Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Justice League : Joss Whedon répond (partiellement) aux accusations de Ray Fisher dans le cadre d'une enquête de la rédaction de Vulture

Justice League : Joss Whedon répond (partiellement) aux accusations de Ray Fisher dans le cadre d'une enquête de la rédaction de Vulture

NewsCinéma

Si le genre fermé du cinéma de super-héros regorge d'oeuvres complexes à décortiquer (tournages chaotiques, producteurs caractériels, montages sacrifiés), peu de projets peuvent se targuer d'avoir généré un tel bruit médiatique. Presque six ans après la mise en route du tournage de Justice League, le feuilleton de production reste un objet de fascination encore largement ancré dans l'inconscient collectif, à la fois pour l'armée de spectateurs partis à la recherche de la vérité (et qui ont fini par obtenir gain de cause) que par son statut d'indéboulonnable d'épine dans le pied pour les studios Warner Bros.

En première ligne, Joss Whedon, embauché pour réécrire une partie du film suite à la mise en retrait de Zack Snyder, a de son côté vécu la situation de plein fouet. Au-delà de son comportement sur le tournage de la seconde version de Justice League, les accusations portées à son encontre par Ray Fisher, interprète du personnage de Cyborg, ont motivé certaines anciennes collaboratrices du réalisateur à prendre la parole. S'en est suivi une prise de conscience générale sur l'attitude du créateur, sur les séries Buffy, Angel, et Firefly. La rédaction de Vulture retrace l'ensemble des données accumulées lors de ces différentes prises de parole. Lila Shapiro, à l'origine d'un portrait documenté (accessible en lien source), a également décidé de donner la parole à Joss Whedon, après avoir longtemps hésité sur la question.

The Zack Snyder Slayer

Dans l'idée de comprendre le parcours individuel du scénariste, autrefois considéré comme un des papes de la télévision américaine, ou pour respecter un éventuel devoir de neutralité journalistique, Shapiro aborde de nombreux points dans ce portrait d'une figure largement contestée dans le présent. Enormément de données et de propos sont passés en revue. Pour résumer le champ de l'article au seul tournage de Justice League, Whedon répond frontalement aux accusations de Ray Fisher pour la première fois depuis la seconde campagne d'affichage du long-métrage (titré, officiellement, "Zack Snyder's Justice League lors de sa mise en ligne sur la plateforme HBO Max, mais encore surnommée "Snyder Cut" par le public à l'origine des premiers mouvements de soutien). 
 
Après l'annonce de Warner Bros. de valider un nouveau chantier de post-production pour livrer la version originale de la Justice League de Zack Snyder, Fisher avait effectivement eu l'opportunité de s'exprimer sur les difficultés rencontrées avec Joss Whedon, Geoff Johns et puis, plus tard, Walter Hamada, lors du tournage des scènes supplémentaires commandées pour la version cinéma. L'acteur avait notamment évoqué différents abus de pouvoir, et la façon dont le réalisateur avait "éclairci" sa couleur de peau, dans une entrevue accordée à Forbes, parce que le réalisateur "n'aimait pas cette couleur". 
 
L'article de Vulture condense différentes conversations avec le réalisateur, mais voici, en substance, ce qui est précisé sur ce sujet.
 
"Whedon était sonné. Il avait dû donner à l'ensemble du film une teinte plus claire, en augmentant la luminosité et les tons de chaque élément en post-production, y compris les visages des interprètes. Il affirme que l'accusation selon laquelle il aurait eu un problème avec la couleur de peau d'un personnage, que Forbes finira par retirer ensuite, était fausse et injuste."

L'autre pan de la critique adressée par Ray Fisher se portait davantage sur le temps d'écran accordé à Cyborg dans cette version cinéma - avec la sortie de la "Snyder Cut", le public a effectivement pu se rendre compte de la présence bien plus importante du personnage dans le montage de Zack Snyder
 
"Whedon explique avoir coupé les scènes de Cyborg pour deux raisons. Son arc scénaristique 'n'avait aucun sens logique' et il trouvait que l'acteur jouait mal. Selon une source anonyme proche du projet, le réalisateur n'était pas le seul à être de cet avis. Lors des projections test, le public trouvait que Cyborg était 'le pire personnage du film.' Malgré cela, le réalisateur insiste sur le fait qu'il a bien passé plusieurs heures à discuter des changements à apporter au héros avec Ray Fisher, et que leurs conversations étaient chaque fois amicales et respectueuses. 

Aucune des accusations énoncées par Fisher ne seraient 'vraies' et 'ne méritent pas d'être débattues', selon lui. Il ne peut imaginer qu'une seule motivation à la prise de parole de l'acteur. 'Il s'agit simplement de malveillance', affirme-t-il. 'Nous parlons d'un piètre comédien, dans les deux sens du terme.'"

Plus bas, l'article évoque une tentative de manipulation pour trouver un coupable au fiasco Justice League. Le réalisateur insiste sur un point : il n'aurait pas été appelé à la rescousse si les projections tests organisées avec la version de Zack Snyder avaient pris au sein du public. Whedon estime avoir été pris pour cible suite aux remous de sa vie personnelle, et estime que les fans de Snyder "se foutent pas mal du féminisme". A noter que ces commentaires recueillis par Vulture, qui auraient de quoi passer pour un droit de réponse ou une tentative de contextualiser voire d'annuler certaines critiques formulées à l'encontre du réalisateur, s'inscrivent encore une fois dans une démarche plus globale pour comprendre la chute d'un metteur en scène autrefois respecté à Hollywood. 
 
Corentin
est sur twitter
à lire également

Warworld, la Légion : Warner Bros. annonce les prochains films d'animation DC

Ecrans
Immédiatement après la projection de Green Lantern : Beware My Power, Warner Bros. a pris le temps de lister les futurs ...

Nightwing planche déjà sur la résurrection de la Justice League dans Road to Dark Crisis #1

Preview
Mais à quoi jouent-ils ? Depuis l'annonce de l'événement Dark Crisis, au-delà de toute considération sur l'utilisation de la ...

A nos portes, les dinosaures costumés de la Jurassic League annoncent leur venue en images

Preview
A quelques jours de sa sortie en kiosques, Jurassic League #1 s'offre une preview officielle. Le numéro a déjà largement été ...

Dark Crisis dévoile sa frise chronologique, avec pas mal de tie-ins à l'événement

Actu Vo
Ou plus précisément, accolés à l'événement. Souvenez-vous : en avril, DC Comics annonçait un numéro spécial Dark ...

La Justice League n'est plus dans les premières planches de Dark Crisis #0 FCBD Special Edition

Preview
Les pions bougent, sur le grand échiquier que DC Comics a prévu de mettre en place pour occuper l'attention du lecteur sur le ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer