Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
The Flash : Warner chercherait à rompre les liens avec Ezra Miller après la sortie du film

The Flash : Warner chercherait à rompre les liens avec Ezra Miller après la sortie du film

NewsCinéma

Le cas Ezra Miller devient de plus en plus embarrassant pour l'entité Warner Bros. Discovery. Alors que le film The Flash a été reporté à l'année 2023, les mois qui précèdent sa sortie vont se révéler cruciaux pour le studio, qui doit gérer avec les affres d'un acteur/d'une actrice qui a, pour ainsi dire, littéralement pété les plombs. Entre des affaires d'agressions, de harcèlement sur mineur et une volonté manifeste de provocation à l'encontre des forces judiciaires qui essaient de lui faire rendre compte de ses actes, Warner Bros. est au devant d'un cas d'image publique particulièrement houleux à gérer, qui pourrait entraîner une rupture de tout lien entre les deux parties une fois The Flash sorti. 

No More Ezra Miller ? 

C'est le sérieux Deadline qui retrace un long rapport sur le cas d'Ezra Miller et de The Flash, qui est pour eux la "première crise filmique" que doit gérer David Zaslav, président de la nouvelle entité Warner Bros. Discovery - ceci, lié à l'escalade du comportement erratique de l'acteur/ice principal du film. Selon le média d'information américain, le studio a tenté à plusieurs reprises de venir en aide à un acteur visiblement en difficulté, mais les faits divers autour de ses exactions continuent de s'empiler, laissant entrevoir une campagne de communication on ne peut plus compliquée lorsqu'il s'agira de démarrer la promotion de The Flash. Problème s'il en est, puisque ce long métrage a bien plus d'importance qu'une simple aventure du Bolide Ecarlate, en faisant réapparaître le Batman de Michael Keaton et étant censé définir ce que seront les futures lignes de l'univers DC Comics au cinéma (en écartant, par exemple, des projets considérés comme trop niche tels que Wonder Twins, récemment annulé).

Selon Deadline, plusieurs options s'offrent à Zaslav, qui devra trancher assez rapidement. La première, ce serait de ne faire que le strict minimum autour de la campagne de promotion de The Flash, sans inviter Ezra Miller à y participer, et en se limitant à quelques conférences de presse. Une autre option serait de revoir les ambitions du film à la baisse et de le sortir directement sur HBO Max (ce qui serait catastrophique d'un point de vue financier au vu du temps et de l'argent investi sur le projet, entre les multiples écritures et changements de réalisateurs au cours des dernières années). Enfin, une troisième solution serait de réussir à sortir The Flash dans les meilleures conditions possibles, puis d'arrêter toute forme de collaboration avec Ezra Miller si la situation continue de la sorte - et de recaster quelqu'un d'autre par la suite, une façon de faire que le studio a déjà appliquée sur le cas Johnny Depp avec la franchise Fantastic Beasts.

Quelle que soit l'option choisie, Warner Bros. se retrouvera perdant dans une moindre mesure, et l'objecti de Zaslav est donc de minimiser au mieux les risques et les pertes sur The Flash - eut égard notamment aux centaines de personnes impliquées sur le film et qui n'ont rien à voir avec les actions de Miller. L'acteur/actrice avait déjà attiré l'attention depuis le printemps 2020, avec une vidéo qui le/la montrait en train d'étrangler une fan ; à Hawaii, plusieurs plaintes avaient été déposées contre Miller après des insultes, une effraction et une attitude menaçante envers un couple de locaux. Depuis, Miller a aussi été accusé de harcèlement et de manipulation envers des jeunes personnes (dont une non-binaire, comme l'acteur/ice) de 13 et 18 ans respectivement. Miller a aussi supprimé son compte Instagram après s'être moqué des forces de l'ordre qui cherchaient à le retrouver. Quelles que soient les retombées de tous ces faits, on comprendra largement que Warner Bros. voudra se séparer de Miller dans la poursuite de ses plans de consolidation de la marque DC Comics sur les écrans.

Il reste encore une bonne année avant que le film The Flash ne soit diffusé en salles, et donc tout autant de temps à David Zaslav de prendre une décision qui aura un impact en tous les cas pour le devenir du personnage et pour Ezra Miller. Selon Deadline, le président de Warner Bros. Discovery ne peut qu'espérer que le scandale n'aille pas plus loin, alors que le studio aura déjà une campagne de promotion assez houleuse à gérer. On pensait qu'à présent que le film était tourné, The Flash n'aurait plus de soucis - mais c'est rarement le cas, avec ce type de projets qui semble maudit depuis bien longtemps. Sortie prévue, normalement, le 21 juin 2023 au cinéma.

Source

Arno Kikoo
est sur twitter
à lire également

The Flash : Warner Bros. envisage plusieurs solutions face au ''problème'' Ezra Miller

Ecrans
Une situation qui ne compte visiblement pas se résoudre toute seule, par enchantement. A force d'attendre que la tempête passe, Warner ...

The Flash : la saison 9 sera bien la dernière saison avec 13 épisodes

Ecrans
Une nouvelle qui vient confirmer ce que beaucoup anticipaient déjà. Au printemps 2022, la CW annonçait avoir renouvelé la série The ...

Sony retire de son calendrier un film de super-héros (non-défini) pour 2023

Ecrans
Depuis la sortie de Spider-Man : No Way Home, Sony Pictures aurait, selon différentes antennes de presse spécialisée, donné la ...

Urban Comics annonce (enfin) le tome 5 de Geoff Johns présente Flash

Actu Vf
Trois ans et une pandémie se sont écoulés depuis le dernier volume en date de la collection Geoff Johns présente The Flash chez ...

Dark Crisis : des tie-ins localisés dans les séries Aquamen et The Flash en juillet 2022

Actu Vo
Pour l'heure, l'événement Dark Crisis attend encore de se présenter correctement. D'ici quelques jours, le lectorat pourra enfin ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer