Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Steven DeKnight quitte l'adaptation de Jupiter's Legacy sur Netflix

Steven DeKnight quitte l'adaptation de Jupiter's Legacy sur Netflix

NewsSeries tv

Surprenant remous dans la production de la série Jupiter's Legacy. Après avoir entamé le tournage du pilote au début de l'été, l'adaptation du comics de Mark Millar et Frank Quitely perd son showrunner et scénariste principal, Steven DeKnight. Deadline explique que ce-dernier ne se serait pas entendu avec les producteurs, invoquant le tristement célèbre argument du "différend créatif".

Une situation plutôt particulière, attendu que DeKnight est actuellement sous contrat exclusif avec Netflix jusqu'à l'année prochaine - et devrait donc chercher à s'extraire de cet arrangement, qui l'empêche de trouver un autre boulot dans les prochains mois. L'article ne précise pas dans quel sens ce départ s'est orchestré, autrement dit, si le créateur a décidé de claquer la porte ou s'il aura été bêtement et simplement remercié par les équipes en charge de Millarworld, et Lorenzo di Bonaventura, premier responsable de la série Jupiter's Legacy.
 
L'un dans l'autre, les nombreux détracteurs de DeKnight (qui aura commis, entre autres, l'affreux Pacific Rim : Uprising) auraient des raisons de se réjouir de ce licenciement précipité dans le cas où, par exemple, le pilote tourné cet été n'aurait simplement pas été du goût de Netflix. D'un autre côté, le producteur Bonaventura est de son côté responsable de bien des saloperies à Hollywood : Salt, Red, G.I. Joe, Shooter ou Doom, avec tout de même quelques vraies réussites occasionnelles (et, honnêtement, assez inexplicables) au fil de sa longue carrière, et on l'imagine mal se découvrir une exigence démesurée après toutes ces années à frayer dans la série B de compétition.
 
Aussi, on aurait un peu de mal à quantifier si ce départ est une bonne ou une mauvaise chose. D'expérience, le travail de DeKnight n'incitait pas à la confiance vis-à-vis des thèmes ou de la tonalité générale de Jupiter's Legacy, comics acide, violent et pétri de sujets de société où Millar retrouvait un peu de l’irrévérence écossaise de ses années sur The Authority. On attendra de savoir qui récupérera les rênes de cette adaptation avant de commencer à s'inquiéter.
 
Corentin
est sur twitter
à lire également

Jupiter's Legacy : fin de tournage pour la série de Netflix, d'après Mark Millar

Ecrans
Après un début de tournage au grand jour, au début de l'été dernier, la série Jupiter's Legacy s'était faite plutôt discrète, ...

Mark Millar annonce une maxi-série Jupiter's Requiem en dix numéros

Actu Vo
Peu de temps après avoir repris le travail sur American Jesus, et dans la foulée du second volume de Chrononauts, Mark Millar semble ...

La série Jupiter's Legacy en partie réécrite après le départ de Steven DeKnight

Ecrans
A l'image de la série Y : The Last Man de FX, la passation de pouvoir opérée récemment sur l'adaptation de Jupiter's Legacy aura ...

Josh Duhamel jeune et Josh Duhamel vieux sur le tournage de la série Jupiter's Legacy

Ecrans
Pendant que The Boys prépare les toutous violeurs et les faux aliens pornographes pour sa seconde saison, Netflix poursuit le ...

Jupiter's Legacy : Josh Duhamel en costume d'Utopian sur les premières images du tournage

Ecrans
Au début du mois de juillet, la production de la série Jupiter's Legacy s'est installée dans le paysage urbain de Toronto, Mecque ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer