Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Warren Ellis : un an après l'appel du collectif So Many of Us, l'auteur sort du silence et entame un dialogue

Warren Ellis : un an après l'appel du collectif So Many of Us, l'auteur sort du silence et entame un dialogue

NewsImage

En l'espace de quelques jours, l'affaire entourant Warren Ellis a pris un tournant considérable. Au début de la semaine, le dessinateur Ben Templesmith annonçait en effet la reprise de sa série Fell, co-créée avec le scénariste, signant par l'occasion son retour aux affaires après une bonne année à s'être fait plus que discret. En cause : Warren Ellis était accusé par des dizaines de femmes d'avoir eu un comportement et une attitude de prédateur sexuel envers ses collaboratrices, ou envers de plus jeunes femmes en assumant un rôle de mentor, à tel point qu'un site pour recueillir tous les témoignages de ses agissements avait été créé. 

Si Warren Ellis avait communiqué publiquement un premier message d'excuse (centré sur lui, et pas forcément sur ses victimes), le collectif qui s'était formé, So Many Of Us, déplorait que l'auteur avait à peine reconnu publiquement ce qui lui était reproché, et encore moins cherché  à entamer un dialogue avec celles qu'il avait blessées. 

Ce n'est pas une question de cancel culture

Depuis le départ, le collectif So Many of Us explique leurs intentions : le but n'est pas d'"annuler" Warren Ellis mais de faire prendre conscience de l'état toxique du milieu des comics, un entresoi essentiellement masculin, pour la plupart des femmes qui cherchent à y travailler et ne peuvent souvent pas s'exprimer sans mettre leurs propres carrières en danger. Il s'agissait aussi de montrer à quel point le comportement du scénariste pouvait nuire à l'industrie dans son ensemble - pour preuve, la dissonance cognitive de ses propres fans, qui adhèrent à la morale et à l'utopie de Spider Jerusalem mais refusent de condamner un certain genre d'agissements, dès lors que celui-ci émane d'un auteur qu'ils aiment bien. 

Suite à l'annonce du retour d'Ellis à la bande-dessinée avec le roman graphique Fell, après le choix de DC Comics de conclure la publication de The Batman's Grave et d'annuler un autre projet Batman le concernant, le collectif publiait un nouveau communiqué en ligne. 

"Lorsque nous avons mis en ligne SoManyOfUs.com le 13 juillet 2020, nous n'avions pas exprimée l'envie 'd'annuler' Warren Ellis. Nous voulions surtout échanger sur les façons constructives d'aborder un problème bien trop commun, de comportements abusifs de la part des hommes de pouvoir. Nous avions proposé aux personnes concernées de réfléchir à leurs actions passées et de considérer comment - et pourquoi - elles ont pu faciliter des comportements dans des environnements toxiques. Nous cherchions à appeler à l'ouverture, à la responsabilisation et au fait d'aller de l'avant, en proposant de travailler avec Ellis sur une forme de justice transformatrice. 

Depuis sa déclaration publique d'il y a un an, à la connaissance des autrices [du collectif], Ellis n'a toujours pas pris de responsabilité directe pour son comportement destructeur et n'a pas cherché à se pencher sur les circonstances qui permettent à ce genre d'attitude de continuer sans contrôle, en ligne comme hors ligne. 

Au cours de l'année passée, nous avons reçu de nombreux messages d'encouragements, tandis que nous étions aussi meurtries d'être contactées par d'autres victimes d'Ellis, ou par d'autres hommes qui avaient utilisé des mêmes méthodes pour abuser de leur pouvoir. Aujourd'hui, alors qu'Ellis revient aux comics sans chercher à s'amender envers qui que ce soit impliqué dans SoManyOfUs.com ou à reconnaître les conséquences de ses actions, le renouvellement d'un soutien public ardent et des appels à la responsabilité est rassurant. 

Nous réitérons notre appel, pour que Warren Ellis saisisse l'opportunité de devenir l'homme que tant de gens ont cru qu'il était."

Un silence d'un an enfin brisé

Accompagné de multiples soutiens de la part des professionnel(le)s de l'industrie, la nouvelle déclaration du collectif SoManyOfUs aura fini par obtenir l'effet escompté (si l'on accepte la maxime "mieux vaut tard que jamais"). Près d'un an après sa dernière déclaration, Warren Ellis a fini par contacter les représentantes pour entamer un processus de dialogue avec médiation, tout en rédigeant un long texte via sa newsletter, restée inactive depuis de nombreux mois. Le texte complet est traduit ci-dessous.

"On m'a informé aujourd'hui de la proposition du collectif So Many Of Us d'un dialogue avec médiation, et leur ai demandé la permission aujourd'hui d'intégrer ce dialogue. Je ne sais pas où cela nous mènera, mais ce que je sais, c'est que je veux faire tout ce qui est en mon pouvoir pour ne plus faire partie du problème et ne plus répéter le passé en aucune façon. J'espère que ces conversations seront régulières et productives pour tous/toutes.

Il y a un an, j'ai fait cette déclaration.

A l'intérieur, j'ai fait de mon mieux pour répondre aux nombreuses accusations concernant mon comportement passé, au mal que j'avais causé, et aux effets négatifs de mes erreurs de jugement. J'en suis venu à réaliser que ces dommages persistent, et ont laissé des marques durables sur beaucoup de gens. 

Par le passé, j'ai été insouciant et irréfléchi dans la façon d'aborder mes relations personnelles, et je m'excuse à nouveau sans aucune réserve. Depuis l'année passée, j'ai entamé une thérapie et pris d'autres mesures pour améliorer mon comportement, et je continue d'intégrer l'aide et les conseils qu'on a pu me donner. J'ai eu beaucoup de conversations difficiles avec des personnes qui sont ou ont été proches de moi, et je continuerai dans cette voie. Je travaille sur ce changement. Je n'ai pas pris la parole parce que j'avais beaucoup de travail à faire, beaucoup de fautes à réparer, et je veux avancer consciencieusement sans causer plus de mal. 

Je suis bien sûr resté silencieux et isolé pendant trop longtemps, et j'aurais dû aborder le problème et avancer plus rapidement. Je m'en excuse.

Tout ceci aurait dû particulièrement être discuté avant que des nouvelles d'un nouveau projet parviennent de mon collaborateur [Ben Templesmith, donc, ndt]. C'est de ma faute et le bouquin a été annoncé prématurément, sans l'aval ou la connaissance d'Image Comics. J'aurais dû lui signifier avant toute chose que j'avais encore du travail à faire pour aborder mon passé. J'aurais dû travailler avec Image pour être sûr qu'ils étaient prêts et à l'aise à s'engager publiquement dans le projet quand j'avais encore bien du travail à faire sur mon passé. Ceci est un autre exemple de mes erreurs de jugement. J'ajoute maintenant [Templesmith] et Image à la liste des gens à qui je dois m'excuser.

Naturellement, essayer de réparer mes erreurs maintenant donne l'impression que la seule raison pour laquelle je m'exprime là est de protéger ce projet. Ce n'est pas le cas, mais ça n'a pas d'importance : ce qui est important, c'est que j'essaye de faire les choses bien - quelle que soit l'impression que ça donne de moi ou si le timing est bon ou mauvais. Voici ce que je pense :

J'ai eu presque un an pour méditer sur tout ce que j'ai appris sur la façon dont mon comportement a blessé d'autres [personnes] et je suis désolé. Le répéter encore et encore ne rendra les choses meilleures pour personne, mais à présent que j'ai eu le temps d'écouter, d'intégrer et d'avancer sur ce que j'ai compris, il y a plusieurs points supplémentaires que je voudrais ajouter.

Je reconnais que j'ai causé du tort. Ni mes intentions à ces moments, ou la perception que j'en avais, ne change cela. Pas plus que ça n'effacera le fait que le résultat de ces comportements a clairement affecté des personnes pendant des années, et a peut-être incité d'autres à avoir des comportements néfastes. 

Si vous êtes un lecteur qui me soutenait, hé bien merci, mais s'il vous plaît ne prenez plus ma défense. Le changement ne se produit pas en une nuit -- je suis au début d'un long chemin, et c'est une route qui n'a pas de fin définie -- et il ne se fait pas en vase clos. Si vous voulez me soutenir, alors soutenez les efforts envers la transformation des communautés, des industries et des lieux de travail.

Avançons. 

Je suis à présent en thérapie depuis près d'un an et continuerai de suivre cette partie du processus. 

Je ne continuerai de travailler sur de nouveaux projets qu'avec les collaborateurs qui m'auront exprimé être à l'aise avec cette idée. J'ai mis fin aux apparitions publiques, et je pense que j'ai encore du chemin à faire avant que ce genre d'activités soit à nouveau appropriée. Je suis reconnaissant envers mes collaborateurs qui continuent de s'associer à moi, et des conversations difficiles mais instructives que nous avons dû avoir pour en arriver là.

J'ai toujours gardé le secret sur mes donations caritatives, mais en cherchant des façons de contribuer au changement sans me mettre en avant, j'ai augmenté mes donations envers les groupes de soutien aux femmes. Plus récemment, mon dernier chèque de royalties a servi à financer d'un côté des thérapies pour de jeunes femmes et de l'autre à soutenir des créatrices au sein de l'industrie de la BD. J'espère faire plus et serai preneur des suggestions d'associations caritatives auxquelles je peux apporter un soutien à long terme.

Je ne sais pas ce que deviendra cette newsletter. Ca me manque de ne plus vous parler, mais je me suis engagé à parler moins, écouter plus et devenir meilleur. Vous êtes toujours 23 000, et ce serait une bonne chose d'utiliser cette plateforme à bon escient. Je vais continuer d'y réfléchir, prendre des conseils d'amis et faire un inventaire régulier.

Comme je l'ai dit précédemment - je suis désolé de vous avoir déçus, et je suis désolé d'avoir trahi la confiance que vous aviez placé en moi. J'espère, qu'au fil du temps, j'arriverai à en récupérer un peu. 

Sincèrement,

Warren"

Et maintenant ?

Bien entendu, beaucoup dans le milieu des comics, public comme professionnel, expriment le même avis : d'une part, qu'Ellis a évidemment eu raison de répondre au collectif et d'exprimer des excuses bien plus explicites que lors de son premier communiqué public. Mais d'autre part, qu'il aura une nouvelle fois fallu une forme de pression numérique pour que le scénariste sorte d'un silence devenu assourdissant pour l'ensemble de la communauté. 

L'un dans l'autre, rien n'est encore gagné : comme l'auteur le dit, le chemin vers la rédemption est un parcours bien long, et il faudra surtout voir ce qui ressortira du dialogue entamé avec SoManyOfUs. En espérant en premier lieu que ce genre d'affaire ne se reproduise plus.

Source

Arno Kikoo
est sur twitter
à lire également

Urban Comics contraints de retirer The Authority : Les Années Stormwatch Tome 2 suite à un ...

Actu Vf
Dans les colonnes de sa dernière newsletter, le directeur éditorial d'Urban Comics (un certain "François ...

Image Comics décale la publication de Fell après le communiqué de Warren Ellis

Actu Vo
En accord avec la prise de parole de Warren Ellis, Image Comics suspend pour le moment le projet de roman graphique Fell annoncé ...

Ben Templesmith annonce la reprise de Fell chez Image Comics (et Delcourt en VF)

Actu Vo
Après plus de dix ans de pause, Ben Templesmith annonce le retour tardif de la série Fell, cocréée avec le scénariste Warren ...

Les victimes de Warren Ellis lancent un site web pour partager leurs témoignages

Actu Vo
Il y a quelques semaines, une série de témoignages traitant de pédophilie passive venait frapper l'industrie des comics de plein fouet. ...

The Batman's Grave #8 de Warren Ellis et Bryan Hitch sera bien de sortie cette semaine

Preview
Dans la foulée d'une vague d'accusations d'une cinquantaine (a minima) de femmes sur le comportement de l'auteur Warren Ellis tout au long ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer