Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
James O'Barr (The Crow) invité comics de la 33e édition du Paris Manga & Sci-Fi Show

James O'Barr (The Crow) invité comics de la 33e édition du Paris Manga & Sci-Fi Show

NewsComic con

Si le réseau Paris Manga & Sci-Fi Show ne revendique pas un statut de convention spécialisée comics à part entière, les différentes éditions du salon ont toutefois permis d'accueillir une vaste quantité de professionnels de la BD américaine. A plusieurs reprises, et pour des noms parfois très importants. Dans le cas de la trente-troisième convention organisée par l'enseigne parisienne, les organisateurs ont été chercher le grand James O'Barr, créateur du personnage de The Crow et auteur titulaire de la plupart des aventures du héros depuis son invention.

On se retrouve O'Barr ?

Mh ? "Nulle" ? Oui, nulle la vanne, effectivement, plutôt d'accord avec vous. Les organisateurs du Paris Manga & Sci-Fi Show ont donc confirmé la présence du dessinateur pour cette nouvelle édition, prévue pour le mois d'avril. Une invitation qui tombe sous le sens dans la mesure où la propriété intellectuelle The Crow a finalement été sauvée de son enfer de développement après de longues, longues années passées dans les caves d'Hollywood à passer de mains en mains, jusqu'à ce que le bon studio et la bonne équipe parviennent à monter un projet valable. Le reboot de The Crow a été tourné l'année dernière, avec Rupert Saunders aux commandes et Bill Skarsgard dans le rôle titre, sans inciter à déplorer. La malédiction Brandon Lee semble donc avoir été conjurée pour de bon.
 
En comics, The Crow (1989) se présente comme un roman graphique étrange, en forme d'allégorie très agressive sur le thème du deuil. James O'Barr avait entamé le travail sur ce titre lors de ses années de service au sein du corps militaire des U.S. Marine Corps. Stationné à Berlin en plein coeur de la Guerre Froide, l'artiste avait alors tenté de canaliser dans une bande-dessinée la douleur causée par la mort de sa petite-amie, tuée au volant par un chauffard alcoolisé peu de temps avant son départ pour l'armée. En s'inspirant d'une autre tragédie (un couple braqué et assassiné à Détroit) moins personnelle, O'Barr invente le personnage d'Eric Draven. Celui-ci est assassiné par une bande de truands, qui va également tuer et violer sa petite-amie, Shelly Webster, par une veille d'Halloween. Draven reviendra d'entre les morts sous l'identité de The Crow pour venger la mort de celle qu'il aimait.
 
 
Succès d'édition, et anticipation des héros plus sombres ou tourmentés des comics de la décennie 1990, The Crow inspirera au cinéaste Alex Proyas une adaptation en long-métrage quelques années après la sortie de l'album chez Caliber Press. Si le film rencontrera un certain succès, au point de devenir un objet de fascination pour les amateurs de cinéma de genre de cette catégorie, son tournage entrera surtout dans la légende pour un motif bien plus sombre, lié à un tragique accident de plateau. Pour tourner la scène de la mort d'Eric Draven, interprété à l'écran par l'acteur Brandon Lee, l'équipe des effets spéciaux n'avait pas utilisé des balles à blanc traditionnelles. 
 
Le héros devait être tué par balles dans le script, et lorsque cette séquence fut filmée, Lee fut frappé par d'authentiques projectiles sortis du pistolet (qui n'était pas un accessoire, mais une arme authentique chargée de cartouches truquées) et s'éteindra quelques minutes plus tard, sous les yeux de ses collègues sur le plateau de tournage. Les studios décidèrent de terminer le film (avec Miramax à la distribution et une rallonge de budget pour compenser l'absence de l'acteur principal par ordinateur), et pour l'anecdote, Chad Stahelski, réalisateur des John Wick et coordinateur des scènes d'action sur Captain America : The Winter Soldier et Birds of Prey, à l'époque simple cascadeur, servit de doublure posthume à Brandon Lee dans les scènes de complément. La mort du comédien, associée au thème profondément noir du deuil indissociable de l'oeuvre d'O'Barr, et du statut de revenant de son héros, acheva de transformer le film The Crow en une oeuvre de méta-fiction morbide, venant conforter l'idée de fatalité déjà installée autour de la famille Lee depuis le décès du père, Bruce Lee, lors de la préparation du Jeu de la Mort.
 
En France, les comics The Crow sont édités chez Vestron. La trente-troisième édition du Paris Manga & Sci-Fi Show se tiendra le weekend du 1er avril 2023 dans le Hall 5 du Parc des Expositions de Villepinte - Paris Nord. Avec un peu de chance, de premières images du film de Saunders devraient tomber d'ici le printemps pour donner un peu de poids au déplacement d'O'Barr sous le ciel de nos orages brumeux.
 
 
Corentin
est sur twitter
à lire également

Patricia Martin, Raul Allen et Stanley Lau (''Artgerm'') invités de la 33e édition du Paris Manga ...

Actu Vo
La liste des invités comics de la 33e édition du salon Paris Manga & Sci-Fi Show s'allonge. Après avoir déjà annoncé et ...

Deux nouveaux albums de la franchise The Crow à venir chez Vestron

Actu Vf
Au moment où la propriété intellectuelle The Crow prépare son retour sur les écrans, les éditions Vestron publient, à ...

The Crow : le film s'est trouvé des distributeurs à l'international (sauf en France ?)

Ecrans
Le projet The Crow continue de déjouer les pronostics. Visiblement débarrassé de la malédiction apparue sur le tournage de la ...

Le reboot de The Crow avec Jason Momoa se trouve une date de sortie

Ecrans
Il y a quelques mois, on entendait à nouveau parler du reboot de The Crow, un comics de James O'Barr déjà adapté en 1994 par ...

Le reboot de The Crow se confirme pour l'année prochaine

Ecrans
Le 24 juin 2011, un certain Emmanuel Peudon titrait sur cette antenne "Le reboot de The Crow trouve un scénariste !" - et ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer