Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Fumer fait tousser, un pastiche de super-sentai par Quentin Dupieux

Fumer fait tousser, un pastiche de super-sentai par Quentin Dupieux

NewsCinéma

Vous aimez les super sentai ? Les Power Rangers ? Les gros monstres farfelus et toute la culture super-héroïque venue du japon ? Par ici, c'est le cas, et on a pu constater à de nombreuses reprises à quel point elle continue d'inspirer les auteurs de bande dessinée américaine sur des projets tels que Radiant Black ou Ultramega (quand elle n'est pas directement exploitée par les éditeurs avec le Ultraman de Marvel). Hé bien dans le cinéma français, on a visiblement aussi envie de s'essayer dans le registre - mais avec beaucoup d'humour et d'absurdité en prévision.

Hé oui, on peut enfin parler de Quentin Dupieux sur Comicsblog

La programmation du Festival de Cannes 2022 a été dévoilée ce matin, et en plus des nombreux films particulièrement alléchants (mais qui ne rentrent absolument pas dans notre ligne éditoriale), on retrouve le curieux Fumer Fait Tousser du réalisateur Quentin Dupieux, maître de l'absurde et du bizarre dont on ne pourra que vous recommander la filmographie (particulièrement Réalité, Wrong Cops ou un Steak à l'ancienne). Une première image du film est dévoilée, qui montre clairement l'intention du cinéaste de se faire sa parodie de super sentai.

Le résumé suit ainsi : "Après un combat acharné contre une tortue démoniaque, cinq justiciers qu’on appelle les "TABAC FORCE", reçoivent l’ordre de partir en retraite pour renforcer la cohésion de leur groupe qui est en train de se dégrader. Le séjour se déroule à merveille jusqu’à ce que Lézardin, empereur du Mal, décide d’anéantir la planète Terre…". La distribution, elle aussi, regroupe des noms bien connus des sphères comiques françaises, avec Gilles Lellouche, Vincent Lacoste, Anaïs Demoustier, Jean-Pascal Zadi, Oulaya Amamra, David marsais et Grégoire Ludig du Palmashow, Adèle Exarchopoulos, Doria Tillier, Jérôme Niel, Blanche Gardin, Anthony Snogio et Raphaël Quenard, et surtout la participation d'Alain Chabat (le meilleur pote de Jon Bernthal, sachez le) et Benoît Poelvoorde (qu'on avait pu apprécier dans Comment je suis devenu super-héros). La production est assurée par Chi-Fou-Mi (qui s'occupait déjà de Mandibules de Dupieux) et Gaumont

Fumer Fait Tousser sera présenté au Festival de Cannes Hors Compétition en séance de minuit, et on attendra avec une impatience non feinte la sortie en cinémas.


Arno Kikoo
est sur twitter
à lire également
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer