Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
A propos des retards sur Fables, Bill Willingham explique avoir ''viré'' les équipes de DC Comics

A propos des retards sur Fables, Bill Willingham explique avoir ''viré'' les équipes de DC Comics

NewsDc Comics

Après l'effondrement de Vertigo, DC Comics aura eu un certain mal à entretenir le principe des créations originales produites en interne. A l'exception de quelques titres (Nice House on the Lake, The Last God), la maison d'édition aura globalement eu du mal à s'engager dans cette catégorie de projets, malgré l'apparition du DC Black Label, susceptible de servir de bouée de sauvetage à ces grands morceaux de bravoure d'autrefois. En définitive, à l'exception de quelques projets d'adaptation signés avec des sociétés de production tierces (The Sandman, Sweet Tooth), cet appareil de fabrication ne sert plus à grand chose, sinon à quelques envies de réédition occasionnelles. 

Et ce n'est probablement pas un hasard si, de son côté, Karen Berger, fondatrice du label Vertigo, a pu récupérer les droits de plusieurs comics mis en développement lors de son règne (AirEnigma, The Originals...). En ce qui concerne les quelques titres à avoir survécu à l'abandon de cette enclave dédiée aux grands scénaristes, la série Fables s'est offerte une sorte de seconde vie après de longues années d'absence. Probablement le seul exemple dans cette catégorie, à l'exception des titres The Sandman ou Books of Magic, dont DC Comics conserve la propriété légale et officielle.

Et ils vécurent heureux ?

Bref rappel des faits : en juin 2021, DC Comics annonce le retour en grande pompe de la série Fables de Bill Willingham et Mark Buckingham, complété par un projet annexe en forme de tremplin, Batman vs Bigby, par cette même équipe créative. Il s'agit alors d'une énorme surprise pour la communauté des fans de Fables, dans la mesure où la série avait eu droit à une conclusion en bonne et due forme en juillet 2015, avec la sortie de Fables #150. L'éditeur promet alors une suite directe, en lieu et place d'un spin-off ou d'un redémarrage complet, pour une première histoire éparpillée sur douze numéros. 
 
Entre temps, le titre prend du retard. Jusqu'à récemment : Fables #160, sollicité au départ pour le mois d'avril, a été décalé au mois d'octobre. Et Fables #161, qui devait sortir en septembre, a été repoussé au mois de novembre. Ces décalages systématiques sont devenus une sorte d'habitude depuis la sortie de Fables #156. Après avoir réussi à assurer une cadence mensuelle, DC Comics aura finalement imposé des délais de deux à trois mois entre chaque numéro, ce que beaucoup de lecteurs avaient interprété comme un simple conflit d'emploi du temps pour le dessinateur - en parallèle, Mark Buckingham a effectivement repris le travail sur la série Miracleman chez Marvel, en compagnie du scénariste Neil Gaiman.
 
Mais, si l'on en croit Bill Willingham, le problème serait lié à la gestion de la série par DC Comics. L'auteur s'est exprimé sur les réseaux sociaux pour expliquer qu'il aurait... viré les équipes en charge de Fables au sein de la maison d'édition, et n'aurait pas eu de contact avec l'enseigne depuis plus de deux ans.
 
 
 
"Pour répondre aux trop nombreuses questions sur le sujet, je suis tenté de vous donner une explication au sujet des retards de Fables : The Black Forest, puisque DC refuse d'en parler. Pour faire court : je leur ai livré tous mes scripts il y a plus de deux ans, et, pour plusieurs raisons, je n'ai pas travaillé avec ou pour DC depuis. Je les ai virés."

Interrogé par Rich Johnston de la rédaction de BleedingCool, Willingham explique qu'un communiqué de presse est en train d'être préparé pour détailler les motifs de la discorde, et peut-être faire le point sur l'avenir de la série Fables à moyen terme. Difficile d'en dire plus en l'état, sinon que le scénariste n'est manifestement pas très heureux de la façon dont l'éditeur a géré la publication de la série.
 
Pour avancer un semblant d'hypothèse, il est assez probable que Willingham, comme les autres grands noms de l'époque Vertigo qui ont décidé de quitter le navire pour poser leurs valises dans les différentes boîtes postales implantées sur le marché indépendant, est simplement mécontent de la façon dont DC Comics considère les BDs de cette catégorie. En d'autres temps, Karen Berger, en charge de Vertigo, assurait la liaison entre le label et les patrons des étages supérieurs. Avec une certaine liberté, et l'assurance d'une capitainerie solide pour manoeuvrer le gouvernail. Or, si Bill Willingham a décidé de revenir, l'organisation interne de DC Comics a bien changé. Les grands éditeurs d'hier (Berger, Mark Doyle, Shelly Bond) sont partis, et le groupe est aujourd'hui guidé par des objectifs très différents. On se souvient de la rapidité avec laquelle les propriétaires de DC Entertainment avaient mis Dan DiDio à la porte, après plus de dix ans de loyaux (et parfois bons) services. 
 
Même si le cas particulier de Willingham est à considérer dans cette équation - le scénariste a pu se montrer clivant à plusieurs reprises au fil de sa longue carrière au sein de l'industrie - toute porte à croire que DC n'est simplement en mesure d'accompagner ce genre de projets. Ou n'en a peut-être plus envie. Le retour de Fables a sans doute été validé en interne par "effet de licence" - lors de son premier run, la série de Willingham a effectivement été un gros vendeur pour Vertigo, avec plusieurs spin-offs (Jack of Fables et Fairest), sans oublier l'adaptation en jeu vidéo The Wolf Among Us - mais au-delà du crossover avec Batman, on imagine bien que DC Comics ne comprend plus le personnel nécessaire à la vie d'un titre comme celui-ci.
 
A voir avec le communiqué de presse officiel, et si Bill Willingham a les moyens légaux d'emmener Fables vers une autre maison d'édition.
 
 
Corentin
est sur twitter
à lire également

Fables : agacé par DC Comics, Bill Willingham décide de basculer la série et les personnages ...

Actu Vo
Il y en a qui claquent la porte en partant, et puis, il y a les autres. Dans le cas de Bill Willingham, le scénariste ne s'est pas ...

Fables dans le domaine public ? DC Comics dément formellement les propos de Bill Willingham

Actu Vo
La réponse ne s'est pas faite attendre. Dans la journée d'hier, Bill Willingham, scénariste et créateur des comics Fables, était ...

Du retard (de nouveau) pour la JSA de Geoff Johns et d'autres titres DC Comics

Actu Vo
Quelques ajustements dans les sollicitations des numéros prévus pour le mois de janvier chez DC Comics. Le lectorat qui avait passé ...

Fables #151 : les contes de fées sont de retour dans les premières pages de la nouvelle série

Preview
A défaut d'avoir eu l'intelligence de ne pas tuer Vertigo, DC Comics a au moins saisi l'intérêt de garder quelques uns des produits ...

Le retour de Fables se précise chez DC Comics avec quelques premières planches

Actu Vo
En juin de l'année dernière, DC Comics avait annoncé en grande pompe le retour de la série Fables de Bill Willingham, pour ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer