Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Dynamite annonce une anthologie Red Sonja : Black White Red pour juillet 2021

Dynamite annonce une anthologie Red Sonja : Black White Red pour juillet 2021

Newsdynamite

En attendant de trouver de nouvelles idées, les maisons d'éditions aux Etats-Unis se plagient les unes les autres au grand jour. "Là ça va se voir, chef." préviendra l'employé du mois. "Mais on s'en fout ! ON S'EN FOUT !" répondra le supérieur hiérarchique concerné. Ce fut apparemment la fin de cette courte période de discussions en interne sur le sujet. Véridique, tout est consigné dans les cahiers de doléance du grand débat national.

Dynamite Entertaiment décide donc de faire comme DC Comics et Marvel, avec une série anthologique Red Sonja : Black White Red, en reprenant le principe de Harley Quinn : Black + White + Red, décliné en Wolverine : Black White & Blood, Carnage : Black White & Blood et, bientôt, Deadpool : Black White & Blood, une folie de la monochromie vraisemblablement héritée de la génération Virtual Boy (non ? Trop pointue ?). On n'oublie pas non plus Superman : Red & Blue ou Wonder Woman : Black & Gold, à se demander si le truc n'est pas une simple stratégie marketing pour se donner l'air cool et payer moins cher les coloristes et les imprimeurs.

Black White Red Sonja

Le premier numéro de cette nouvelle série sera conduit par Kurt Busiek et Benjamin Dewey. Spécialisé dans les séries anthologiques depuis quelques années, le scénariste d'Astro City s'était déjà intéressé à la saga Conan il y a une petite quinzaine d'années, mais n'avait pas encore taquiné la barbaresse rousse de Roy Thomas et Robert E. Howard. Un manque que le bonhomme se dit heureux de pouvoir combler. 
 
Amanda Diebert (Wonder Woman) et Cat Staggs (Smallville) se chargeront du numéro suivant, avant que Mark Russell ne retrouve Red Sonja après son run récent, cette fois accompagné de l'artiste Bob Q (Way of X, Champions). Les couvertures du numéro d'introduction sont signées Lucio Parrillo, Emanula Lupacchino et Phillip Tan.
 
A noter que Dynamite Entertainment ne se contente pas ici d'imiter le mouvement sur le simple gimmick colorimétrique : depuis quelques années, la maison d'édition insiste sur le personnage de Red Sonja, mascotte locale facilement déclinable en couvertures variantes pour les nombreux fans de ce genre de personnages tablant ouvertement sur la sensualité et la violence. Beaucoup de Sonja signifie généralement beaucoup de couvertures, avec les fameuses variantes cosplay utiles pour stimuler le lectorat masculin. En résumé, à l'instar de Batman chez Detective Comics ou Deadpool chez Marvel, la centralisation des icônes sur des projets de moins en moins originaux se répand aussi en indé' sur un marché saturé où les éditeurs misent sur leurs gros vendeurs. La nature reprend ses droits.

Red Sonja : Black White Blood #1 est attendu pour le mois de juillet 2021.
 
 
 
 
 
 
 
Corentin
est sur twitter
à lire également

Terminator : Dynamite réédite les anciens comics en intégrales pour les 40 ans de la saga

Actu Vo
Habitude désormais bien installée lors des grandes passations de franchises : les rééditions des comics Terminator sont en route ...

Dynamite Entertainment récupère les droits de publication de la licence Terminator

Actu Vo
Sur une bonne lancée depuis quelques mois, les éditions Dynamite Entertainment viennent tout juste de signer un nouveau partenariat ...

Jonny Quest : Joe Casey et Sebastian Piriz annoncés sur la nouvelle série Dynamite/Hanna Barbera

Actu Vo
Le partenariat entre les éditions Dynamite Entertainment et le groupe Warner Bros. autour des propriétés intellectuelles ...

Space Ghost : le héros est de retour dans les premières planches de la série Dynamite ...

Actu Vo
Depuis peu, le groupe Warner Bros. Discovery s'est associé aux éditions Dynamite Entertainment pour sous-traiter une partie de ...

Steve Niles au travail sur une nouvelle série Red Sonja (Empire of the Damned) chez Dynamite

Actu Vo
Spécialiste de l'épouvante en BD, Steve Niles aime aussi s'amuser avec les jouets des autres. Au sortir d'une petite période ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer