Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Y : The Last Man est annulée au bout d'une saison

Y : The Last Man est annulée au bout d'une saison

NewsSeries tv

Sans grande surprise, Disney, FX et Hulu mettent (déjà) un terme à l'adaptation de Y : The Last Man. Une conclusion particulièrement rude, au terme d'un très long feuilleton. Brian K. Vaughan, auteur de la bande-dessinée originale éditée chez Vertigo, et Eliza Clark, responsable de cette première saison, se sont exprimés sur les réseaux sociaux pour commenter l'annonce de cette annulation prématurée. Le scénariste estime que la série serait encore en mesure de trouver un repreneur potentiel. A voir.

Why The Last (Last) Man

Si Y : The Last Man vient tenir compagnie à la série Jupiter's Legacy au rang des adaptations de comics tuées dans l'oeuf après une première salve d'épisodes, les deux projets ont en fait beaucoup de points communs. Au départ, la série basée sur l'oeuvre de Vaughan et de l'artiste Pia Guerra avait été confiée à Michael Green, producteur sur plusieurs fronts pour de grands chantiers d'Hollywood. Ce-dernier délèguera la fabrication concrète d'une première version de Y : The Last Man à la scénariste Aida Mashaka Croal, pour assembler un premier pilote peuplé d'interprètes talentueux.
 
Barry Keoghan, Amber Tamblyn, Diane Lane, Imogen Poots et Timothy Hutton signaient pour les différents rôles à pourvoir sur ce premier épisode, qui sera tourné en entier pendant l'été 2018. Problème, ce-dernier ne sera pas du goût du diffuseur. FX décidera de limoger Aida Mashaka Croal, qui évoquera, amère, la piste d'un projet sacrifié sur l'autel de ses revendications (sans être beaucoup plus explicite quant aux détails, malheureusement). Y : The Last Man entrera ensuite dans une longue période de submersion, avec une nouvelle équipe mise aux commandes du projet, et un tournage encore et encore remis à plus tard. Ben Schnetzer se chargera de reprendre le rôle de Yorick Brown après le départ de Keoghan, occupé sur d'autres tournages.
 
D'autres vedettes devront passer la main, incapables de s'aligner sur le nouvel agenda de production. Il fallut alors trouver de nouvelles têtes, avec de nouveaux contrats, et donc, de nouvelles sommes à dépenser. En définitive, le pilote sera intégralement repensé, retourné, avec des frais supplémentaires - l'usage d'un singe en images de synthèses, et les coûts d'une captation en pleine pandémie de COVID-19, avec la facture sanitaire et les délais d'usage. Compte tenu de la popularité de certains membres de la première mouture du casting, on imagine que l'enveloppe globale, pour seulement deux pilotes, devait commencer à s'élever à une somme déjà assez importante.
 
Il était assez facile (ou même prévisible) de voir ce qui allait arriver à la série : déjà trop engagée pour être proprement annulée avant sa diffusion, mais aussi trop chère pour être sauvée si le succès n'était pas immédiatement au rendez-vous, Y : The Last Man fut lâchée dans la mêlée de la rentrée avec une campagne de promo' particulièrement restreinte. Basculée sur Hulu, l'adaptation des comics de Brian K. Vaughan ne commença à faire parler d'elle que quelques semaines avant son premier épisode, en occultant une partie des thèmes de la bande-dessinée pour se concentrer sur l'angle pandémique (du moins, sur le pur plan promotionnel).
 
Au total, il aura donc fallu six ans à Michael Green, Aida Mashaka Croal, Eliza Clark et leurs équipes respectives pour finir par sortir de cet étonnant tunnel - sur la base d'une BD généralement présentée comme un projet d'adaptation facile, presque clés en mains. Pour l'anecdote, Y : The Last Man circulait déjà dans les couloirs d'Hollywood en 2007, à l'époque entre les pognes du gourou de DC Comics chez Warner Bros.David S. Goyer. Il fallut attendre trois ans avant d'entendre parler d'un premier projet de série, et plus de dix ans pour poser les yeux sur cette tentative, en définitive, morte avant même d'avoir atteint les côtes de la plateforme Hulu. Les créations de ce genre, piochées dans le marché des univers indépendants, ont hélas rarement la possibilité de rebondir après un premier échec - il n'est donc pas impossible que Y : The Last Man ne soit plus jamais un projet à tenter aux yeux d'Hollywood, sauf cas exceptionnel.
 
Reste encore à savoir si le carnet d'adresse de Vaughan s'est suffisamment rempli ces dernières années pour motiver un repreneur potentiel. Pour celles et ceux qui souhaiteraient connaître la suite de l'histoire, celle-ci est disponible en intégralité aux éditions Urban Comics.
 
Corentin
est sur twitter
à lire également

La série Y The Last Man échoue à trouver un repreneur

Ecrans
Mauvaise nouvelle pour les personnes qui s'étaient impliquées sur l'adaptation télévisuelle de Y : The Last Man. Quelques mois déjà ...

Y the Last Man : l'annulation de la série FX serait liée au retard accumulé et à un problème ...

Ecrans
A propos de Y : The Last Man, la rédaction du Hollywood Reporter s'est penchée sur les raisons (concrètes) de l'annulation de la ...

Hit-Monkey : une première bande-annonce pour le singe tueur de la série animée Hulu

Ecrans
Dans la catégorie des trucs que Hulu compte annuler, mais diffuse quand même parce que boah, boarf, broah, on l'a payée, on va pas la ...

Y : The Last Man : quelques nouvelles images dans un nouveau teaser pour la série

Brève
L'adaptation de Y : The Last Man approche, et avec elle, la perspective d'un éventuel succès surprise susceptible de motiver le ...

Y : The Last Man : la série FX aborde le sujet des hommes transgenres dans un nouveau teaser

Brève
Le sujet interroge, à l'aune des débats modernes autour de l'inclusivité : comment les personnes transgenres seront-elles représentées ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer