Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
DC et Marvel acceptent finalement de réimprimer le crossover JLA/Avengers en l'honneur de George Pérez

DC et Marvel acceptent finalement de réimprimer le crossover JLA/Avengers en l'honneur de George Pérez

NewsDc Comics

Après des années d'attente, DC Comics et Marvel ont finalement décidé de rééditer la mini-série JLA/Avengers de Kurt Busiek et George Pérez. L'annonce n'a rien d'une coïncidence : en décembre dernier, le dessinateur, immense talent de l'industrie, expliquait sur les réseaux sociaux être atteint d'un cancer du pancréas, et n'avoir plus que quelques mois devant lui. Inopérable, Pérez avait pris la décision de ne pas suivre de chimiothérapie, pour éviter de gaspiller le temps qui lui restait lors de sessions de traitement à l'hôpital.

L'annonce de la mort programmée de cet artiste vedette secoua l'ensemble de la toile dans les factions de fans des super-héros (ou d'art séquentiel en règle générale). Beaucoup se préparent, déjà, à dire au revoir au dessinateur de Crisis on Infinite Earths. DC et Marvel ont donc décidé de rendre hommage au géant, en débloquant un dossier longtemps resté bouclé dans les négociations internes aux deux entreprises : le crossover de 2003 JLA/Avengers, sur lequel le bonhomme avait travaillé en compagnie de Busiek. Un projet de réédition a été mis en route, au profit de la Hero Initiative, une association caritative destinée à l'aide aux professionnels de la bande-dessinée aux Etats-Unis, anciennement présidée et fondée par Pérez, Roy Thomas, John Romita Sr. et le regrettés Dennis O'Neil.

Heroes United

Dossier à part entière dans l'histoire des relations tendues entre DC et Marvel, le premier projet de rencontre entre la Justice League et les Avengers remonte à une période que les historiens de comics ont parfois qualifié de "trêve". Une courte pause dans la rivalité historique entre les deux maisons d'édition. A l'époque plusieurs crossovers à succès avaient opposés quelques personnages vedettes de chaque société, à l'image de Superman and Spider-Man de Marv Wolfman et John Buscema ou Batman vs The Hulk de Len Wein et Jose Luis Garcia-Lopez en 1981. De quoi motiver les deux structures rivales à voir plus grand.
 
Au départ, la mini-série JLA/Avengers était prévue pour démarrer en 1983. Gerry Conway devait se charger du scénario, et George Pérez, déjà, des dessins. L'accord trouvé imposait à chaque compagnie de nommer un éditeur pour superviser la conception et la distribution du projet (Len Wein chez DCJim Shooter chez Marvel). Les participants devaient aussi s'accorder par contrat pour autoriser d'éventuelles modifications en cas de mécontentements de l'une des deux parties. 
 
Sans surprises, l'équilibre fut difficile à trouver : avec déjà quelques mois de retard sur l'envoi du premier script, Jim Shooter émit plusieurs critiques sur l'intrigue développée par Gerry Conway. L'éditeur ira directement s'adresser au patron de la maison d'en face, à savoir Dick Giordano, chef de file de DC Comics à ce moment là. Pendant que Len Wein et Mark Gruenwald tentaient de calmer le jeu de leur côté, les deux géants auront du mal à s'entendre et à fonctionner intelligemment, jusqu'à finir par se tirer dans les pattes à coups d'éditoriaux interposés dans les colonnes "Stan's Soapbox" et "Meanwhile" dans leurs propres titres. La série finira par être annulée devant l'insistance de Shooter, incapable de valider le script transmis à ses équipes. Cet échec abrupt enterrera aussi le projet The Uncanny X-Men and the Teen Titans #2 de la même équipe, censé démarrer dans la foulée.
 
Les équipes de DC Comics digéreront mal cette façon de planter l'accord en dernière minute - Pérez avait alors déjà attaqué le travail, et Conway accepté de corriger le scénario prévu au départ. Shooter deviendra le sujet de moqueries fréquentes de la part de plusieurs scénaristes de DC à la suite de cette mésentente, et la rivalité put reprendre de plus belle. Celle-ci finira toutefois par se calmer après le départ de Jim Shooter, qui confiera les rênes de Marvel à deux successeurs, Tom DeFalco et Bob Harras. Entre temps, Paul Levitz avait aussi pris la place de Dick Giordano, et les nouveaux dirigeants de chaque compagnie semblaient capables de s'entendre. S'amorce alors une période de détente, où les crossovers entre les deux compagnies se feront plus nombreux.
 
Au début de la décennie suivante, Mark Waid, scénariste de la série JLA, et Kurt Busiek annonceront le lancement du titre JLA/Avengers (2003). Pérez, alors en contrat d'exclusivité avec la société CrossGen, négociera une clause de sortie pour pouvoir revenir illustrer ce projet, après plus de vingt ans à patienter pour un accord entre les deux sociétés. 
 

 
Côté scénario, JLA/Avengers s'intéresse à un jeu de dupes entre Krona, le scientifique du premier peuple de la cosmogonie DC Comics à l'origine de la création du multivers, et The Grandmaster. Krona espérait découvrir l'origine secrète de l'univers Marvel, et The Grandmaster accepterait de l'aider en échange d'une pari articulé autour des justiciers de chaque Terre : la Justice League et les Vengeurs devront se mettre en chasse d'une série d'artefacts cosmiques importants dans leurs deux réalités, quitte à se mettre des beignes au passage, et l'équipe qui en remporte le plus décidera du vainqueur entre les deux tyrans de l'espace. Cette introduction calquée sur le modèle "bagarre puis team-up" prendra un tournant curieux lorsque, dans le deuxième des quatre numéros, les réalités de DC Comics et Marvel fusionnent, comme si l'une et l'autre avaient toujours fait partie d'un même grand tout. La rencontre entre ces deux univers est, au passage, considérée comme canonique dans la diégèse des deux entreprises.
 
Inaccessible depuis de longues années (pour les mêmes sempiternels problèmes de litiges éditoriaux), le crossover sera tiré à 7000 exemplaires à la demande de la Hero Initiative, et commercialisé au prix de 29,99 dollars pour un album de 352 pages. Cette nouvelle édition intègre en effet les 288 pages de la série originale, assortie de 64 pages de bonus, parmi lesquels les deux préfaces de Stan Lee et Julius Schwartz et une postface inédite de Kurt Busiek. L'ensemble des profits seront captés par la Hero Initiative, qui redistribuera ensuite ce trésor de guerre aux artistes dans le besoin. Les opérations de cette association intègrent, en vrac, l'aide aux artistes dépourvus de mutuelles pour les frais de santé, frappés de problèmes d'argent liés à la retraite, ou d'autres fatalités monétaires. Récemment, le groupe aura notamment beaucoup aidé les artistes privés de travail à l'aune de la pandémie.
 
Une belle opération, et un bel hommage à George Pérez, compte tenu de la rareté des relations entre DC Comics et Marvel depuis quelques années. Le dessinateur avait attendu plusieurs décennies pour pouvoir livrer cette rencontre entre les deux univers sur lesquels il eut l'occasion de travailler pendant une bonne partie de sa vie, et aura au moins l'occasion d'assister à une réédition tardive de ce projet avant son départ - au prix de l'organisation qu'il a lui-même fondé pour venir en aide à ses camarades de l'industrie. Un beau geste, comme on aimerait en voir plus souvent, et la preuve de la stature titanesque de ce dessinateur, capable de rapprocher deux entités généralement incapables de se parler au présent.
 
 

Corentin
est sur twitter
à lire également

DC annonce un one-shot John Stewart : The Emerald Knight pour novembre 2022

Actu Vo
Carte booster en approche pour John Stewart. Si l'autre grande vedette de la famille Green Lantern fêtait son anniversaire l'an ...

DC double la durée de la série Poison Ivy de G. Willow Wilson de 6 à 12 numéros

Actu Vo
Bonne nouvelle pour les amateurs d'écoterroristes (un fandom en augmentation croissante depuis peu) : DC Comics a décidé de doubler ...

Warner Bros. Discovery : un ''plan sur dix ans'' pour DC Films annoncé aux investisseurs

Ecrans
Si vous avez pu commencer à sentir la pointe d'une ride se former avec ironie au coin de votre oeil droit lorsque Kevin Feige, en plein ...

DC rebaptise officiellement l'événement Dark Crisis en ''Dark Crisis on Infinite Earths''

Actu Vo
Détail cosmétique évoqué lors de la San Diego Comic Con. DC Comics décide finalement de prolonger le titre de l'événement Dark ...

DC Comics prépare un recueil des posters de George Pérez pour novembre 2022

Actu Vo
Suite à la mort de l'artiste George Pérez en mai dernier, DC Comics annonce la sortie d'un album comprenant quelques unes des ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer