Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
A quatre-vingt quinze ans, l'immense Stan Lee nous a quittés

A quatre-vingt quinze ans, l'immense Stan Lee nous a quittés

NewsMarvel

S'il était un nom indissociable de toute l'histoire des comics, c'était celui de Stan Lee. A quatre-vingt quinze ans, l'immense Stanley Martin Lieber nous a quittés, suivant les pas de Steve Ditko à quelques mois d'intervalle, sur la clôture d'une année qui aura décidément exigé un bien lourd tribu. 

Né un 28 décembre en 1922, Stan Lee, né Stanley Martin Lieber, est embauché chez Timely Comics au poste d'assistant éditeur en 1939. Après deux années dans les rangs de la compagnie de Martin Goodman à gommer les crayonnés et à servir les repas, ce jeune passionné d'écriture remplit les blancs sur les fillers de Captain America et quelques premiers numéros, avant de devenir éditeur en intérim suite au départ de Joe Simon et Jack Kirby. Son sens des affaires le poussera vite vers le poste d'éditeur en chef des publications Timely, qu'il retrouvera après la Guerre dans un paysage où le super-héros ne fait plus recette.
 
Les années passent, les comics de western et de romances occupent le creux des années 1950, avant que 1961 ne marque la création des Fantastic Four par le scénariste et son fabuleux collaborateur Jack Kirby. Le super-héros sous l'écriture de Lee devient alors plus complexe, plus torturé, plus en phase avec une époque qui regarde vers la science et les étoiles ainsi que les problèmes sociaux. Le fabuleux succès des FF incitera le scénariste à déployer ses ailes dans une myriade de créations intemporelles: Spider-Man, les X-Men, l'incroyable Hulk, Thor et Iron Man ou Doctor Strange, ainsi que le premier super-héros noir, Black Panther, avec Kirby en 1966. Sans oublier bien entendu Daredevil avec Bill Everett ou les Avengers, un concept symbolique de toute la méthodologie Marvel.
 
Connu pour son suivi éditorial, ses gimmicks ou le personnage qu'il aimait présenter à la presse, Lee deviendra l'artisan de toute une philosophie dans les comics de super-héros. Autant businessman que scénariste, il sera l'un des architectes du concept de la continuité, prendra position sur des sujets sociétaux à une époque où le Comics Code incitait à détourner le regard, sur la drogue ou l'installation d'une diversité primaire dans les années 1960. On lui devra des chefs d'oeuvres de la BD, comme le Silver Surfer Parable, et un rôle de découvreur de talents qui mettra le pied à l'étrier d'immenses artistes et créateurs par la suite.
 
Par-delà le résumé d'une carrière qui ne peut se contenter de quelques paragraphes posthumes, l'impact de Stan Lee se sera aussi mesuré au cinéma, quand le père bienveillant de l'univers Marvel aura accompagné l'essor des héros costumés sur le grand écran, depuis le premier X-Men jusqu'aux films Marvel Studios (et même Venom, tristement), une carrière méta' qui l'aura même poussé à apparaître dans le film d'animation Big Hero 6, recomposé en images de synthèse pour l'indispensable tape dans le dos du papa.
 
Le départ de Stan Lee est un adieu bien triste pour plusieurs générations de lecteurs et de créateurs, tant son impact créatif est, directement ou indirectement, inquantifiable dans le monde des comics. Il nous laisse, comme Ditko ou Kirby avant lui, le souvenir de ses héros perpétuellement vaillants, valeureux et emplis d'un idéal qui ne cessera jamais d'inspirer, et de sa candeur au détour de micro-scènes de cinéma qui auront fini par amuser jusqu'aux néophytes de la BD, habitués à le retrouver. Excelsior, pour une toute dernière fois. 
 
Corentin
est sur twitter
à lire également

Le roman graphique Alliances : Orphans (basé sur une idée de Stan Lee) présente ses personnages ...

Actu Vo
L'utilisation des derniers restes de l'héritage de Stan Lee se poursuit, prenant la forme d'un authentique flux parallèle de projets ...

Paul Levitz s'invite chez Marvel pour la série Avengers : War Across Time

Actu Vo
Voyez, le dicton n'a pas tort : il n'est jamais trop tard pour changer ses habitudes. Ainsi, Paul Levitz, soixante-cinq ans, scénariste et ...

DC Comics ressuscite le concept ''Just Imagine'' de Stan Lee (sans Stan Lee) en décembre 2022

Actu Vo
Hommage sincère ou énième capitalisation post-mortem sur le nom du géant ? Difficile à dire, mais il est probable que le projet Tales ...

Panini annonce (aussi) le lancement de la collection Marvel Visionaries (avec Stan Lee et Steve ...

Actu Vf
Dans la foulée de la Marvel Epic Collection, Panini Comics inaugure un pan nouveau dans sa production éditoriale, consacré cette ...

Dynamite annonce un roman graphique Alliances (Stan Lee) par Szymon Kudranski et Bill Sienkiewicz

Actu Vo
Les projets mis en développement après la mort de Stan Lee, pour capitaliser sur le nom du regretté scénariste, accueillent une ...
Commentaires (16)
Vous devez être connecté pour participer