Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Zestworld, nouvelle plateforme de publication de comics en creator-owned (façon Substack) pour 2022

Zestworld, nouvelle plateforme de publication de comics en creator-owned (façon Substack) pour 2022

NewsIndé

L'investissement du numérique par la sphère comics continue d'aller crescendo aux Etats-Unis. Tandis que ComiXology s'assure la production de très gros noms à coups de contrats d'exclusivité, et que Substack ramène aussi de grandes personnalités de l'industrie avec une offre rémunérée a priori on ne peut plus intéressante, une nouvelle plateforme s'apprête à voir le jour pour l'année prochaine. Son nom : Zestworld. On vous explique tout ici. 

Un nouveau challenger apparaît

Concrètement, Zestworld fonctionne exactement comme Substack : une sélection choisie de créateurs de comics vont être payés avec une avance (a priori confortable, suffisamment pour équivaloir à un revenu mensuel régulier) pour produire de nouvelles bande-dessinées, qui seront révélées aux lecteurs et lectrices par newsletter, moyennant un abonnement payant. Pour le moment, les modalités tarifaires n'ont pas été dévoilées, chose qui devrait être faite d'ici 2022, année pour laquelle les premiers projets de la plateforme démarreront leur publication. 

Derrière Zestworld, on retrouve Chris Giliberti, qui travaillait précédemment à la tête du département film et TV chez Spotify, et avant ça chez Gimlet Media, importante société de production de podcasts qui a aussi ses déclinaisons télévisuelles et a développé la série Homecoming chez Prime Video. En somme, une personnalité de l'entertainment qui mise sur les comics comme base de matière première pour d'autres contenus de divertissement, en choisissant de remettre les équipes créatives aux premières loges. En effet, selon le papier du New York Times qui relaie l'annonce de Zestworld, les créatifs de comics garderont les droits de leurs créations quels que soient les possibles adaptations qui en découleront. En outre, ces mêmes créatifs sont également des actionnaires de la plateforme, ce qui, en cas de succès, leur permettra également d'avoir des rentrées financières supplémentaires.

Le premier projet annoncé est The Awakened, un titre de Alex Segura (un auteur de roman et de comics passé chez Archie Comics, également VP des ventes et du marketing chez Oni Press après avoir travaillé aussi chez DC Comics) et Michael Moreci (Barbaric), avec des dessins de Dean Kotz (Black Hammer : Visions #1, The Butcher of Paris), ce dernier étant accompagné de son fidèle collaborateur Jason Wordie (Automnal). L'annonce du titre s'accompagne d'un premier visuel qui indique assez clairement que les Awakened dont il est question sont des sortes de super-héros, mais rien n'est dit de plus sur l'intrigue pour le moment. 

En revanche, la plateforme Zestworld se pare d'autres noms importants du monde des comics. Ainsi, Amanda Conner et Jimmy Palmiotti proposeront Booty Powpow, qui parle d'une femme immortelle des temps anciens qui se réveille à notre époque ; le grand Phil Jimenez relancera son titre Otherworld qu'il a pu reprendre à Vertigo ; au programme également, de futures créations par Eric Canete ou Peter J. Tomasi. Les détails seront très certainement communiqués au fil des futures semaines, suivant une mécanique de communication à laquelle les américains sont rodés. 

Il sera appréciable (ou au moins intéressant, d'un pur point de vue d'observateur) de noter comment l'industrie des comics se transforme petit à petit, notamment dans la manière dont les comics sont produits et lus, et la façon dont les créatifs interagissent avec leur(s) public(s). Reste toutefois cette question de la pérennité du modèle, puisque les lecteurs et lectrices ne peuvent (à moins d'une certaine aisance financière) pas s'assurer de s'abonner à toutes les plateformes ou à toutes les équipes créatives qui proposent chacune leur bande dessinée, d'autant plus au format numérique. Pour le moment, rien n'est dit sur une version physique des publications Zestworld, mais on se doute qu'il y a des plans prévus de ce côté là. L'annonce indique au moins que des équipes créatives vont pouvoir vivre de façon plus sereine, et peut-être se lancer dans des projets plus risqués avec moins de pression - sur ce principe là, tout le monde devrait en ressortir gagnant. 

Source

Arno Kikoo
est sur twitter
à lire également

Zestworld, la plateforme qui veut concurrencer Substack, dévoile son line-up de lancement

Actu Vo
A l'heure d'une nouvelle ère chamboulée par la pandémie de coronavirus de 2020 (et après) et ses retombées sur tous les secteurs ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer