus aux commandes du projet, le contrôle créatif exercé par Ryan Reynolds ayant vite pris l'ascendant sur la moindre décision prise en interne. Voilà ce qu'en dit le réalisateur aujourd'hui, aux micros du podcast The Business de KCRW.
 
"Ce qui était clair, c'est que Ryan Reynolds voulait avoir le contrôle de cette franchise. Certains réalisateurs arrivent à travailler comme ça, mais pas moi. Je n'ai pas de problème avec le fait de débattre de certaines décisions, mais si je n'ai aucun moyen de me faire entendre, je n'ai pas envie de discuter. Et je ne pense pas que l'on doive négocier à chaque décision prise dans le processus de création, il y a juste trop de choses sur lesquelles on doit se battre. Et puis, Ryan est la figure de proue de Deadpool, il était l'élément le plus important, et de loin. Donc s'il décide de s'approprier le contrôle, il s'approprie le contrôle.

J'ai toujours été assez bon dans le fait de passer à autre chose. Au début, j'avais réellement envie de m'investir, et puis à un moment donné, j'en suis arrivé à ce moment où il y avait une décision à prendre, et il se trouve que je suis plutôt doué pour mettre ça derrière moi. On a eu une réunion à la Fox, l'ordre du jour était clair, alors je leur ai dit 'j'ai saisi, je démissionne, et vous n'avez qu'à faire ce que vous voulez.'"

Du côté de Reynolds, le comédien se sera défendu d'avoir voulu intervenir dans chaque étape du développement du film (expliquant, par exemple, avoir pleine confiance en Miller pour ce qui est des effets spéciaux) mais avoir trop longtemps espéré et porté le projet Deadpool pour ne pas s'impliquer. La friction survenue entre le réalisateur et sa vedette auront été un grand gâchis pour tout le monde, puisque si, en définitive, David Leitch aura proposé un Deadpool 2 plutôt bien reçue par le public et les critiques, les plans de Miller prévoyaient aussi de relancer les Quatre Fantastiques au cinéma, ou de transformer le personnage de Vanessa en Copycat, pour de bon.
 
En lieu et place, Reynolds se sera rendu responsable d'un énième cas de "femme dans le frigo" en faisant assassiner l'héroïne en début de film, pour servir de motivation scénaristique au héros. Cela étant, le très bougon Tim Miller aura récemment déclaré que l'expérience de Terminator : Dark Fate n'aura pas forcément été en sa faveur, expliquant que James Cameron se sera à son tour approprié le contrôle créatif du projet et ne souhaitant plus travailler, à terme, avec ce producteur.
 
Sempiternel voyage pour l'indépendance artistique dans un océan de franchises bien gardées, par des chefs de projet caractériels pour qui le réalisateur n'est qu'un salarié de plus - en résumé, on conseillerait à Miller de quitter pour un temps le cinéma de licence pour les plus vertes prairies de l'indépendance (quitte à monter une assoce avec Neil Blomkamp, les deux copains auraient sans doute deux trois anecdotes à partager).
 
Corentin
est sur twitter
à lire également

Deadpool sera le nouvel hôte de Carnage (Carnagepool ?) en mars 2023 chez Marvel

Actu Vo
Du nouveau concernant la série Deadpool d'Alyssa Wong et Martin Coccolo, qui a démarré chez Marvel au cours de cet automne. Comme bien ...

Deadpool : Badder Blood : le dernier projet de Rob Liefeld sur son rejeton masqué écope d'une ...

Actu Vo
Comme lui-même n'hésite pas à le rappeler à qui veut l'entendre - et en particulier à toutes celles et ceux qui voudraient l'accuser ...

Deadpool : la nouvelle série d'Alyssa Wong et Martin Coccolo se dévoile

Actu Vo
Bien des attentions sont tournées du côté de Deadpool en ce moment. Non content d'avoir réussi à ramener Hugh Jackman en Wolverine ...

Hugh Jackman de retour en Wolverine dans Deadpool 3 (annoncé pour le 6 septembre 2024)

Ecrans
Deadpool 3 - No Way Home ? On aurait presque oublié l'existence d'un troisième opus des aventures cinématographiques du ...

Marvel Studios décale la sortie d'un film (anonyme) important de la Phase 5 en 2024

Ecrans
Si Kevin Feige s'était déplacé avec une mallette pleine d'annonces pour la récente édition du salon San Diego Comic Con, ...
Commentaires (2)
Vous devez être connecté pour participer