Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Spider-Man : No Way Home : Venom aurait pu apparaître dans la bataille finale selon les scénaristes

Spider-Man : No Way Home : Venom aurait pu apparaître dans la bataille finale selon les scénaristes

BrèveCinéma

Si Disney et Sony Pictures semblent s'être mis d'accord sur l'idée d'une coexistence pacifique depuis peu, le bruit des portes qui claquent aura longtemps rythmé l'actualité de ces deux entreprises, partenaires sur l'exploitation de la franchise Spider-Man au cinéma. Un temps, Sony aurait notamment cherché à rapatrier Tom Holland, interprète de Peter Parker, dans le monde bâti autour du Venom de Tom Hardy - une autre adaptation à succès, à qui ne manquait qu'un lanceur de toiles pour multiplier les gains. Si cette connexion entre les deux personnages a bien failli se produire, elle ne serait, pour le moment, plus à l'ordre du jour.

Spider-Man : Please Go Home

Parker et Eddie Brock se seront pourtant frôlés de près. Si vous faites partie des trois dernières personnes sur Terre à ne pas être allés voir Spider-Man : No Way Home, n'allez pas plus loin : les scénaristes du film de Marvel Studios, Chris McKenna et Erik Sommers, se seront confiés à la rédaction de Variety sur l'écriture du script de ce projet, déjà considéré comme le succès le plus important de cette année au cinéma. Dans le cadre d'une entrevue intitulée "Ce n'était pas que du fan service" - ce qui sonne comme "Ce n'était pas que des robots-bagnoles qui se tapaient sur la gueule" si on avait demandé son avis au gars qui a écrit les Transformers - les deux loustics reviennent sur quelques détails de l'intrigue, et de ce qui aurait pu arriver.

Sans entrer dans les détails, McKenna et Sommers confirment que l'idée d'offrir une place à Venom dans la bataille finale, entre les trois Spider-Men et les vilains des films de Sam Raimi et Marc Webb a "effectivement été discutée". Dans No Way Home, Eddie Brock est effectivement présent, mais se cantonne à une scène post-générique depuis son exil insulaire. Une situation géographique pas si différente de la fin de Venom : Let There Be Carnage, où le héros en cavale se réfugiait dans un pays chaud pour échapper à la police après son évasion. Paradoxalement, le film d'Andy Serkis était toutefois plus explicite sur l'idée d'une rencontre entre les deux personnages - avec sa propre scène post-générique, le long-métrage ouvrait en grand la porte d'une bagarre entre Peter Parker et Eddie Brock, sans se compliquer la vie à justifier quoi que ce soit. En définitive, la présence du vilain se résume à une sorte de caméo symbolique, comme si Sony Pictures cherchait à marquer son territoire au sein de l'univers Marvel Studios, faute d'avoir pu obtenir mieux.

McKenna et Sommers ne précisent pas si Brock aurait fait partie des gentils ou des vilains lors de ce combat final, où la plupart des adversaires de Spider-Man semblent tous revenus à un statut de super-méchants confirmés (à l'exception d'Octopus). Ils n'ont pas non plus d'explications à l'absence de Topher Grace, interprète de Venom dans le Spider-Man 3 de Sam Raimi qui aurait, en toute logique, été lui-aussi concerné par le sort de Doctor Strange pour avoir découvert l'identité civile de Peter Parker à l'époque. A ce sujet, les deux scénaristes ont aussi cherché à justifier la présence du Eddie Brock de Tom Hardy, là où lui semblait déroger à cette proximité avec le héros arachnéen.

"L'idée, c'est que le symbiote est au courant qu'il existe des univers parallèles. Au fond de son cerveau, le personnage est au courant que cette connexion (ndlr : avec Spider-Man, probablement) existe."

Ce qui est plutôt amusant, compte tenu des propos d'Andy Serkis il y a encore quelques mois. Mais, au demeurant, on aurait envie de se demander pourquoi les scénaristes de Spider-Man : No Way Home se fatiguent à tenter de trouver une explication à la présence d'un personnage seulement invité pour faire plaisir aux détenteurs officiels de la franchise - un peu comme un gosse qui devrait trouver une excuse pour être arrivé en retard à l'école, en essayant de ne pas dire "papa et maman s'engueulent en ce moment, c'est compliqué et un peu triste, laissez moi s'il vous plaît." D'ailleurs, cette explication relativement farfelue n'est pas plus cohérente que dans le cas d'Electro, pas plus au courant de l'identité de Peter Parker qu'Eddie Brock dans Amazing Spider-Man 2.

Reste que, Sony Pictures a bien cherché à placer sa mascotte dans le canon de Marvel Studios pour une présence plus vaste, et que Kevin Feige a bien réussi à contenir l'intrusion au minimum nécessaire (ou obligatoire). A voir si le président de la compagnie parviendra à empêcher d'autres appels du pied du même genre, pour peu que ces lointains cousins du super-héros finissent par réclamer la paternité de Spider-Man pour de bon d'ici les années à venir.

Source

Corentin
est sur twitter
à lire également

Marvel annonce un été thématique avec 20 variantes Spider-Man (en plus des 13 variantes pour ASM ...

Actu Vo
En cette année événement pour le personnage de Spider-Man, il était à peu près certain que Nick Lowe, responsable éditorial des ...

Marvel tease un projet Spider-Man avec Neil Gaiman, Jonathan Hickman, Olivier Coipel et bien ...

Actu Vo
Il faut toujours voir les choses en grand, particulièrement quand l'occasion se présente de pouvoir réunir un tas d'auteurs et ...

Marvel annonce Amazing Fantasy #1000 (sur Spider-Man) pour le mois d'août 2022

Actu Vo
Les blagues les plus courtes, etc. Après avoir déjà sorti du chapeau un Marvel Comics #1000 largement injustifié relativement ...

Dan Slott va mettre fin au Spider-verse, en commençant par une nouvelle mini-série Edge of ...

Actu Vo
Toutes les bonnes choses ont une fin. Cet adage a quelque peu du mal à être respecté dans le monde des comics, particulièrement dans ...

Une vidéo bizarre imagine toutes les morts de Spider-Man au cinéma

Trashbag
Et c'est proprement dégueu'. Les vidéastes du web sont des gens plein de facétie et d'inventivité. Prenez Aldo Jones et ses Weird ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer