Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
L'éditeur Bad Idea annonce (déjà) sa (curieuse) fermeture

L'éditeur Bad Idea annonce (déjà) sa (curieuse) fermeture

NewsIndé

Vraie échec ou opération de communication ? A peine un an après s'être lancé sur le marché des comics (avec un lancement fortement perturbé par la pandémie de coronavirus), l'éditeur Bad Idea annonce sa fermeture - et pourtant, il y a quelques raisons de douter de cette annonce.

"As we know it"

Bad Idea est un projet mené d'une poigne de fer par Hunter Gorison, Dinesh Shamdasani et Warren Simmons, directeur marketing et éditeurs ayant travaillé chez Valiant Comics, qui en ont fait les grandes heures lors du reboot de 2012 de cette maison. Depuis leur annonce initiale, l'éditeur n'avait fait que miroiter des titres avec des équipes créatives ambitieuses, avec un modèle économique en revanche très particulier, effectivement voué à l'échec si on prend en compte les standards de fonctionnement du marché - d'où leur nom de Bad Idea.

En effet, l'éditeur ne souhaitait proposer ses publications qu'au format single issue, en limitant l'accessibilité à un numéro par lecteur, avec des comicshops en nombre limités, et sans version numérique ou TPB par après. Beaucoup accusaient l'éditeur d'ainsi favoriser la spéculation (ce qui est largement discutable, attendu que chacun peut se responsabiliser pour ne pas devenir spéculateur). Quoi qu'il en soit, la méthode semblerait ne pas avoir fonctionné, puisque Bad Idea annonce que "c'est terminé" aujourd'hui, dans un post de réseaux sociaux assez abrupt.

Ceux qui ont néanmoins suivi Bad Idea depuis leurs débuts se rappellent que l'éditeur a souvent usé d'une communication virale et d'effets surprises. On se souvient notamment d'un site viral avec un "bouton" à cliquer en ligne, le narratif étant que ledit bouton avait pris le contrôle de Bad Idea et qu'au bout d'un milliard de clics cumulés, "quelque chose" allait se passer. A cet égard, difficile de ne pas se poser quelques questions quand l'éditeur utilise les termes "Bad Idea tel qu'on le connaît doit s'arrêter", emphase sur le "tel qu'on le connaît". Gardons un oeil attentif sur leurs comptes d'ici une éventuelle surprise et sinon, au moins, l'éditeur annonce que les titres annoncés seront bien publiés sur le reste de l'année.

Source

Arno Kikoo
est sur twitter
à lire également

Les éditions Vestron annoncent une réduction de leurs tirages face à la crise du papier

Actu Vf
On en parle, avec d'énièmes mauvaises nouvelles en vue : la pénurie des matières premières nécessaires à la fabrication de ...

En 2021, les ventes de comics explosent aux Etats-Unis, tous secteurs compris

Actu Vo
A bien des égards, l'année 2021 s'est montrée exceptionnelle sur le marché de la bande dessinée par chez nous - et notamment avec ...

L'éditeur Jamie S. Rich rejoint IDW

Actu Vo
Certaines personnalités dans le monde éditorial sont un peu plus suivies que d'autres, et c'est le cas notamment de Jamie S. Rich, dont ...

Comment les producteurs choisissent les BD qu'ils veulent adapter : une discussion à trois au FIBD ...

chronique
Les adaptations de comics sont partout. Les adaptations de bande dessinée de façon générale d'ailleurs. Mais si on entend beaucoup ...

Des packs découverte Venom / Avengers / Daredevil / Captain Marvel à venir chez Panini Comics

Actu Vf
De temps à autre, les éditeurs de comics tente de faire découvrir des comics avec quelques offres promotionnelles qui permettront peut ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer