Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Hit-Girl à Rome : sanglante carte postale d'Italie

Hit-Girl à Rome : sanglante carte postale d'Italie

ReviewPanini
On a aimé• Des méchants hauts en couleurs
• Une approche plus en douceur par Rafael Scavone
• Albuquerque prend du plaisir, et ça se voit
On a moins aimé• Albuquerque pourrait faire plus de décors
• Toujours pas de grande évolution pour le personnage
Notre note

Les choses s'enchaînent assez rapidement pour Hit-Girl, du côté de la publication de ses aventures sur notre territoire par Panini Comics. Après nous avoir emmené en Colombie en fin d'année dernière, et au Canada au courant de l'hiver, c'est à Rome que la jeune Mindy MacReady passera le printemps, pour un troisième tome de la série Hit-Girl qui réussit à proposer une aventure personnalisée par son équipe créative, sans toutefois trop sortir d'une formule cadrée - mais qui reste efficace.

Au sortir de son périple Canadien, une rencontre fortuite entre Mindy et une inconnue amène cette première à Rome, contre son propre gré. Là, elle découvre que ladite inconnue, une voleuse que Hit-Girl souhaitait arrêter, commet son crime pour une raison qui touchera la jeune fille. De là en découle une alliance bienvenue, pour mettre fin au terrible règne de Soeur Giustina, reine de la pègre locale et religieuse complètement folle, qui ne reculera devant aucune forme de violence pour arriver à ses fins. Le hic, c'est que Hit-Girl n'est pas du genre à hésiter non plus.


Après avoir fait une aventure plutôt soliste dans le froid, et alors que son premier récit lui donnait un allié contraint, la donne change à nouveau dans ce troisième volume, avec un concours de circonstances, et une emphase sur le manque de Mindy vis-à-vis de son père, qui permet de forger un team-up plus affectif. Rafael Scavone met beaucoup d'accent sur ce que peut ressentir la jeune héroïne, lui donnant un peu plus d'humanité qu'aux premiers abords - et une décision qui permet au titre de respirer un peu, entre deux combats ultra-sanglants. C'est dans ce tome qu'arrivent quelques moments calmes et touchants, qui font oublier le côté meurtrier de Hit-Girl

Malgré cet accent plus poussé sur la caractérisation, il ne faut pas en oublier le but de la série : proposer une histoire auto-contenue, faire voyager au gré des équipes créatives, et donner également dans une forme de grand spectacle sanguinolent - ce que le duo de brésiliens ne manque pas de faire. Si Rafael Albuquerque, comme souvent, ne pense pas à proposer beaucoup de décors, ses planches restent très soignées - avec des personnages diablement charismatiques, et un effort dans la dynamique de leur positionnement pour les scènes d'action - et l'on retrouve ça et là quelques efforts pour avoir une idée de comment l'artiste se représente l'Italie. Les rues de Rome sont peu présentes, mais ce sont les habitants - et surtout les méchants - qui nous intéressent.


En mêlant à la fois les mafieux italiens avec la liaison très forte de l'Italie à la religion catholique, on se retrouve en effet avec une soeur Giustina et une horde de nonnes et moines surarmés très drôles à voir - de purs vilains de comicbooks, qu'on adore voir se faire dessouder par une Hit-Girl toujours aussi prompte à manier aussi bien l'arme blanche que les fusils d'assaut. De ce côté là, que l'on se rassure, le côté est rempli, et le trait de Rafael Albuquerque permet une fois de plus de varier les plaisirs. Loin de la violence cartoon de la Colombie ou d'une représentation plus froide au Canada, ce sont ici des allures d'actionner musclé dont se pare Hit-Girl à Rome. Une ambiance pêchue et qui se prend relativement au sérieux, ne serait-ce que pour un twist final qui justement, ne va pas puiser dans le meilleur de ce que les actionners ont à proposer.

Très agréable à l'oeil, on vous l'aura expliqué, avec un Rafael Albuquerque qui s'applique beaucoup sur ses personnages, et dont le style anguleux se marie très bien avec les couleurs chaudes, que l'artiste applique lui même, Hit-Girl tire donc sa principale force de sa proposition artistique. On se plaît depuis les débuts à voir chaque dessinateur s'approprier le personnage, repenser son univers en fonction du périple "touristique" de l'héroïne, et insuffler une certaine personnalité visuelle le temps d'un court arc. Rafael Scavone arrive lui aussi à choisir son angle. Ce faisant, le tome reste malgré tout assez cadré et sans grandes conséquences pour l'évolution du personnage. La formule fonctionne sans forcer, mais la série ne s'adressera donc pas à ceux qui veulent voir les choses bouger. Hit-Girl à Rome a donc à la fois les défauts de ses qualités : la lecture en reste très agréable, sans pour autant rester dans les mémoires.


On prend une nouvelle équipe et on recommence. Avec Hit-Girl à Rome, la série confirme tout son capital sympathie à faire voyager Mindy aux quatre coins du globe. Rafael Scavone rend l'héroïne plus attachante et livre un portrait (fantasmé) très amusant de Rome, avec ses mafieux croisés intégristes catholiques, et l'ouvrage propose d'un travail plus qu'efficace de Rafael Albuquerque, qui se fait plaisir sur les planches. Si la série Hit-Girl n'a pas pour but de révolutionner l'univers de Kick-Ass et de ses dérivés, son concept est pour l'instant toujours bien tenu, et devrait largement contenter les fans du personnage. Ne reste qu'à attendre le prochain tome, pour aller voir ce que Kevin Smith nous réserve à Hollywood.

Vous pouvez commander Hit-Girl à Rome chez notre partenaire à ce lien.

Arno Kikoo
est sur twitter
à lire également

Hit-Girl visite l'Inde dans les premières pages du volume de Peter Milligan et Alison Sampson

Actu Vo
En suivant l'adage qui édicte que les voyages forment la jeunesse, Mark Millar poursuit, encore et toujours, la déclinaison ...

Hit-Girl au Canada : un survival rondement mené

Review
Après un premier tome sorti en fin d'année dernière, Hit-Girl revient chez Panini Comics, avec sa nouvelle série solo qui possède une ...

Rafael Albuquerque hérite du prochain arc de Hit-Girl pour son passage dans la ville de Rome

Actu Vo
Le Canada, l'Inde, Hollywood et à présent l'Italie, Hit-Girl continue d'écumer les principaux points chauds de criminalité autour ...

Hit-Girl va chasser les prédateurs sexuels d'Hollywood sous la plume de Kevin Smith

Actu Vo
Mark Millar poursuit sa série de partenariats autour de la série Hit-Girl : après avoir emmené la jeune Mindy sur les ...

Matthew Vaughn annonce un reboot de Kick Ass, un film Hit-Girl et deux spin-offs de Kingsman

Ecrans
Après avoir gravité autour des projets Man of Steel 2 ou Flash Gordon, Matthew Vaughn semble se recentrer sur les propriétés ...
Commentaires (1)
Vous devez être connecté pour participer