Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Last Girl Standing : Arte consacre un des épisodes de sa série Tracks à l'artiste Trina Robbins

Last Girl Standing : Arte consacre un des épisodes de sa série Tracks à l'artiste Trina Robbins

NewsIndé

Petite institution locale, la série documentaire Tracks d'Arte s'intéresse à la vie de Trina Robbins, pionnière des comics underground et de la lutte féministe dans la bande-dessinée des Etats-Unis. Le programme accompagne ainsi la sortie de Last Girl Standing, autobiographie de Robbins traduite en français récemment par Marie-Paule Noël et éditée chez Bliss Editions, en reprenant quelques grands fils rouges de la carrière de cette figure fondatrice de la représentation des féminités dans une industrie essentiellement masculine - le fameux microcosme des comics contestataires et satiriques de San Fransisco mené par Robert Crumb au début des années 1970.

Follow the Tracks

Les premières copies de Last Girl Standing ont récemment été livrées aux contributeurs de la campagne Ulule utilisée pour financer ce projet, ambitieux, qui ouvre le catalogue de Bliss aux ouvrages en prose et aux travaux de recherche sur la bande-dessinée. Tracks compile quelques données essentielles : les premiers pas de Robbins dans les mouvements artistiques périphériques à la culture hippie dans les années soixante, sa découverte des premiers collectifs d'artistes undergrounds dans le sillage de Zap Comix, et la création de Wimmen's Comix, première série intégralement réalisée par des femmes dans la généalogie des comics américains. En n'oubliant pas Wonder Woman, que Robbins aura l'occasion de dessiner à partir de 1986, devenant la première artiste féminine à passer par ce personnage vedette.
 
On remerciera Arte pour la mise en avant, en espérant que ce genre de coups de pouce motiveront d'autres médias grand public à s'intéresser à ce genre de grandes figures de la BD des Etats-Unis, souvent laissées dans l'ombre de Stan Lee, Crumb, Kirby, Frank Miller ou Alan Moore (une sorte de quintet d'arbres dissimulant malgré eux une immense forêt de géants.es).
 
 
 
Corentin
est sur twitter
à lire également
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer