Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Watchmen poursuit son étrange promo' avec trois teasers centrés sur Looking Glass

Watchmen poursuit son étrange promo' avec trois teasers centrés sur Looking Glass

NewsSeries tv

C'est désormais une habitude : à intervalle régulier, la série Watchmen de HBO peuple sa page Instagram de quelques instants de vidéos abrités derrière un découpage en trois posts, reproduisant les cases d'une page de comics en gaufrier, à la Dave Gibbons. La dernière fournée en date s'intéresse à Looking Glass, personnage énigmatique de cette lecture moderne du chef d'oeuvre de Moore interprété par l'acteur Tim Blake Nelson, muse des frères Coen aperçu dans O'Brother ou le récent The Ballad of Buster Scruggs.

Héritier direct de Rorschach, cette figure énigmatique, sensée faire partie des super flics chasseurs de héros masqués de la patrouille d'Oklahoma, reproduit l'idée du masque comme réflexion de la psyché : inspiré par le test du psychologue suisse du même nom, le masque de Walter Kovacs représentait à la fois le monde tout blanc ou tout noir de ce personnage pour qui les nuances et compromissions n'existent pas, mais également le mystère du détective, la projection subjective et, bien sur, l'analyse des criminels par la psychanalyse. 
 
A d'autres niveaux de lecture, le masque de Rorschach avait surtout l'intérêt d'être un (petit) élément de surnaturel dans le monde plutôt réaliste des héros de Watchmen, avec ses tâches perpétuellement en mouvement. Looking Glass vogue sur le même genre de représentation, de renvoi au réel et d'hommage à The Question, héros de Ditko qui inspirera Gibbons et Moore sur Kovacs, avec un masque anti-réaliste qui projette un sentiment d'homme sans visage, des contours d'un crâne entre les reflets du réel. Un des éléments les plus intrigants de ce que semble vouloir proposer Lindelof, qui inverse en parallèle l'image de Rorschach pour en faire, manifestement, un martyr de fascistes d'extrême droite organisés en groupes actifs façon Ku Klux Klan.
 
Voir cette publication sur Instagram

The Abyss Gazes Also #WatchmenHBO

Une publication partagée par Watchmen (@watchmen) le

 
On remarque deux choses dans ces teasers : Looking Glass semble rencontrer Ozymandias à un certain moment de la série, et la seule phrase qui accompagne ces trois posts reprend le titre de Watchmen #6, chapitre consacré aux origines de Rorschach depuis la prison et les séances de thérapie. Il s'agit bien entendu d'un emprunt de Moore à Nietszche dans le bouquin "Beyond Good and Evil" - titre hautement symbolique pour ce personnage masqué, et une citation riche en interprétations.
 
On vous laisse disserter là-dessus (n'oubliez pas de mettre vos noms en haut des copies), en attendant de découvrir la série Watchmen sur HBO à l'automne de cette année.
 
Voir cette publication sur Instagram

#WatchmenHBO

Une publication partagée par Watchmen (@watchmen) le

 
Voir cette publication sur Instagram

#WatchmenHBO

Une publication partagée par Watchmen (@watchmen) le

 
Corentin
est sur twitter
à lire également

Watchmen : quelques nouvelles images se glissent furtivement dans un spot HBO

Ecrans
Habituée à penser en termes de marque et d'ensemble global, la chaîne câblée HBO a une fois de plus présenté ses ...

Robert Redford jouera bien le président Robert Redford dans la série Watchmen

Ecrans
Les plus attentifs auront remarqué dans le dernier trailer de la série Watchmen, présenté au courant de la dernière SDCC, la présence ...

La série Watchmen de Damon Lindelof s'annonce dans un second trailer époustouflant

Ecrans
Le rendez-vous était donné, et les équipes de HBO ont honoré leurs promesses. En marge de la San Diego Comic Con, la série Watchmen de ...

Watchmen : c'est dans la boîte pour la première saison

Ecrans
Circulant entre les étapes du jeu de piste promotionnel déployé par les équipes de HBO, Watchmen continue d'avancer masquée - la ...

Matt Frewer (Watchmen, Dawn of the Dead) rejoint la série Fear the Walking Dead

Ecrans
Infatigable machine de guerre poursuivant son sempiternel chemin vers la maximisation de profit, tel les zombies de Roméro appâtés ...
Commentaires (1)
Vous devez être connecté pour participer