Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Magnificent Ms Marvel Tome 1 : un conte moderne superbement illustré

Magnificent Ms Marvel Tome 1 : un conte moderne superbement illustré

ReviewPanini
On a aimé• Kamala Khan toujours aussi sympathique
• Entre super-héroïsme spatial et emphase sur les thématiques familiales
• Une bien jolie prestation de Minkyu Jung
On a moins aimé• Les enjeux super-héroïques manquent de substance
Notre note

Dans les personnages créés dans la dernière décennie chez Marvel, peu auront eu autant d'impact et de succès, autant critique que public, que Kamala Khan. Première super-héroïne musulmane à avoir sa propre série au sein de la Maison des Idées, cette cinquième porteuse du nom de Ms. Marvel a réussi à s'affirmer dans l'univers moderne des super-héros, son autrice et co-créatrice G. Willow Wilson ayant réussi à mélanger les thématiques habituelles du genre avec ses propres questionnements sur la religion, la famille, et le fait de vivre aux Etats-Unis en étant musulman. Après un long run (regroupé en neuf tomes chez Panini Comics), la scénariste laisse sa place à Saladin Ahmed (Miles Morales : Spider-Man, Flèche Noire), et c'est de ce premier essai, arrivé tout récemment en 100% Marvel, dont il sera question aujourd'hui.

Avec Magnificent Ms Marvel, Ahmed veut littéralement nous emmener dans le merveilleux, le fabuleux. Au-delà de son rôle de super-héroïne, il fait de Kamala Khan l'élue d'une prophétie, ou plutôt d'un conte que se raconte un peuple extra-terrestre, qui doit composer à la fois avec un tyran despote et une sombre menace terrée dans l'espace, qui a déjà donné bien du mal à vivre au dit peuple. Dans un premier temps, Kamala vit sa vie au jour le jour et tente de faire le bien du mieux qu'elle peut, mais rapidement, les aléas de son quotidien, et la promesse d'une plus grande destinée, vont se mettre sur son chemin.


Dans ce premier arc narratif assez dynamique, se mêlent donc des éléments assez classiques du registre super-héroïque avec un point de vue plutôt important sur le contexte familial de l'héroïne. La relation parents-enfants est au coeur du récit, tant du côté de Kamala que de la peuplade extra-terrestre qui vient lui demander de l'aide. Les parents de cette première, Yusuf et Muneeba, sont en effet emmenés à l'aventure aux côtés de leur fille. Ahmed en profite pour poursuivre ce qui était fait dans le précédent volume, et oppose les parents trop protecteurs de Kamala à son envie de devenir plus indépendante - tout en les protégeant, avec un discours sur l'amour familial.

S'ajoute ensuite un propos sur l'adolescence et les bouleversements familiaux, dans une certaine tradition des héros Marvel "du quotidien". Ms Marvel continue de parler à son public, tandis que le lectorat plus âgé sera peut-être moins réceptif, mais il y a une certaine sincérité qui se dégage de l'ensemble, contrebalancé par des dialogues qui, à défaut de toujours sonner juste, font avancer les personnages dans leur propre cheminement personnel. Un élément particulièrement crucial devrait d'ailleurs avoir une certaine importance pour la partie civile des aventures de l'héroïne. Pour un premier tome, Ahmed montre qu'il a bien compris son personnage, n'en fait pas trop non plus tout en se permettant un contexte spatial rafraîchissant, et sème les graines d'une intrigue de long terme. En soi, le contrat de base est rempli.


Ce qui retiendra plus l'attention en revanche, c'est le fantastique travail de Minkyu Jung sur les planches, qui sont un régal pour les yeux du début à la fin. Sans verser ni dans le photoréalisme, et sans être trop cartoon, le trait de l'illustratrice convient parfaitement à la tonalité du récit d'Ahmed. Jung créée un univers de science-fiction aux inspirations multiples (on pense pas mal à Avatar), et c'est la façon dont elle dessine Kamala qui utilise ses pouvoirs qui rend la lecture vraiment fun - dans le sens divertissant premier du terme. Jung utilise l'espace des cases et tord le corps de l'héroïne pour mettre l'emphase sur les pouvoirs exceptionnels de la jeune fille, l'occasion de jolies trouvailles visuelles à plusieurs moments. 

Le constat sera globalement satisfaisant pour cette reprise de Ms Marvel par Saladin Ahmed. Sans trop en faire, l'ouverture permet de retrouver ce qui fait le sel de cette super-héroïne pas comme les autres, avec un certain accent sur le côté merveilleux de l'histoire, sans en oublier de rester ancré sur les thématiques du quotidien. De quoi permettre au lectorat cible de poursuivre un processus d'identification vital et nécessaire dans cette catégorie d'oeuvres, aussi universelles que Spider-Man à quelques décalages culturels près. Et puis, le trait de Minkyu Jung est si agréable à l'oeil que l'on aurait tort de se priver de la lecture, juste pour apprécier un titre qui porte aussi bien son identité visuelle. 

- Vous pouvez commander Magnificent Ms Marvel Tome 1 chez notre partenaire à ce lien

Arno Kikoo
est sur twitter
à lire également

Marvel présente Spider-Smasher, nouvel ennemi (ou allié ?) de Miles Morales

Actu Vo
La série Miles Morales : Spider-Man de Saladin Ahmed poursuit tranquillement son bonhomme de chemin et va arriver mine de rien à son 38e ...

Marvel annonce Spine-Tingling Spider-Man de Saladin Ahmed et Juan Ferreyra pour l'application ...

Actu Vo
Parce qu'il y a toujours et encore besoin de plus de Spider-Man au sein des publications Marvel, la maison d'édition annonce la venue ...

The Amazing Spider-Man #75 : l'après Nick Spencer se dévoile en preview (avec Ben Reilly)

Preview
Après trois bonnes années d'un run aussi expansif que très discutable qualitativement, l'auteur Nick Spencer en a terminé avec The ...

Le TerrorWar de Saladin Ahmed (sur Substack) se dévoile en images

Actu Vo
Parmi la vague d'auteurs partis sur la plateforme Substack pour proposer leurs prochains comics en avant-première (et exclusivité) ...

Jonathan Hickman, Scott Snyder, Nick Spencer, Molly Ostertag et Saladin Ahmed rejoignent à leur ...

Actu Vo
L'annonce de la création d'un label comics par James Tynion IV pour la plateforme Substack n'était en réalité qu'un aspect d'une ...
Commentaires (1)
Vous devez être connecté pour participer