Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Morbius engrange 39 M$ aux Etats-Unis (et 84 M$ au global) pour son premier weekend

Morbius engrange 39 M$ aux Etats-Unis (et 84 M$ au global) pour son premier weekend

NewsCinéma

Démarrage timide pour le dernier né des studios Sony Pictures. Au sortir de ses premiers jours d'exploitation en salles aux Etats-Unis, le film Morbius de Daniel Espinosa amasse la modeste somme de 39,1 millions de dollars. A l'international, le long-métrage ajoute à cette somme, calculée sur le box office "domestique" autrefois crucial pour les prises de décision de studios, un ensemble cumulé de 44,9 millions de dollars, pour un résultat d'ensemble chiffré à 84 millions à l'échelle mondiale. La vénérable rédaction des Toiles Héroïques donne quelques détails sur ce score, en listant les trois premiers pays responsables (c'est le mot) de la performance internationale de Morbius, avec 4,2 millions empilés au Royaume-Uni, 3,8 millions au Mexique, et 3,3 millions en France. 

Et donc, c'est bien ou c'est pas bien ?

Mettons que c'est moyen. Variety estime que le verre est à moitié plein : la pandémie sévit encore dans les principaux territoires importants de la fréquentation des salles de cinéma, le personnage n'était pas particulièrement populaire avant que Sony Pictures ne décide d'en faire leur nouveau produit vedette, et surtout, l'accueil critique glacial rencontré par le projet n'a apparemment pas suffit à démotiver les plus acharnés. A l'inverse, le Venom de Ruben Fleischer avait de son côté démarré à 80 millions aux Etats-Unis et 213 millions à l'échelle mondiale. Mais celui-ci avait l'avantage d'être plus connu du grand public, et paradoxalement, avait rencontré des critiques plus favorables à l'époque. Le film avait surtout eu la chance d'être distribué en Chine, ce qui l'avait largement aidé à devenir un des succès les plus importants de l'année au moment de sa sortie.
 
En comparant Morbius à d'autres démarrages de personnages de second plan, et dans des configurations similaires, on remarque tout de même que le projet fait moins bien que The Eternals (71 millions aux Etats-Unis, 161 millions dans le monde), Shang-Chi (71 millions aux Etats-Unis, 139 millions dans le monde), et reste le démarrage le plus bas de la "franchise" Spider-Man et associés. Aux antipodes du raz-de-marée No Way Home, et du succès de Let There Be Carnage, là-encore plus performant malgré des critiques généralement défavorables. Plus inquiétant : les démarrages sont devenues une donnée cruciale dans l'économie des sorties modernes compte tenu des énormes baisses de fréquentation observées dans les semaines suivant la sortie de blockbusters de cette catégorie. Généralement, les films qui ne démarrent pas immédiatement peinent à remonter la pente (l'idée des sleeper hits n'étant apparemment plus d'actualité).
 
Avec un budget de 75 millions, et une campagne de promo' étalée sur une très longue période du fait des nombreux retards à l'allumage de ce film incapable de trouver une date de sortie pendant assez longtemps, on imagine que Sony Pictures aura du mal à aller plus loin qu'un simple recouvrement de frais.
 
Corentin
est sur twitter
à lire également

Kraven : toujours pas un film de super-vilain ? Aaron Taylor-Johnson parle d'un ''ami des bêtes''

Ecrans
Au détour d'une tribune sur les différentes présentations du studio Sony Pictures lors de la conférence CineEurope de ...

Morbius : Sans surprise, la tentative de Sony de capitaliser sur les memes se solde par un échec

chronique
Cela fait maintenant quelques années que Sony Pictures, et son Sony's Spider-Man Universe, tablent sur l'appétit du public pour ...

A force de memes sur les réseaux sociaux, Morbius re-sort au cinéma aux Etats-Unis

Brève
Quiconque passe un peu de son temps sur les réseaux sociaux aura remarqué un certain engouement autour du film Morbius une fois sa sortie ...

Morbius a droit à un Honest Trailer pour se rappeler de la danse de Matt Smith

Trashbag
Tradition oblige, le film Morbius de Daniel Espinosa a droit à sa petite vidéo par les équipes de Screen Junkies pour la ...

Morbius passe la barre des 100 millions (avec une chute record au box office mondial)

Ecrans
La catastrophe Morbius se confirme. Au sortir d'une campagne de promo' étirée en longueur, avec des frais supplémentaires causés ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer