Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Le syndicat Comic Book Workers United dépose une plainte fédérale contre les éditions Image Comics

Le syndicat Comic Book Workers United dépose une plainte fédérale contre les éditions Image Comics

NewsImage

Pendant que le syndicat des scénaristes mène la charge contre la ligue des producteurs, à Hollywood, une autre organisation de salariés s'apprête à livrer bataille contre leurs propres employeurs. Cette fois, il ne s'agit pas de scénaristes, mais du personnel éditorial de la maison Image Comics. Souvenez-vous : entre la fin 2021 et le début 2022, les salariés de la société d'édition avaient décidé de s'organiser en collectif face à une charge de travail devenue plus importante (et une masse salariale devenue plus restreinte) à l'aune de la pandémie de COVID-19

Le collectif avait opté pour le nom de "Comic Book Workers United", ou "CBWU", et s'était rattaché à la guilde Communications Workers of America, un énorme syndicat relativement généraliste éparpillé entre différentes professions dans toute l'Amérique du Nord. La reconnaissance du statut officiel de la CBWU, et la prise à partie de l'opinion dans le cadre de ce bras de fer (sur l'argument d'un "comité de censure" interne comparable à une "cancel culture" éditoriale, selon certaines sources) avait occupé les débats pendant les premiers mois de ce jeune mouvement. Image Comics, un temps rétif, avait fini par céder et par valider officiellement l'existence de ce syndicat.

Mais, les choses sont rarement aussi simples

Puisque si les équipes de direction - et là-dessus, difficile d'avancer les noms plus précis pour la gestion des ressources humaines - ont bien accepté de reconnaître l'existence de la CBWU, l'histoire du syndicalisme aux Etats-Unis est constellée d'exemples de faux départs. La rédaction du Comics Journal publiait d'ailleurs un papier assez éloquent sur le sujet (à lire ici, en version originale) pour résumer l'état des lieux. En gros, la reconnaissance du statut n'est qu'une petite étape, et restait encore à définir une feuille de route claire et à entamer les premières véritables négociations. En mars dernier, la CBWU et Image Comics ont formé la base d'un premier contrat qui atteste de la légitimité de cette organisation syndicale, plus d'un an après le premier bras de fer.
 
Voici ce que les représentants du groupe avaient déclaré aux journalistes de TCJ à l'époque :
 
"Maintenant que nous avons un contrat officiel, la prochaine étape consistera à s'assurer que tout le monde comprend les termes de l'accord, et à les action. Nous avons commencé au point A et nous nous sommes mutuellement mis d'accord sur un point B, mais certains des détails particuliers risquent de nécessiter une discussion plus approfondie avec Image Comics. Nous nous attendons à ce que les difficultés s'accroissent à mesure que les travailleurs et les gestionnaires s'acclimateront aux nombreux changements qui sont apportés."

Une prophétie qui s'est vite vérifiée, dans la mesure où la CBWU a (déjà) décidé de déposer plainte devant le National Labor Relations Board, une sorte d'équivalent américain de l'Inspection du Travail, et qui se charge généralement d'arbitrer dans le cas de litiges entre syndicats et employeurs. Les salariés syndiqués affirment en effet souffrir de discriminations particulières de la part de la direction d'Image Comics. Nouvelles règles imposées sans consultations, et visant précisément les adhérents CBWU, sanctions disciplinaires disproportionnées et de plus en plus fréquentes, réévaluation des fiches de poste pour ôter aux syndiqués de nombreuses responsabilités au sein de l'entreprise... en somme, Image Comics aurait décidé de faire la vie dure à la Comic Book Workers United pour dissuader le reste de la masse salariale d'adhérer au collectif. 
 
A noter qu'il ne s'agit pas ici d'une plainte proférée sur les réseaux sociaux, ou d'une dénonciation dans le vent : la CBWU appelle à une enquête des services du National Labor Relations Board, et présente trois infractions claire et manifeste de trois articles du Code du Travail fédéral en vigueur aux Etats-Unis. Vous retrouverez en lien source une liste détaillée, rapportée par la rédaction de BleedingCool, et constituée de termes juridiques un poil trop barbares ou trop précis pour supporter le filtre de la traduction. Les exemples cités dans le paragraphe plus haut couvrent le gros des plaintes formulées par la CBWU, avec une donnée importante en surplus : Image Comics aurait décidé de prendre une décision qui aurait impacté un employé en particulier au sein de la structure, lequel se trouve justement faire partie du comité de négociations élu par le syndicat pour traiter avec la direction. 
 
Pour rappel, la Comic Book Workers United représente actuellement l'unique organisation syndicale de salariés au sein de l'industrie des comics, pour le moment. Son champ d'activité se borne aux murs de la société Image Comics, mais on ne doute pas que le reste des professionnels du secteur (en particulier dans les hautes sphères) observe avec attention l'évolution de la situation au sein de la compagnie de Todd McFarlaneMarc Silvestri et Robert Kirkman, en espérant que le phénomène ne fera pas tâche d'huile sur le reste du marché indépendant. A voir maintenant ce qu'en penseront les organes de régulation.
 
Corentin
est sur twitter
à lire également

The Whisper Queen : Chip Zdarsky et Kris Anka retrouvent l'univers de The White Trees pour un ...

Actu Vo
Peu de temps après avoir pris les commandes de Daredevil, Chip Zdarsky s'était autorisé une petite incartade de plus chez Image ...

Houses of the Unholy : le nouveau titre d'Ed Brubaker et Sean Phillips confirmé pour août 2024

Actu Vo
Quand il n'est pas occupé à superviser la nouvelle série animée Batman, ou à préparer la production de la série télé' Criminal, Ed ...

Blood Squad Seven : Joe Casey et Paul Fry déconstruisent les héros des années '90 chez Image ...

Actu Vo
Vous avez dû remarquer : la nostalgie vis-à-vis des années quatre-vingt dix s'est installée confortablement comme une tendance moderne ...

Avec Ain't no Grave, Skottie Young et Jorge Corona (Middlewest) se retrouvent pour un western ...

Actu Vo
On ne change pas une équipe qui gagne. Après avoir reçu un immense succès pour leur série Middlewest (couronnée d'un Fauve jeunesse ...

Dandelion : une anthologie d'horreur par Sabir Pirzada (Ms. Marvel) et Martin Morazzo (Ice Cream ...

Actu Vo
S'il est un sujet sur lequel le marché des comics (et en particulier chez les indépendants) se distingue des autres secteurs créatifs, ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer