Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Les Esprits de la Vengeance : l'enfer est rafraîchissant

Les Esprits de la Vengeance : l'enfer est rafraîchissant

ReviewPanini
On a aimé• Le feeling des (bons) films d'action des années 90/2000
• Un quator de personnages qui fonctionne
• Les inspirations visuelles de David Baldeon
• Une prestation graphique de haute volée
On a moins aimé• Des codes très classiques dans l'intrigue
Notre note

Lorsque Marvel organise son opération Legacy, outre la volonté de remettre en avant ses super-héros classiques sans laisser les nouvelles têtes de côté, s'organise aussi la venue de quelques séries qui empruntent à certaines publications un titre passé pour proposer une variation moderne sur une idée similaire. Spirits of Vengeance, qui devient les Esprits de la Vengeance, fait partie de ceux là. Et c'est une relecture plutôt bien trouvée. 

L'idée dans cet ouvrage, qui nous arrive dans la collection 100% Marvel de Panini, est de proposer une aventure à Jonhny Blaze, le Ghost Rider original (pendant que Robbie Reyes reste le héros du titre régulier consacré au Rider), dans une pure veine d'action démoniaque sortie tout droit des films de fantasy urbaine des années 2000. Mais si cette image peut vous faire peur, le mélange est réussi avec la proposition de Victor Gishler, qui orchestre un team-up entre le Rider et Blade, Satana et Hellstorm, sous fond d'intrigue biblique, et complots à base d'anges et de démons qu'un Dan Brown ne renierait sûrement pas.


Puisant dans les écrits saints, Gishler reprend en effet les pièces d'argent qu'a reçues Judas en trahissant Jésus pour en faire la source d'une arme surpuissante, capable de mettre fin à la trêve que s'accordent Paradis et Enfer, et menant à la possible destruction de la Terre. L'une des pièces d'argent est manquante pour terminer l'arme, et sert donc de McGuffin idéal pour une histoire qui se révèle dynamique, et pleine de rebondissements. Le déroulé en lui même reste assez attendu, épousant des codes typique pour ce genre d'histoire, mais c'est la destination qui importe plus que le voyage.

Gishler adopte en effet un ton qui alterne dans le sérieux et l'humour, si bien que l'enjeu n'a pas tant d'importance. On l'apprécie au sein de ce récit complet plus pour le vecteur permettant de rassembler les différents personnages, avec des interactions à la fois vives, et qui donnent à l'histoire un côté qui ne se prend pas au sérieux bienvenu. Les différentes altercations donnent à chacun l'occasion de briller et de montrer l'étendue de ses pouvoirs, les lieux visités mêlent lieux de perdition et imagerie mythologique, et l'on doit le plaisir à ce voyage en particulier grâce aux dessins de David Baldeon.

L'artiste espagnol signe en effet une très jolie prestation tout le long des cinq numéros de cette mini-série, avec en bonus ses recherches pour les designs dans lesquelles il expose ses références visuelles, qui forgent l'identité visuelle, moderne, du titre tout en s'inspirant de classiques. Du look de Ghost Rider en passant par l'apparence des démons, empruntée aux Cénobites d'Hellraiser, Baldeon puise à foison dans l'imaginaire horrifique et fantastique associé aux mythes de l'Enfer et du Paradis, pour un résultat on ne peut plus réussi lorsqu'il se mélange aux héroïnes et héros de l'univers Marvel. Comme dans ces productions d'action auxquelles on faisait référence plus tôt, les protagonistes de l'histoire transpirent le cool et l'attitude bad-ass, avec un léger côté cartoony donné par le trait de Baldeon, sur des visages bien expressifs.


Un trait qui profite d'un encrage (numérique) à l'utilisation habile, notamment pour les aplats de noir lorsqu'ils sont utilisés en négatif pour certaines créatures démoniaques. Les décors témoignent aussi d'une certaine imagination de l'artiste, mais là où Les Esprits de la Vengeance trouve sa grâce visuelle, c'est avec l'utilisation des couleurs d'Andres Mossa et de nombreux effets numériques, qui accentuent la démesure de l'action, les effets pyrotechniques étant balancés avec joie, avec de grands moments de bravoure visuelle. Explosifs, les dessins en mettent donc plein les yeux et sont un argument solide pour vous inciter à aller découvrir le tout.

A côté des grosses productions du genre, Marvel nous emmène donc du côté de ses héros liés à la partie mystique et biblique de son univers, pour une histoire en stand alone diablement réjouissante. Empruntant les codes de films d'action des années 90-2000 sans se prendre au sérieux, le voyage détonne par un travail endiablé de David Baldeon, et une dynamique de groupe qu'on prend plaisir à suivre, même si l'on n'est pas familiers des personnages. Une bien jolie surprise pour se détendre, que ce soit en période estivale ou non !

Vous pouvez commander l'ouvrage chez notre partenaire Comics Zone à ce lien !

Arno Kikoo
est sur twitter
à lire également

Les ''Blind Packs'' de retour chez Panini Comics pour Ultimate Universe #1

Actu Vf
Les deux principaux éditeurs du marché comics VF se sont définitivement emparés du principe des "blind pack", ces emballages ...

Big Game s'offre une couverture variante de Pepe Larraz au Comptoir du Rêve Comics (mais pas que)

Brève
Les libraires spécialisés comics continuent de proposer à intervalles réguliers quelques couvertures variantes sur certains albums, ...

Eight Billion Genies et Zorro : d'Entre les Morts nommés au prix BD du Festival Cultissime !

Actu Vf
C'est en début d'année que s'est présentée la première édition du Festival Cultissime, une manifestation qui vise à mettre en avant ...

Defenders, Doctor Strange et New Mutants au programme des intégrales Panini Comics d'août 2024

Actu Vo
Panini Comics avait déjà chargé la mule pour les annonces de sorties du second semestre de cette année... mais quelques titres ...

G.O.D.S. (Jonathan Hickman) et Vengeance of the Moon Knight attendus chez Panini pour octobre 2024

Actu Vf
La ronde des annonces Panini Comics continue et s'achève en cette fin de semaine. Si l'éditeur a déjà pu couvrir quelques sorties ...
Commentaires (1)
Vous devez être connecté pour participer