evenements

Comics Art Gallery #46

   6
Le 24 Fev par
Alfro
Comics Art Gallery #46
    

Avant toute chose, rendons un petit hommage rapide à Scott Clark qui nous a quitté cette semaine. Cet artiste d'exception était devenu rare et ceux qui se souvenait de lui à l'époque de Wildstorm se languissait de le revoir. Ce fut chose faite quand il réapparu dans les back-ups du Batman de Scott Snyder (qui étaient sublimes !). On se réjouissait de le revoir sur Justice League of America pour nous conter les aventures de Martian Manhunter, mais parfois l'existence prend un tour bien cruel. Il nous quitte donc alors qu'il revenait au firmament, ainsi ce sera avec une émotion particulière que nous liront les quelques pages qu'il aura eu le temps d'illustrer.

Mais revenons sur une note plus légère, puisque c'est le quarante-sixième numéro de Comics Art Gallery qui démarre ici. Suivez le guide.

On commence avec Gabriel Hardman, qui nous content d'être un fan de Doctor Who, l'aime dans sa globalité et fait un croisement des époques avec ces deux Seigneurs du Temps qui se rencontrent.



Quand on voit cette superbe Batwoman par Mahmud Asrar, on se prend à rêver d'un World's Finest qui ferait se croiser la rouquine et Supergirl, avec évidemment le dessinateur turc aux crayons.



La grande force de Chris Samnee, c'est d'arriver en quelques traits bien pensés à retranscrire une ambiance et à insuffler un dynamisme fou à ses dessins. Démonstration ici avec cette commission du Pingouin.



En 1976, sortait un film de Nicolas Roeg intitulé L'Homme Qui Venait d'Ailleurs. Ce film à la beauté dérangeante et à la narration complexe (comme à peu près tous les films de Roeg) tenait en grande partie grâce au charisme fascinant et malsain de David Bowie qui interprétait là un extra-terrestre assez atypique. Le tour de force chez Phil Noto, c'est d'avoir su retranscrire toute la complexité du personnage de Thomas Jerome Newton avec autant de force.



Brett Booth a bon goût puisque tout le monde sait que la meilleures des Tortues Ninja n'est autre que Raphaël (en toute objectivité) !



Personne ne porte mieux les eyepatchs que Kurt Russell quand il joue Snake Plissken dans New York 1997. Le dessinateur Cameron Stewart l'a bien compris et renvoie chez eux les Solid Snake et autres Samuel L. Jackson qui ne seront jamais que de pâles copies !



Nous ne sommes apparemment pas les seuls a avoir adoré le personnage de Radagast dans le Hobbit de Peter Jackson. En effet, Skottie Young lui rend un petit hommage à travers un sketch, et comme d'habitude avec lui, c'est sublime !



Comme chaque année, Hero Initiative lève des fonds en faveur des artistes de comics qui ne peuvent pas subvenir à leur dépenses médicales (le système américain, tout ça...) en demandant aux artistes de leur proposer gratuitement des dessins pour en faire des portfolios caritatifs. Cette année, Tom Raney s'est exécuté en rendant hommage à The Walking Dead.



Dustin Weaver a décidé de rendre hommage au Barbara d'Osamu Tezuka. Car si le mangaka est connu pour Astro Boy ou Le Roi Léo, il a aussi créé des oeuvres plus adultes. Comme ici, où l'on suit une hippie(avec tout ce que cela suppose comme substances illicites) et un écrivain décadent (avec tout ce que cela suppose comme substances illicites) qui nouent une relation entre échanges intellectuels et sensualité à demi-mots.



On conclut avec Leinil Francis Yu qui profite d'un dessin de Wolverine pour nous montrer une palette technique qui laisse encore pantois.