Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Eniac, premier titre Bad Idea de Matt Kindt et Doug Braithwaite, dévoile ses premières planches

Eniac, premier titre Bad Idea de Matt Kindt et Doug Braithwaite, dévoile ses premières planches

NewsIndé

Projet d'importance dans la sphère des comics indé' en ce début d'année, le lancement de Bad Idea aux Etats-Unis interloque et intrigue de notre côté de l'Atlantique. Pour cause, l'éditeur a annoncé ses plans de publications, atypiques au vu du fonctionnement de l'industrie : des sorties qui ne se feront qu'en single issues, sans version numérique, sans TPB par après, et dans un nombre de comic shops limités. L'idée : pousser les gens à aller en boutiques. 

De notre côté, on craint de ne pouvoir mettre les yeux sur les titres Bad Idea - du moins, pas sans qu'un éditeur VF ne vienne en prendre les droits. Ce n'est pas pour autant qu'on ira pas scruter avec curiosité les planches du titre qui fera office de lancement pour l'éditeur : Eniac, une mini-série d'anticipation au contexte historique telle que Matt Kindt (MGMT, Depth H, Ninjak) semble savoir les faire

ENIAC est en fait le nom du premier ordinateur, fabriqué en 1945 au cours de la seconde guerre mondiale. Dans cette mini-série, Kindt stipule qu'au cours de la guerre, la seconde bombe atomique, qui a touché Nagaski, n'a pas été commanditée par le Président Truman, mais bien par ENIAC, en vérité un super-ordinateur doué d'une intelligence autonome, qui avait compris alors qu'une seule bombe ne suffirait pas à mettre fin à la guerre. 

De nos jours, ENIAC aurait donc un plan de bien plus grande envergure, et le gouvernement américain se rend compte que l'ordinateur a enclenché un compte à rebours de trois jours, au bout duquel l'ensemble de l'armement mondial sera lancé, réduisant la Terre à feu et à sang. Le Secrétaire de la Défense n'a alors d'autre choix que d'envoyer une équipe pour une mission de la plus haute importance : trouver et tuer ENIAC

Le titre Eniac sera illustré par Doug Braithwaite, qui collaborait déjà avec Kindt chez Valiant, par exemple sur X-O Manowar (on l'avait interviewé à cette ocassion). De premières planches en noir et blanc, venant du premier numéro (40 pages pour 3,99$), sont à retrouver en galerie ci-dessous. On croise les doigts pour qu'on puisse avoir des nouvelles d'Eniac #1, lors de sa sortie au mois de mai 2020.

Source


Galerie

Arno Kikoo
est sur twitter
à lire également

NYCC 2022 Interview - Bad Idea : rencontre avec Dinesh Shamdasani, l'éditeur qui n'a que de ...

Interview
Depuis maintenant presque trois ans, la maison d'édition Bad Idea nous fascine. Lancée par Dinesh Shamdasani avec Warren Simons, les ...

Bad Idea annonce son retour, et c'est toujours aussi chelou

Actu Vo
L'an passé, lorsque la maison d'édition indépendante Bad Idea annonçait sa fermeture, nous étions plus que suspicieux sur ladite ...

Quand Bad Idea propose d'envoyer des cailloux à ses lecteurs (oui) (non, mais cherchez pas)

Actu Vo
L'éditeur indépendant Bad Idea, qui a eu l'excellente mauvaise idée de se lancer au moment où le monde entier basculait à cause d'une ...

Bad Idea annonce les ''Final Five'', cinq derniers projets avant l'annulation annoncée

Actu Vo
Peu de temps avoir annoncé leur fermeture, à la surprise générale et la méfiance localisée, les éditions Bad Idea profitent de ...

L'éditeur Bad Idea annonce (déjà) sa (curieuse) fermeture

Actu Vo
Vraie échec ou opération de communication ? A peine un an après s'être lancé sur le marché des comics (avec un lancement fortement ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer