Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
IDW Publishing a perdu 26 millions de dollars l'an dernier (mais espère de bons chiffres pour 2020)

IDW Publishing a perdu 26 millions de dollars l'an dernier (mais espère de bons chiffres pour 2020)

Newsidw

Habituée à l'exercice, IDW Publishing, holding intégrant les éditions IDW Publishing et Clover Press, dresse un bilan particulièrement négatif de l'année passée. L'entreprise a pris l'habitude de publier les chiffres de chaque trimestre, permettant de constater, de mois en mois, la difficulté des sociétés indépendantes à exister sur le marché (saturé) des adaptations de comics. Par le passé, IDW se sera endettée, à plusieurs reprises, pour renflouer des projets de pilote de séries télévisées difficiles à vendre, sans aucune garantie de rentabilité.

Le président du groupe, Howard Jonas, présente un bilan négatif sur l'ensemble de l'année 2019 avec une perte nette de 26,4 millions, justifiés par les investissements et contrats nécessaires à la mise en route de certains décalques filmées de leur catalogue, tels que V-Wars ou October Faction. La stratégie semble pourtant avoir porté ses fruits : au quatrième trimestre, IDW aurait vu ses revenus repartir à la hausse après la diffusion de V-Wars sur Netflix, une série de vampires inspirée des comics de Jonathan Maberry.
 
L'entreprise espère un effet similaire avec les retombées d'October Faction et Locke & Key. Il va cependant falloir attendre un peu avant de combler la dette accumulée pendant cette (longue) phase d'investissement - Jonas estime que le retour aux profits devrait intervenir aux environs de la fin 2021, avec de bonnes prévisions pour 2020 qui serviront à écoper les pertes de l'an passé. Le président reste optimiste quant aux renouvellement des séries télé' basées sur les titres IDW Publishing, espérant même que d'autres projets interviendront d'ici à cet horizon lointain. Pour l'heure, l'idée est vraisemblablement de rassurer les actionnaires, et de croiser les doigts pour la bonne réception des adaptations concernées, ou pour leur pérennité sur les plateformes qui auront choisi de miser dessus.
 
Dans l'absolu, IDW doit sans doute espérer un succès surprise pour se redonner un coup de mieux d'ici à 2021, et, en attendant, investir de plus petites sommes dans les autres séries prévues. Pour rappel, une bonne partie des budgets débloqués pour les pilotes de Locke & Key et Wynona Earp a été payé par l'éditeur lui-même - de quoi relativiser la fameuse ruée vers l'or dont rêvent toutes les maisons d'éditions indépendantes, qui doivent tout de même avoir les reins solides pour supporter ce type de dépenses, colossales.
 
Corentin
est sur twitter
à lire également

Le nouveau Locke & Key et The Last Ronin (TMNT) en août 2020 chez IDW

Actu Vo
Si les conséquences à long terme de la crise de la pandémie de Covid-19 sur l'industrie des comics se feront voir dans plusieurs mois, ...

World War Key #0, prélude du crossover Locke & Key/Sandman, se présente en images

Actu Vo
Dans les comics, les croisement d'univers distincts n'ont souvent pas grand intérêt au-delà du simple défouloir marrant, de l'étalage ...

Les X-Men de Jim Lee ont droit à une artist edition chez IDW

Actu Vo
Bien avant d'être le directeur de publication de DC Comics ou le fondateur de l'imprint Wildstorm au moment de la création d'Image ...

IDW suspend la série Teenage Mutant Ninja Turtles à partir du 105e numéro

Actu Vo
Mauvaise nouvelle pour les lecteurs et lectrices de la série Teenage Mutant Ninja Turtles d'IDW (éditée en France chez HiComics). ...

Netflix annule October Faction et V-Wars après leur première saison

Ecrans
Dans la foulée de la bonne nouvelle qui attendait les fans de Locke and Key, validée pour une seconde saison par Netflix, deux autres ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer