Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Le prochain volet de Venom ne sera pas non plus Rated-R, même en cas de Carnage

Le prochain volet de Venom ne sera pas non plus Rated-R, même en cas de Carnage

NewsCinéma

Après la polémique sur l'auto-censure probable que se serait imposée Disney pour correspondre au modèle instauré par Marvel Studios (d'après les informations de Variety et du président de Columbia Pictures), le projet Venom aura quelque peu bougé

Amputé d'une partie de son contenu, dont une scène de décapitation graphique rapportée par les spectateurs des projections tests, résumée dans le film à un simple hors champ, le projet n'a apparemment pas prévu de proposer de director's cut plus crue, ni maintenant, ni plus tard. Et il en sera de même pour la suite, d'après Avi Arad.
 
Le producteur responsable de toutes les apparitions de Venom au cinéma depuis onze ans s'est exprimé quant à Venom 2 (ou autre titre). Beaucoup espéraient que la violence monte d'un cran, au vu de l'adversaire présenté dans cette suite - mais là, bon, forcément, ne nous en veuillez pas, mais :

Imaginons que vous n'aviez pas deviné tout seul quel vilain serait présenté dans un second film Venom - auquel cas il est probable qu'un caillot de sang obstrue une partie de vos fonctions cérébrales, ce qui devrait peut-être vous inquiéter (ça va, on rigole).

Puisque le méchant interprété par Woody Harrelson sera, bien évidemment, Cletus Kasady autrement dit Carnage, le symbiote sanguin et sanglant. Généralement présenté comme un tueur en série et l'un des vilains les plus fous et sadiques de la mythologie Spider-Man, sa présence dans la saga portée par Tom Hardy ne devrait pourtant pas affecter la classification, d'après Arad.
 
"Quand vous entendez Carnage, vous êtes obligés de penser à un Rating R. Mais si vous connaissez son histoire, si vous connaissez les comics, il n'y a pas de R à trouver ici. C'est une âme torturée. Il ne s'agit pas de savoir ce qu'il fait, parce que nous n'avons pas besoin de montrer le couteau allant d'un point A à un point B ou le sang couler. Ce que vous devez montrer est : quelle est sa motivation ? Est-il né ainsi, est-ce que c'est quelqu'un pour lequel le public peut avoir de l'empathie ? Puisque si vous arrivez à créer un vilain pour lequel le public aura de l'empathie, jackpot."

Bien entendu, Arad met le doigt sur une vérité fondamentale - la violence graphique est un détail et un choix de mise en scène, pas une obligation. Cela étant, l'excès inverse est tout aussi punissable, puisqu'un réalisateur devrait justement avoir le choix de ce qu'il montre, même dans les détails, et ne pas être bridé par un studio qui cherche à ne pas se couper d'une partie de son public.
 
Et si filmer la violence n'a jamais fait automatiquement d'un film un chef d'oeuvre, le Rated-R est surtout associé au fait que le studio est prêt à faire confiance en ses équipes et à les laisser s'exprimer sans mettre de barrières obligatoires. Ce qui a pu donner de bonnes choses sur Logan, mais ne comparons pas l'incomparable.
 
Corentin
est sur twitter
à lire également

Marvel annonce une mini-série Extreme Venomverse en prélude à l'événement Summer of Symbiotes

Actu Vo
Pour pouvoir alimenter cette logique de flot ininterrompu d'événements à la chaîne, qui fait désormais partie de la routine ...

Venom : Récurrence : un album à deux têtes qui ne trouve pas la symbiose

Review
Une fois la poussière retombée, il a bien fallu envisager l'avenir de Venom à présent que Donny Cates avait fini de ...

La série Venom d'Al Ewing et Ram V recrute Cafu au dessin en mars 2023

Actu Vo
Des petits changements au programme de la série Venom, démarrée l'an passé après l'imposant run de Donny Cates. Si l'équipe ...

David Michelinie au travail sur une mini-série Venom : Lethal Protector II (avec Doctor Doom)

Actu Vo
Le programme "nostalgie" de Marvel tient le coup, malgré le passage des ans. A croire que vendre aux anciens lecteurs une ...

Kelly Marcel, scénariste de Venom et Venom 2, en discussions pour réaliser le troisième volet

Ecrans
Grande nouvelle ! Ou en tout cas, nouvelle. D'une taille qui reste à définir. Dans la foulée de Ruben Fleischer, puis d'Andy Serkis, la ...
Commentaires (4)
Vous devez être connecté pour participer