Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Je suis Thanos, à la découverte du Titan Fou

Je suis Thanos, à la découverte du Titan Fou

ReviewPanini
On a aimé• Le personnage dans sa richesse
• "Je suis le cosmique chez Marvel"
• L'accompagnement textuel éditorial
On a moins aimé• Du cosmique à en donner le tournis
• Jim Starlin ne partage pas
Notre note

Propice à la sortie d'Avengers : Infinity War, c'est la venue cette semaine d'une anthologie consacrée au personnage de Thanos qui permettra aux lecteurs désireux de connaissance d'en savoir plus sur un personnage qui a bien plus à son CV qu'une version qu'on s'imagine forcément moins dense sur grand écran.

Puisque  la question du lien au cinéma et de la fidélité aux comics se pose toujours, et bien qu'à l'heure de rédaction de cet article, il m'est impossible de dire dans quelle mesure le personnage incarné par Josh Brolin sera fidèle à la vision qu'il donne sur papier, on peut facilement supposer qu'il ne pourra en aborder toutes les facettes. Je suis Thanos se montre assez bien fait de ce côté là. Au delà de cette vision du vilain ultime, capable de mettre à terre l'univers Marvel tout entier (ce qu'il est, mais pas que), on découvre par morceaux choisis un personnage aux dimensions plus torturées, avec une pointe de romantisme, dans sa définition la plus pure du terme.


L'ouvrage fait la part belle aux écrits de Jim Starlin, son co-créateur, et auteur clairement indissociable du personnage. C'est lui qui se fait un point d'honneur à faire du Titan ce qu'il est. Un adorateur de la mort, un être de toute puissance dont la folie se reflète dans l'ampleur cosmique et complexe des récits qui l'entourent. Qu'on se le dise, Starlin a la créativité qui se rapporte à l'école de Kirby - l'inspiration par rapport aux New Gods de ce dernier n'ayant jamais été désavouée, et plusieurs passages donnent le tournis, notamment à ceux qui ne seront pas habitués à ce type de cosmique. Où les entités divines et mystiques se côtoient, où les doubles, et les distorsions spatio-temporelles sont commune mesure, où les barrières du tangible se brisent les unes après les autres.

Un voyage également très coloré qui présente un ensemble de concepts liés au personnage de Thanos. Parce qu'avec Starlin, les joyaux et le Gant de l'Infini sont aussi indissociables du personnage, et il aurait été hérétique de ne pas accorder un morceau de choix à cet artefact, et ce que le Titan Fou en fera, dans le but de plaire à la Mort qui, elle, l'ignore. De nombreux personnages cosmiques tels que le Silver Surfer, Drax le DestructeurGamora ou Adam Warlock (et sa contre-partie Magus) sont de la partie, permettant de voir là aussi comment Thanos peut se révéler en maître manipulateur, ou comme allié providentiel.


Je suis Thanos a le bon goût de ne pas oublier que d'autres auteurs ont utilisé Thanos (même s'il faut parcourir la moitié de l'ouvrage pour s'en rendre compte). On apprécie l'excellent tie-in à Infinity Gauntlet proposé par Ann Nocenti ou une vision plus moderne et plus dans l'idée de ce que le film des frères Russo nous montrera avec le passage de Brian M. Bendis sur Avengers Assemble. Quelques grands noms (comme celui d'Hickman) manquent malgré tout à l'appel, mais c'est le lot de toute anthologie qui, en faisant des choix, doit aussi renoncer à d'autres envies.

Mais l'ensemble se montre cohérent. Les facettes du personnage et son historique, dans son grand ensemble, sont abordés au fil des pages, montrant une personnalité retorse, un énorme pouvoir et la capacité de destruction du personnage, comme quelques moments plus intimistes, calqués sur la discussion. Avec un guise de dernier chapitre une sorte de grand résumé, qui montre aussi à quel point Starlin a eu du mal à ce que d'autres auteurs puissent raconter leurs propres personnages. De fait, on a l'impression de voir à la fois le parcours de Thanos et de son créateur. Amusant.

Thanos n'est pas qu'un monstre de puissance à la recherche de pierres qui brillent. Bon, c'est un monstre, et il est très puissant, on vous l'accorde. Je suis Thanos permet de voir tous les à côtés. Très lié aux écrits de Jim Starlin, indissociable de son personnage, l'anthologie permet au travers du parcours du personnage d'aborder sa complexité mais aussi tout un pan de l'univers cosmique de Marvel. De quoi donner le tournis parfois, mais le voyage se montre très intéressant. En guise de "Arno découvre Thanos", ce sera toujours mieux que rien ! 

Si l'ouvrage vous intéresse, vous pouvez le retrouver à ce lien.

Arno Kikoo
est sur twitter
à lire également

Panini Comics annonce Avengers, Champions et Infamous Iron Man en librairie pour novembre 2018

Actu Vf
Alors que l'éditeur Panini a démarré le mois dernier la publication de la période Marvel Legacy au sein de ses fascicules, c'est en ...

Les Esprits de la Vengeance : l'enfer est rafraîchissant

Review
Lorsque Marvel organise son opération Legacy, outre la volonté de remettre en avant ses super-héros classiques sans laisser les ...

Marvel Legacy : que valent les nouveaux softcovers de Panini ?

chronique
Avec l'arrivée cette semaine de la seconde fournée des ex-kiosques de Panini Comics (qui ont justement délaissé l'espace presse ...

Panini annonce un nouveau softcover consacré à Wolverine pour 2019

Actu Vf
Au mois de juillet dernier, Panini a profité de l'arrivée de Marvel Legacy pour modifier son offre de fascicules (softcovers) ou ...

Les nouveaux Kick-Ass et Hit-Girl arrivent en octobre chez Panini Comics

Actu Vf
En dehors du vaste catalogue de héros Marvel, l'éditeur Panini Comics propose également d'autres sorties dans sa collection Fusion ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer