Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Les scénaristes d'Avengers : Endgame défendent les incohérences supposées de leur scénario

Les scénaristes d'Avengers : Endgame défendent les incohérences supposées de leur scénario

NewsCinéma

Au cas où vous vous seriez égarés dans les méandres scénaristiques parfois confus d'Avengers : Endgame - et que vous n'ayez pas consulté l'excellent dossier de l'érudit mais troublant Manu - il n'est pas impossible que vous ayez vous aussi pris d'assaut les réseaux sociaux pour crier votre haine du système, votre rébellion profonde, vos vrais combats de cinéphile passionné. 
 
Telles sont vos convictions : un film mal écrit, ça ne mérite pas deux milliards, sauf si c'est la saga Fast & Furious, parce que c'est pas pareil, et puis d'abord, Avatar c'était quand même vachement mieux, c'est vous qui avez raison. A tout débat houleux, l'indispensable droit de réponse est laissé aux instigateurs, et Christopher Markus et Stephen McFeely tiennent de leur côté à revenir sur un point relativement problématique des dernières minutes du film.
 

Halte-là si vous ne l'avez pas vu, bien évidemment

A la fin d'Avengers : Endgame, arrive ce que d'aucuns avaient prévu, Steve Rogers choisit de ne pas revenir dans le présent de la timeline principale du MCU, préférant débarquer à la fin de la Seconde Guerre Mondiale pour retrouver Peggy Carter et passer avec elle la vie heureuse dont il avait été privé à la fin de Captain America : First Avenger

Une belle conclusion pour ce personnage emblématique des bonnes valeurs de la saga, mais qui pose problème à de nombreux fans. Beaucoup imaginaient en effet que, si Cap était resté dans ce passé, il aurait créé une autre timeline forcément différente de celle dont il était parti, et n'aurait donc pas pu retrouver Bucky et Sam sept ou huit décennies plus loin. Les scénaristes s'en expliquent, aux micros de Fandango.

"Cette version est notre théorie. Nous ne sommes pas des experts en voyage dans le temps, mais le Grand Ancien explique bien qu'une nouvelle timeline ne se crée que si vous enlevez une Infinity Stone de sa réalité d'origine. Donc, le fait que Steve reparte en arrière et y reste ne crée pas réellement de nouvelle timeline. Je ne suis pas d'accord avec l'idée qui dit que cela créerait forcément une réalité parallèle. 

Je crois simplement que, dans la même réalité, il y a une période entre 1948 et le présent où deux Steve Rogers évoluent en parallèle. L'un est congelé dans la glace pendant une bonne partie de cette période, donc ils ne risquaient pas de se croiser de toutes façons."

De son côté, Joe Russo parle bien d'une réalité parallèle - et en un sens, les deux ont raison. Si Steve Rogers a effectivement très bien pu raccrocher le bouclard, avoir femme et enfant avec Peggy et ne jamais prendre part à tous les événements des phases 1, 2 et 3 de Marvel Studios pendant lesquelles l'autre Captain America agissait, la série Agent Carter est par exemple à considérer comme nulle et non-avenue, et la scène de Winter Soldier où le héros retrouve son ex copine atteinte d’Alzheimer n'aurait, finalement, plus beaucoup de sens du point de vue de la vieille dame. 

De même, Sharon Carter, sa nièce, a forcément connu le vieux Steve, si ce-dernier est bien resté marié à sa tante pendant toutes ces années. Là est probablement la plus grosse incohérence, d'ailleurs : si l'agente du S.H.I.E.L.D. a bien été chatouiller les amygdales de son futur tonton dans le Civil War de cette réalité modifiée, il y a une ou deux questions qu'on aimerait, nous aussi, poser aux scénaristes.
 
Cela étant, ces problèmes de cohérence ont tendance à se poser pour la moindre oeuvre traitant de voyage dans le temps - pensez-y, pourquoi est-ce que Marty n'aurait pas du tout changé après avoir réécrit l'histoire de ses parents dans Retour Vers le Futur, là où sa frangine et son frangin ont clairement des personnalités différentes ? Personne ne semble trouver bizarre que le jeune gars ait gardé la même attitude, coupe de cheveux et style vestimentaire d'un fils de papa mou et de maman alcoolique dans son uchronie de retour, il avait la même copine, les mêmes fréquentations comme s'il était exactement la même personne malgré les changements historiques, ça n'a aucun sens, et personne ne s'en offusquait à l'époque. Les réseaux sociaux restaient encore à inventer.
 
Cela étant, on espère du futur MCU des conséquences plus entières après le fameux gap temporel d'Avengers : Endgame et une population bi-partie, entre ceux qui auront vécu les cinq ans et ceux qui n'auront été ramenés à la vie que dernièrement - les règles de logique s'appliquant aussi dans la durée. A Spider-Man : Far From Home d'enchaîner sur la suite, et de montrer si Marvel Studios en a réellement quelque chose à faire, ou alors pas du tout. 

Corentin
est sur twitter
à lire également

Ryan Meinerding signe la couverture de l'artbook d'Avengers : Endgame

Brève
Si vous n'avez pas été contentés par la pelletée de concept arts sortis au fil des mois suivant la diffusion d'Avengers : Endgame ...

Avengers : Endgame : Weta publie une jolie vidéo sur les effets spéciaux de la bataille finale

Ecrans
En parallèle des bonus du blu-ray d'Avengers : Endgame, la sortie en vidéo du dernier film des frères Russo donne lieu à ...

Avengers : des années plus tard, de nouvelles images du ''premier'' Thanos resurgissent sur la ...

Ecrans
Longtemps avant que Josh Brolin n'enfile son pyjama de mo'cap' et son portrait de Thanos grognon, Marvel Studios avait ...

The Eternals : Dan DeLeeuw, responsable des VFX d'Avengers : Endgame, devient réalisateur de ...

Ecrans
Après six années et une nomination aux Oscars, le responsable des effets spéciaux Dan DeLeeuw obtient une petite promotion dans ...

Avengers : Endgame se paye un Honest Trailer grand format

Trashbag
Depuis quelques jours, les vidéastes des quatre coins de Youtube peuvent s'adonner à leur séance de dissection routinière, appliquée ...
Commentaires (43)
Vous devez être connecté pour participer