Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Les séries Marvel Netflix n'iront pas sur Disney+ d'après un critique spécialisé

Les séries Marvel Netflix n'iront pas sur Disney+ d'après un critique spécialisé

NewsSeries tv

Dans la journée d'hier, Netflix et Marvel Televisions annonçaient la fin de la série Daredevil, antépénultième bastion d'un accord passé il y a bien des années entre le studio et le diffuseur autour de personnages plus à même de s'épanouir au format sérialisé. Alors que Disney prépare, comme la plupart des grands groupes, sonpropre service de streaming, Netflix semble mettre fin aux projets à la chaîne sans que les fans ne comprennent réellement le pourquoi (called it).
 
Une des théories avancée par certains est que Marvel Studios chercherait à tout rapatrier afin de produire et diffuser en interne la suite de Daredevil, Luke Cage ou Iron Fist, sur le service Disney+. Une théorie qui n'a aucun sens sur le papier, puisque Netflix reste producteur et distributeur des premières saisons de chacun de ses héros - et donc, Disney n'aurait aucun intérêt à "continuer" les aventures de ces personnages, puisqu'ils ne disposeraient pas des droits de diffusion des premières saisons. 
 
Imaginez une saison 4 de Daredevil sur Disney+, tandis que les trois premières seraient encore sur Netflix - la piste la plus probable serait plutôt, à quelques années de là, de rebooter ces héros à l'écran comme cela a été le cas avec Sony et Spider-Man. Voire de ne plus les utiliser, comme d'autres héros adaptés par le passé par certains studios et que l'on n'a plus revu ensuite - et dans cette optique, priver les fans de la ligne street cruciale aux yeux de beaucoup, et porteuse de certains des meilleurs récits de la Maison des Idées. Tout ça pour une broutille de concurrence entre services de streaming : tout le monde y gagne, sauf vous.  

Le critique spécialisé Alan Sepinwall, auteur de nombreux bouquins sur le cinéma et les séries télévisées et rédacteur pour le magazine Rolling Stones, développe justement cette idée. Selon lui, les contrats ne permettent tout simplement pas de relancer les séries sur Disney+ (d'une part) et les responsables de ce type de décisions n'en ont même pas envie - d'après Sepinwall, les décideurs de la partie streaming de Marvel sur cette nouvelle plateforme sont les mêmes que la partie cinéma. Et non plus les responsables de Marvel Television.
 
 
Dans l'énorme entreprise que représente la société Marvel, différentes branches et sous-divisions se répartissent en effet le travail dans des sections aux décisions totalement séparées : c'est pour cette raison que les séries de Netflix ont régulièrement fait référence au MCU, tandis que les films Marvel Studios n'ont jamais intégré le moindre élément des séries Defenders en toutes ces années de cohabitation. 
 
On remarque que le poids de la branche cinéma semble en effet planer sur Disney+ : la philosophie tend vers l'idée de continuer à exploiter des héros vus dans les films, d'après les premières annonces, et aucune création de nouveau personnage ou résurgence de l'esprit street level n'a été envisagée. Dès lors, les théories selon lesquelles Marvel Studios et Marvel Television, l'une gérée par Kevin Feige, l'autre par Jeph Loeb et Ike Perlmutter, seraient en conflit depuis des années prennent davantage de poids.
 
Cela étant, il ne s'agit que de la parole d'un critique, que l'on est cependant prêt à croire au vu de la situation de ces derniers mois, voire plus avant. Le caprice de la branche cinéma, et l'avidité de Disney qui cherche de son côté à récupérer une part du gâteau streaming, auront sabré la série Daredevil ainsi que ses copains à louer - à voir maintenant comment les fans s'accommodent de cette situation, et si la marque aux grandes oreilles a choisi la bonne méthode pour faire la promotion de sa nouvelle plateforme.
 
 
Corentin
est sur twitter
à lire également

Predator #1 : Le chasseur devient la proie dans la série d'Ed Brisson et Kev Walker

Preview
Il en aura fallu, du temps. Et ce qu'on a pris pour un décalage lié à une sorte de double-procès - lorsque les deux scénaristes à ...

Où l'on comprend enfin le système de paiement injuste des adaptation de comics contre les auteurs

Ecrans
Il y a un an tout pile - à trois jours près - la rédaction du Hollywood Reporter se penchait sur le système de répartition des ...

Crunchs, stress, payes dérisoires : les artistes des effets spéciaux furieux envers Marvel Studios

Ecrans
A chaque année, une enquête de plus sur les méthodes de travail du colosse Marvel Studios. L'année dernière, à la même date, le ...

She-Hulk : Attorney at Law : un premier trailer pour la série Disney+ confirmée pour cet été

Ecrans
Une année de plus pour la plateforme Disney+ et sa myriade de franchises. Lors d'une nouvelle conférence publique comparable au ...

Disney loue (pour 20 ans) le nom, le visage et les droits de Stan Lee (oui) via un contrat avec la ...

Actu Vo
Depuis la mort de Stan Lee, les vautours rôdent. Producteurs, chaînes de télé', marchands de jouets, une large panoplie d'entrepreneurs ...
Commentaires (6)
Vous devez être connecté pour participer