Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
IDW s'endette de 28 millions pour financer ses projets d'adaptations

IDW s'endette de 28 millions pour financer ses projets d'adaptations

Newsidw

Le groupe IDW Media Holdings cherche de nouveaux capitaux pour financer certains de ses projets à l'écran. A cette fin, la société a emprunté la coquette somme de 28 millions à son actionnaire majoritaire, Howard Jonas, industriel milliardaire des télécommunications et membre du conseil d'administration d'IDW.

Généralement appuyés par les revenus de sa branche comics, les projets d'adaptations de la marque ont eu récemment besoin d'un coup de pouce financier après une année plutôt faible sur les ventes de 2018. Additionnée à une série de dépenses supplémentaires, dans une inflation du marché des séries et des films dérivés des comics qui voit chaque jour de nouvelles propriétés se déplacer vers les écrans :
 
  • En 2018, le diffuseur dématérialisé Hulu a refusé la série Locke & Key, sur laquelle IDW avait investi 13,6 millions. La société avait en effet payé de ses propres deniers le tournage du pilote, et si Netflix a ensuite sauvé l'adaptation du comics de Joe Hill, le projet a été intégralement repensé et ce premier épisode a été bêtement et simplement mis à la poubelle. L'investissement n'a donc pas été rentabilisé.
  • Toujours chez Netflix, la série October Faction, annoncée en septembre dernier, connaîtrait de sérieuses difficultés financières nécessitant une rallonge de budget. Les banques n'auraient pas validé le financement demandé, d'où un besoin d'aller à nouveau piocher dans le porte-monnaie en interne.
  • Du côté de la série Wynona Earp, diffusée par Syfy, IDW explique que les droits de diffusion payés par la chaîne ne couvriraient que 50% du budget de production. Le groupe aurait ainsi du payer seul pour la création des saisons quatre et cinq, en attendant de trouver des diffuseurs à l'international pour rentabiliser cette nouvelle mise de fonds.
  • Enfin, la série V-Wars aurait à son tour eu besoin d'argent pour pouvoir tenir ses délais et des coûts de post-production amplifiés. 
En résumé, une série d'adaptations aventureuses qui auront coûté cher au groupe IDW. L'erreur de la société aura sans doute été de lancer trois projets en une année en ne misant que sur les revenus liés à l'édition de comics, pour courir après cette mode de l'industrie vers toujours plus de produits adaptés de la bande-dessinée. 
 
A voir si IDW ne se met pas en danger en demandant plus d'efforts à sa base d'actionnaires sans parvenir à générer de l'argent pour le moment. Les sorties de V-Wars, Locke & Key et October Faction devraient cependant laisser un peu de répit à l'éditeur, en espérant que celles-ci trouvent leur public et rentabilisent l'investissement initial. 
 
Corentin
est sur twitter
à lire également

Captain Marvel a droit à une nouvelle mini-série jeunesse chez IDW

Actu Vo
En parallèle de ses publications régulières, Marvel propose une ligne de titres jeunesse chez l'éditeur IDW, intitulée Marvel Action. ...

James Tynion IV et Freddie Williams II annoncent Batman/TMNT III avec Kevin Eastman

Actu Vo
Lorsque nous rencontrions Freddie Williams II il y a quelques mois, l'artiste des deux crossovers Batman/TMNT nous teasait un ...

Dick Tracy se paye un (énième) projet chez IDW par Michael Avon Oeming

Actu Vo
Que se passe-t-il autour de la licence Dick Tracy ? Le célèbre privé en imper', indissociable de l'imagerie des détectives de ...

Shredder in Hell #1 se dévoile dans une superbe preview signée Mateus Santolouco

Preview
Il y a quelques années, l'artiste Mateus Santolouco explorait les origines du Shredder et du Foot Clan dans une mini-série sortie ...

IDW annonce une nouvelle série Rocketeer par Elsa Charretier, Pierrick Colinet et Javier Pulido

Actu Vo
Après avoir travaillé avec IDW sur la parution anglophone de The Infinite Loop et de sa suite, le duo Elsa Charretier et ...
Commentaires (1)
Vous devez être connecté pour participer