Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
James Gunn dit comprendre et accepter la décision de renvoi de Disney

James Gunn dit comprendre et accepter la décision de renvoi de Disney

NewsCinéma

La SDCC 2018 aura été secouée hier soir par l'annonce du renvoi de James Gunn de la franchise Guardians of the Galaxy - et par extension, de toute relation professionnelle avec le géant Disney. Si l'on attend au fil des jours de voir comment Marvel Studios réagira à  ce départ vis a vis de Guardians Vol. 3, qui était prêt à partir en tournage, le principal intéressé s'est exprimé publiquement sur son renvoi.

Gunn exprime dans son message de nouveaux regrets concernant ses tweets d'il y a une dizaine d'années, remontés sur internet dans la journée d'hier, en affirmant accepter la décision de Disney à son égard : 

"Les mots que j'ai tenus il y bientôt une décennie étaient, à l'époque, des efforts manqués et malheureux d'être provocateur. Je les ai regrettés pendant des années depuis - pas seulement parce qu'ils étaient stupides, pas drôles du tout, sauvagement indélicats et certainement pas provocateurs comme je l'aurais espéré, mais aussi parce qu'ils ne reflètent pas la personne que je suis aujourd'hui ou depuis quelques temps.

Indépendamment du temps qui a passé, je comprends et accepte les décisions de business prises aujourd'hui. Même après toutes ces années, j'assume la pleine responsabilité de la façon dont je me suis conduit alors. Tout ce que je peux faire maintenant, au-delà d'offrir mes regrets les plus sincères, est d'être la meilleure personne que je peux être : tolérant, compréhensif, dédié à l'égalité, et bien plus réfléchi sur mes déclarations publiques et mes obligations envers mon discours public. A tous ceux dans mon industrie et au delà, encore, je vous présente mes plus profondes excuses."

Le mal est fait, il est clair que Gunn ne peut réellement s'en prendre à son ancien employeur, sous peine d'être banni d'Hollywood comme l'employé qui a insulté son ex patron pour ou porté plainte pour licenciement abusif - le syndrome Josh Trank, d'une certaine façon. 

Cette réalité du monde de l'entreprise qui s'applique aussi au cinéma, quoi qu'elle ne mette pas réellement en doute sur qui s'était déjà excusé par le passé, soulève quelques questions sur la portée (réelle) du geste, notamment lorsqu'on s'intéresse aux personnes qui ont remis les tweets au goût du jour. L'actualité folle de la SDCC étant ce qu'elle est, nous vous promettons de revenir sur toute l'affaire en détails pour expliciter le tout.

Source

Arno Kikoo
est sur twitter
à lire également

Guardians of the Galaxy vol. 3 : Marvel Studios lâche un premier trailer pour le prochain film de ...

Ecrans
Après avoir fêté Noël en compagnie de Kevin Bacon, les Gardiens de la Galaxie sont prêts à repartir vers de nouvelles aventures. ...

Peacemaker : la première saison de la série sur Prime Video le 30 décembre 2022

Ecrans
En définitive, le public français n'aura pas à eu à attendre une ronde complète de la Terre autour du soleil pour découvrir la série ...

DC Studios : James Gunn confirme un univers partagé entre films et séries (et surtout animation)

Ecrans
L'année passe, et dans le parc fermé des comics, quelques bonnes nouvelles se dessinent à l'horizon. C'est en tout cas l'avis d'une ...

Guardians of the Galaxy : Joyeuses Fêtes - Le merveilleux Noël du petit Peter Quill (et du grand ...

Review
A l'instar des BDs - ou des sitcoms annuelles qui appliquent la logique d'un passage du temps réaliste - Marvel Studios se doit ...

James Gunn présente un morceau original créé pour le Guardians of the Galaxy : Holiday Special

Ecrans
La rumeur dit qu'au moment de sélectionner un projet sur lequel travailler, James Gunn a l'habitude de commencer par composer la ...
Commentaires (1)
Vous devez être connecté pour participer