Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Frank Miller Presents annonce Milo Manara sur un one-shot Sin City en couleurs et Philip Tan sur la suite de Ronin

Frank Miller Presents annonce Milo Manara sur un one-shot Sin City en couleurs et Philip Tan sur la suite de Ronin

NewsIndé

A présent que les bases de la stratégie commerciale de Frank Miller Presents sont de notoriété publique, la petite structure pilotée par le créateur de Sin City peut sereinement dérouler son plan de bataille. Avec Dan DiDio au commandes des affaires éditoriales, la maison d'édition de Miller voit grand. Les deux projets les plus directement liés à la carrière du dessinateur s'annoncent, avec des précisions relativement attendues.

D'abord, le vieux Frank ne pourra pas être partout à la fois

Trop occupé à compter ses NFTs sur la blockchain, Frank Miller se cantonnera effectivement à un rôle secondaire sur la série Ronin 2. Continuation de la mini' éditée, au départ, chez DC Comics au début des années quatre-vingt à l'époque de Métal Hurlant et du règne sans partage de la science-fiction sur les périodiques de l'art séquentiel de cette bien chouette période, cette petite suite s'offre les talents du dessinateur Philip Tan et de l'encreur Daniel Henriques pour les planches intérieures. Miller se contentera des breakdowns, autrement dit, des découpages de cases et des brouillons relatifs au positionnement des personnages dans chaque espace de dessin. Il s'agira bien d'une suite canonique, située après les événements de l'original.
 
La rédaction du New York Times, qui couvre l'actualité de Frank Miller Presents, précise en effet que ce projet s'intéressera à la vie de Casey McKenna, un personnage de la première série Ronin : Chef(fe?) de la sécurité pour le complexe Aquarius, celle-ci était mandatée par son employeur pour cavaler après le Ronin dans l'intrigue de la première mini-série, mais finissait par se rallier au héros en s'accordant à son combat contre le démon Agat. Cette suite nous apprend que McKenna a fini par avoir un enfant avec le samouraï réincarné, ce qui devrait occuper le coeur du scénario de cette nouvelle aventure.
 
Autre annonce plus importante : le grand, l'immense Milo Manara a apparemment décidé d'accepter un contrat chez Frank Miller Presents pour un one-shot basé dans l'univers de Sin City. Originalité ou passe droit, celui-ci sera entièrement réalisé en couleurs, quitte à contrevenir aux habitudes de ce petit univers partagé de gangsters et d'assassins en noir et blanc. L'identité des personnages convoqués pour l'occasion n'a pas été précisé, pas plus que la tonalité - mais connaissant les habitudes de Manara, on doit sans doute s'attendre à une vedette féminine, voire à un groupe d'héroïnes éventuelles. Quant à la série Sin City 1856, annoncée dans la première gamme de projets Frank Miller Presents (et, vraisemblablement, dans la liste des BDs qui serviront à former la base des NFTs exclusifs à la compagnie et à leurs partenaires crypto-compatible Space DAO), le New York Times confirme que Frank Miller se chargera bien du scénario et du dessin de cette extension dans les codes du western de la cité maudite. Le style par aplats et contours minimalistes de cet univers devrait permettre de gommer les limites du trait moderne de Miller, quelque peu diminué par le poids de ses années et par le fait d'avoir largement déserté la table à dessins depuis plus de dix ans.
 
La rédaction du New York Times livre aussi les noms de l'équipe créative des deux autres projets prévus pour la première année de Frank Miller Presents : Ancient Ennemies avec Dan DiDio et Danilo Beyruth, comme BleedingCool l'avait déjà annoncé, et Pandaora, une histoire de fantasy pilotée par le duo de scénaristes Anthony Maranville et Chris Silvestri, responsables de quelques épisodes sur Star Trek : Discovery, avec l'artiste Emma Kubert aux dessins. Il s'agit de la fille d'Andy Kubert, nièce d'Adam Kubert et petite-fille de Joe Kubert, une illustre famille de dessinateurs de l'industrie des comics étendue à une troisième génération. La dessinatrice était déjà passée par DC Comics sur les DC Super Hero Girls et Teen Titans GO!. Elle vante, du côté des inspirations, le travail de John Tenniel sur les illustrations du roman Alice au Pays des Merveilles de Lewis Carroll et de Brian Found, designer sur le film Dark Crystal.
 
Pandora s'intéressera à une jeune femme, Annabeth, frustrée par son quotidien, à la recherche d'un monde parfait (et fantastique) dans lequel elle pourrait s'établir. Après avoir réussi à atteindre cet univers, ouvertement inspiré par la part sombre des contes des frères Grimm, celle-ci s'aperçoit que cet univers abrite également une partie horrifique, une version chaotique de cet imaginaire de l'enfance et des fées. Le titre entamera sa parution en décembre avec trois numéros de 48 pages prévus au programme, un standard comparable au DC Black Label ou la première série Ronin chez DC Comics, et est décrit jusqu'à nouvel ordre comme un projet "young adult" en forme de parodie noire des oeuvres de Disney plus proche de Pinocchio et de son environnement noirâtre de conte grincant.
 
Quant à la promesse de former de nouveaux talents, Frank Miller se cantonne apparemment à des vedettes du coup de crayon, des héritiers ou des scénaristes de télévision rapatriés pour l'occasion. Mettons que le programme reste sans risques, mais que les projets n'en sont pas forcément moins intéressants pour autant.
 
Pour l'heure, le moindre projet n'a évidemment pas annoncé de date de sortie.
 
 

 
Pandora Emma Kubert
 
pandora emma kubert
 
pandora emma kubert
 
 
Corentin
est sur twitter
à lire également
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer