Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Avengers : Endgame - On démêle les mailles de l'intrigue

Avengers : Endgame - On démêle les mailles de l'intrigue

DossierCinéma

Suite à la sortie d'Avengers Endgame, ce dossier a pour but d’expliquer certains éléments de l’intrigue et des implications du film, pour son univers et pour l'avenir.

Il est évidemment indispensable d'avoir vu le film pour se lancer dans la lecture de ce dossier totalement spoiler !

Tous les éléments ici présents ont été mûrement réfléchis, mais peuvent être discutés calmement en commentaires.

1. Un peu (beaucoup) de contexte
Chapitre 1

Un peu (beaucoup) de contexte

Précédemment dans le Marvel Cinematic Universe

Infinity War : Thanos a lancé une invasion sur la Terre, et fini par mettre la main sur l’ensemble des Pierres de l’Infini, laissant sur son chemin quelques morts comme Loki ou Gamora, sacrifiée pour obtenir la Pierre de l’Âme.

Une fois toutes les Pierres de l’Infini réunies, il claque des doigts et fait disparaître la moitié de chaque espèce à travers l’univers, dont de nombreux héros. Iron Man et Nebula sont les seuls survivants parmi les participants à la bataille sur Titan, alors que sur Terre, Captain America, Black Widow, Thor, Bruce Banner, Rocket Raccoon, War Machine et Okoye se sentent bien seuls au Wakanda.

Au même moment à Atlanta, Maria Hill et Nick Fury disparaissent eux aussi, mais ce dernier a le temps de lancer un signal d’alerte avant de partir en poussière. Un signal adressé à Captain Marvel.

Ant-Man & the Wasp : Assigné à résidence depuis la bataille de l’aéroport en Allemagne deux ans plus tôt (Civil War), Scott Lang manque l’appel au combat d’Infinity War, mais vit son aventure de son côté et parvient avec Hank et Hope Pym à ramener la Guêpe originale, Janet Pym, du Quantum Realm. Par la suite, le quatuor décide d’explorer le Quantum Realm pour en retirer quelques ressources nécessaires à la stabilisation moléculaire de Ghost. Alors qu’il y retourne, Scott Lang est bloqué quand ses trois comparses disparaissent suite au claquement de doigts de Thanos.

Captain Marvel : l’appareil permettant à Fury de contacter Captain Marvel lui a été donné par cette dernière suite à leur aventure dans les années 90, avec pour ordre de ne l’utiliser qu’en cas de force majeure. On fait un bond jusqu’aux jours suivant Infinity War, alors que les Vengeurs restants ont trouvé l’appareil, et que celui-ci finit par transmettre. Carol Danvers arrive alors à leur QG, demandant des nouvelles de Fury.


Avant de reprendre

En pré-générique, Endgame nous montre un autre personnage absent d’Infinity War, Hawkeye, alors qu’il est également assigné à résidence pendant l’action du film. Comme on l’imaginait depuis les trailers du film, on découvre que la famille entière de Clint Barton a été décimée pendant le claquement de doigts, ce qui justifiera son évolution dans le reste du film.

Post-Infinity War

Une fois le pré-générique passé, on reprend à un peu plus de trois semaines après le claquement de doigt. Iron Man et Nebula sont en route pour la Terre, mais Stark risque de mourir avant. C’est sans compter sur Captain Marvel, qui a rejoint les rangs suite à l’appel, et qui les ramène au QG des Vengeurs. On y découvre des survivants abattus, mais surtout un Stark au bord de la mort, aigri et rancunier envers Captain America et tous ceux qui ont rejeté ses plans pour protéger la Terre. Alors qu’il abandonne les Vengeurs,Nebula aide le reste à trouver Thanos, et une expédition s’en suit pour aller récupérer les Pierres de l’Infini, et effacer ce qu’a fait le Titan Fou.

Mais les choses ne se passent pas comme prévu. Thanos est facilement maîtrisé, mais avoue avoir détruit les Pierres, pour éviter tout changement. Fou de rage, Thor le tue. Les morts sont vengés, mais l’espoir est perdu. Enfin, c’est sans compter sur le rat le plus important de l’univers.


Cinq ans plus tard

L’intrigue nous projette alors en 2023, où Steve Rogers mène un groupe de soutien aux survivants (dont Joe Russo et Jim Starlin !) affectés par la disparition de la moitié de leurs proches, et où Natasha a pris la tête des Vengeurs constitué des survivants War Machine, Nebula, Okoye, Rocket Raccoon et Captain Marvel, cette dernière étant partagée entre la Terre et les milliers de planète qu’elle garde sous sa protection.

Baignant dans le désespoir, Rogers et Romanov sont surpris de découvrir un Scott Lang, porté disparu, réapparu subitement grâce à un rat qui a activé son éjection du Quantum Realm, seulement pour découvrir un monde dévasté et une fille cinq ans plus âgée. Lang est persuadé que le Quantum Realm peut être utilisé pour voyager à différents points dans le temps, à la condition de savoir y naviguer (et là on se rappelle qu’avant d’y retourner en post-générique d’Ant-Man & the Wasp, Scott était mis en garde par Janet Pym de ne pas pénétrer les vortex temporels). L’espoir renaît, à condition de convaincre les bonnes personnes.

Toujours aigri, Tony Stark s’est mis à la retraite à la campagne, où il vit une vie paisible avec Pepper et leur fille, Morgan. S’il veut bien voir ses anciens collègues, il ne veut surtout pas reprendre ses activités. D’autant qu’effacer le passé risquerait d’effacer sa nouvelle vie.

De son côté, Banner a réussi à fusionner avec Hulk, et s’il est très drôle, n’est pas un expert en physique quantique. Mais c’est lui qui s’y colle, avant que Stark soit convaincu par Pepper qu’il ne se le pardonnera jamais s’il n’essaye pas de ramener les disparus à la vie.

La mission peut commencer, si ce n’est que pour réunir le groupe d’origine, il faut récupérer un Hawkeye devenu Ronin, tuant tous les criminels qu’il croise, mais prêt à tenter le coup pour ramener sa famille, et un Thor qui a transformé sa dépression en boulimie et en couardise, ne souhaitant plus quitter New Asgard, mais qui se laisse convaincre par Hulk etRocket, et une promesse de bière.

Après quelques tests, la mission est déterminée : voyager à différents points à travers le temps et l’espace pour récupérer lesPierres de l’Infini, et les ramener en 2023 pour les utiliser, et ramener les disparus.

Chapitre suivant >Days of Infinite Pasts
2. Days of Infinite Pasts
Chapitre 2

Days of Infinite Pasts

Le voyage dans le temps pour les nuls

Avant de commencer, voici quelques petites bases de voyages dans le temps dans les œuvres de fiction, avec trois grands principes. En effet, toutes les œuvres ne traitent pas le voyage dans le temps de la même façon. Et chaque méthode a ses règles et contraintes. Ici on vous fait une petite étude simplifiée.

Whatever happened, happened (quoi qu’il se soit passé, ça s’est passé)

Cette notion veut que, si voyage dans le temps il y a, alors il a toujours eu lieu. C’est-à-dire que si à un moment de votre vie vous retournez dans le passé, alors vous ne modifiez absolument rien. Ce voyage a déjà eu lieu et aura toujours lieu. Il fait déjà partie de l’histoire. Dans cette configuration, il est impossible de modifier le passé, car ça implique que toute tentative de modifier le passé entraîne en fait une action qui a provoqué le passé, ou n’a aucune incidence sur ce que vous souhaitiez empêcher. Si on prend le fameux exemple de retourner dans le passé pour tuer Hitler (ouThanos, comme le suggère War Machine), et que vous parveniez à revenir dans le passé. Alors soit vous vous loupez lamentablement, soit votre action loupe, et en plus motive Hitler dans ses futures actions. C’est la lose.

Il n’y a donc qu’une seule timeline, qui prend déjà en compte les potentiels retours dans le temps.
Exemple de fiction utilisant ce principe : Lost


L’écrasement de ligne temporelle (voyage avec paradoxe)

Dans le cas d’un voyage dans le temps avec écrasement de ligne temporelle (désolé aux grands défenseurs de la langue française, par commodité je parlerais dans la suite de timeline), le retour dans le temps modifie le futur en le remplaçant. Ainsi, le futur d’origine n’existe plus. Cela crée un paradoxe sur la période se trouvant entre le moment de l’arrivée dans le passé, et le moment du départ dans le passé. En effet, les actions entre les deux changent, et peuvent invalider les conditions du départ. L’exemple le plus connu est le paradoxe du grand-père : vous revenez dans le passé, vous tuez votre grand-père, donc vous ne naissez pas. Donc vous ne revenez pas dans le passé et ne tuez pas votre grand-père et donc naissez et retournez dans le passé…

Le paradoxe peut se traduire de plusieurs façons. Celle qu’on vient de décrire, une boucle impossible, techniquement inutilisable. Celle qui veut que du coup vous disparaissiez, dans ce cas le paradoxe est l’événement qui a tué votre grand-père (puisque vous avez disparu). Celle qui veut que vous restiez dans le passé mais ne naîtrez jamais. Dans ce cas c’est vous le paradoxe.

Exemple de fiction utilisant ce principe : Retour vers le futur, qui utilise les deux cas décrits au-dessus, avec Marty qui commence à disparaître à cause de lui-même (il y a un facteur temps pour pouvoir gérer le problème), et où Biff écrase le futur en revenant dans le passé se donner l’almanach (mais dans ce cas il écrase le moment où il retourne dans le passé se donner l’almanach).


La création de timelines parallèles

Cette dernière vision du voyage temporel contourne les problèmes des deux autres visions via la multiplication des timelines. En effet, en partant du principe que ce qui fait le passé du voyageur temporel est inamovible, toute modification au passé entraîne un nouveau passé parallèle à l’ancien, à partir de point de retour en arrière. 

De façon plus claire, si vous retournez dans le passé, au moment où vous arrivez, le « temps » se divise en deux : une timeline où vous n’êtes jamais revenu dans le passé. C’est votre timeline originale, et elle continue à vivre de son côté à partir du moment précis précédent votre arrivée. Et une timeline dans laquelle vous venez de revenir. Elle est toute neuve, vous venez de la créer. Elle a le même passé que votre timeline originelle, mais à partir de ce point, un tout autre avenir. Ainsi, le temps crée des branches de timelines pour chaque retour en arrière. Ce que cela sous-entend, c’est qu’il n’y a pas de paradoxe : si vous tuez votre grand-père, il sera mort dans cette nouvelle timeline, et vous n’y naitrez jamais. Mais il sera bien vivant dans la timeline originale. Et vous pouvez changer le passé… mais pour une nouvelle timeline, pas pour votre timeline originale.

Exemple de fiction utilisant ce principe : Avengers : Endgame. Mais aussi, contrairement à ce que nos héros préférés déclarent dans ce dernier, la saga Terminator. Elle ne suit en effet pas la même règle que la saga Retour vers le Futur : chaque retour dans le passé crée une nouvelle timeline, où le jugement Dernier est régulièrement repoussé. Et John Connor n’est pas un paradoxe, il y a juste une timeline en amont dans laquelle Kyle Reese n’est pas venu le sauver lui, mais sauver quelqu’un d’autre.


Là où ça devient intéressant, c’est qu’en partant du principe que chaque saut dans le passé crée une nouvelle timeline, alors comment se traduit un retour dans le présent ?

L’ancrage dimensionnel

Pour comprendre Avengers Endgame, on va devoir comprendre comment fonctionne le voyage dans le temps dedans. Le film pose la règle du troisième cas de figure décrit au chapitre précédent : on ne modifie pas le passé, on crée une nouvelle timeline. Mais pour autant, revenir en 2023 d’une timeline modifiée n’aurait pas grand intérêt pour la timeline originale, que nous appellerons Prime, vue depuis 21 films. Ça ne sert à rien au héros de créer une autre timeline où les gens sont contents, pendant que chez eux c’est toujours la merde. Ainsi, le voyage n’est pas que temporel, mais dimensionnel, en considérant que chaque timeline est une nouvelle dimension.

C’est là qu’entre en jeu le fameux "GPS" de Tony Stark. Ce n’est pas seulement le moyen de trouver son chemin dans le temps, ça permet d’ancrer des points spatio-temporo-dimensionnels : un ancrage au point de départ réel. D’où le fait que les différentes équipes sautent dans des timelines différentes, mais reviennent au même 2023 Prime. Et c’est capital pour comprendre le fonctionnement du film.

L’arbre des timelines

On en vient alors aux missions qui constituent le second acte du film. Les sauts dans le temps. Trois équipes sautent dans le temps, créant ainsi trois nouvelles timelines. Pour m'aider dans cette explication, je remercie Thibaut Boudet-Récalde pour avoir mis en schéma en galerie les idées de cet article, et qui devrait vous aider à y voir plus clair. Attention, ce schéma vous spoile aussi le prochain chapitre !

La timeline 2013, dans laquelle sautent Rocket Raccoon et Thor pour retrouver la Pierre de la Réalité pendant les événements de Thor : Le monde des ténèbres. Une mission réussie, d’autant que Thor y a l’occasion de parler à sa mère, et de ramener Mjolnir, se prouvant par la même occasion qu’il est toujours méritant.

La timeline 2014, dans laquelle sautent Nebula, War Machine, Black Widow et Hawkeye. Ces derniers ont pour mission de récupérer la Pierre de l’Âme, coûtant la vie à Black Widow, et les seconds la Pierre de Pouvoir. Si les Pierres sont récupérées, Nebula ne parvient pas à revenir à cause d’interférences avec les systèmes de la Nebula de 2014. Ces événements amèneront Thanos à découvrir le futur de la timeline Prime, et à monter un plan pour y aller, menant au combat final.

La timeline 2012, dans laquelle sautent Iron Man, Captain America, Ant-Man et Hulk, ce dernier ayant comme mission de récupérer la Pierre du Temps chez Strange, pendant que les trois autres s’occupe de la Pierre de l’Esprit et de l’Espace (le Sceptre de Loki et le Tesseract). Une timeline doublement importante :

Hulk y rencontre l’Ancien, qui finit par accepter de lui laisser la Pierre du Temps, tout en lui expliquant qu’il doit la ramener, sous peine de mettre en danger l’équilibre de cette nouvelle timeline.

Le reste du groupe récupère le sceptre, ramené en 2023 Prime par Ant-Man, mais perd le Tesseract, qui finit entre les mains d’un Loki qui s’échappe (post-Avengers), poussant Cap et Iron Man à faire un saut supplémentaire dans le passé, et à créer une nouvelle timeline

La timeline 1970, dans laquelle Cap et Stark récupère le Tesseract dans les locaux d’un S.H.I.E.L.D. naissant, et où chacun croise un fantôme de son passé : Peggy Carter pour Cap, et Howard Stark pour Tony, donnant lieu à une grande discussion pleine de sous-entendus.

< Chapitre précédentUn peu (beaucoup) de contexteChapitre suivant >Dénouement(s)
3. Dénouement(s)
Chapitre 3

Dénouement(s)

Contre-snap

Revenus dans le présent, à l’exception de Black Widow et d’une Nebula remplacée, les Vengeurs parviennent à maîtriser les Pierres et à générer un claquement de doigt venant ramener ceux disparus cinq ans plus tôt. Mais d’une part, les événements précédents restent bien effectifs, et on en reparle par la suite, et d’autre part, la Nebula de 2014 est parvenue à faire venir le vaisseau de Thanos 2014, avec tout son équipage, y compris Gamora et Nebula Prime, dans le 2023 Prime. S’en suit l’épique bataille finale, et le sacrifice de Tony Stark pour faire disparaître Thanos et ses sbires. Deux Thanos sont donc morts, celui de la timeline Prime, et celui de la timeline 2014.

Retours vers les passés

Comme promis à l’Ancien, Banner doit renvoyer les Pierres dans leurs timelines d’origine, au moment même où elles viennent de disparaître. C’est l’homme hors du temps, Steve Rogers, qui s’en charge, promettant de revenir. Ce qu’il ne fait pas.


Dans la foulée, on découvre donc un vieux Steve Rogers, venu expliquer à Sam Wilson qu’une fois sa mission réussie, il a décidé de retourner vivre sa vie manquée avec Peggy Carter. Ce qui n’est pas dit dans le film, et qui peut porter à confusion, c’est qu’en faisant cela, il n’a pas vécu dans le passé de la timeline Prime, ce qui serait incohérent avec les principes exposés précédemment. A la place, il a créé une nouvelle timeline en revenant juste après sa disparition à la fin du premier Captain America, et en obtenant sa danse de Peggy Carter, avec laquelle il a vécu, on l’imagine, heureux et longtemps, jusqu’à la mort de cette dernière et jusqu’à ce qu’il revienne passer le flambeau à son ami dans sa timeline originale.

Au passage, on notera que lors de son départ, Rogers reprend Mjolnir, probablement pour le replacer dans la timeline 2013 et ne pas foutre la vie de Thor 2013 en l’air (et ne donnant pas l’avantage aux Elfes Noirs pour récupérer l’Ether, la Pierre de Réalité), mais il a surtout dû faire un voyage très traumatisant en allant replacer la Pierre de l’Âme. Sur place, il aura non seulement probablement croisé le cadavre de Natasha, mais également son vieil ennemi, Crâne Rouge, devenu gardien de la Pierre (awkward).

< Chapitre précédentDays of Infinite PastsChapitre suivant >Futurs infinis
4. Futurs infinis
Chapitre 4

Futurs infinis

A la fin d’Avengers Endgame, on se retrouve donc avec six timelines, dont cinq créées au cours du film.

Dans la timeline que nous nommerons Old Cap, Steve Rogers a retrouvé Peggy Carter. On peut imaginer qu’à partir de là, soit il a pris sa retraite, soit il a vécu de nouvelles aventures. Mais cette timeline aura énormément changé par rapport à Prime. Cap aura probablement fait en sorte que le S.H.I.E.L.D. soit fondé sous une autre forme, en se débarrassant des racines de l’Hydra. Peut-être aura-t-il fait en sorte de laisser le Tesseract au fond de l’eau, ou il aura cherché à le protéger une fois trouvé. Dans tous les cas, ses connaissances du futur auront permis à la Terre d’être mieux protégées contre de futures menaces comme Thanos. On s’amusera à imaginer une confrontation avec le vrai Cap de cette timeline s’il venait à être découvert.

Dans la timeline 2013, les événements ont été peu changés. Au point que le futur devrait être très similaire, jusqu’à sa propre version d’Infinity War, et de facto sa propre version d’Endgame… amenant à la création, à l’infini, de nouvelles timelines. De quoi se demander si la timeline Prime, est la première timeline.

Dans la timeline 2014, Thanos et tout son équipage ont disparu. Le futur est plus brillant, ou en tout cas fait d’autres menaces pour les héros de la Terre. Une divergence importante apparaît alors dès l’histoire des Guardians of the Galaxy. Star-Lord récupère bien la Pierre, et sera confronté aux sbires de Ronan, mais celui-ci ne recevra plus d’ordres de Thanos, et Gamora n’intégrera jamais les Gardians. L’avenir cosmique s’en trouvera perturbé. Pour la Terre, toute chose égale par ailleurs, la Guerre Civile aura lieu, mais les héros n’auront pas leur confrontation finale. En tout cas pas avant une nouvelle grande menace. Vision est toujours en vie ici, et on peut se demander si cette réalité ne serait pas l’hôte de la série Wandavision de Disney+. En effet, il n’y a pas de certitude quant aux timelines dans lesquelles se dérouleront ces séries.


Dans la timeline 2012, c’est Loki qui vient chambouler l’histoire. Échappé avec le Tesseract, il pourra s’en servir pour son dessein personnel, ou choisir de rejoindre les forces de Thanos. C’est sa décision qui sera déterminantes dans les plans à venir du Titan Fou, mais le futur des Vengeurs en sera forcément changé. De même que la timeline 2014, on peut se demander si celle-ci ne pourrait pas servir de point de départ à la série Loki de Disney+, même si son synopsis n’est pas incompatible avec la timeline Prime. Cette timeline pourrait en tout cas servir à revoir Loki dans le futur, selon les besoins scénaristiques.

A l’instar de la timeline 2013, la timeline 1970 devrait avoir un futur très similaire à la Prime, et mener à son Infinity War. Mais peut-être aussi que la discussion entre Tony et Howard aura un impact sur ce dernier venant modifier ses actions à venir, et par là même, l’avenir potentiel d’Iron Man et des Vengeurs. Qui sait, cette discussion pourrait avoir totalement assombri le futur de cette timeline en rendant Howard meilleur.

Le futur du MCU

On en vient donc à la timeline Prime, et à un constat non négligeable : aucun événement post-Infinity War n’a été effacé. Cela signifie que malgré le retour de la moitié de la planète :

  • Il y a eu de nombreux morts dans des accidents dus au claquement de doigts de Thanos ;
  • De nombreux survivants ont été traumatisés pendant cette période ;
  • Le monde est en partie en friches, de nombreuses installations en ont souffert, et une grande reconstruction est à prévoir ;
  • Toute la planète a perdu cinq ans, d’une façon ou d’une autre : les survivants au claquement de doigt ont vieilli de cinq ans par rapport à ceux qui reviennent, les autres ont perdu cinq ans de vie par rapport aux survivants ;
  • Clint Barton a été Ronin, et a tué un paquet de monde. Si la situation était particulière, on peut imaginer qu’il va devoir répondre de ses actes, soit devant la justice, soit devant d’autres criminels qui voudront se venger. Une piste probablement explorée dans la future série Hawkeye.

Cependant, ce saut de cinq ans a aussi créé des opportunités non négligeables pour Marvel Studios, pouvant forger son futur au cinéma et à la télévision. En mettant de côté les franchises déjà annoncées, voici quelques opportunités :

  • Les Young Avengers : personne ne sera passé à côté du fait que Kate Bishop sera introduite dans la série Hawkeye, mais il ne faut pas non plus oublier que Cassie Lang a 15-16 ans en 2023, et que l’enterrement de Tony a vu le retour de Harley Keener, son sidekick d’Iron Man 3 qui ferait un bon prétendant au costume d’Iron Lad.
  • Les franchises Fox : en se donnant un trou de cinq ans dans sa chronologie, Marvel Studios se donne une opportunité en or d’y placer la genèse de certains héros venus de la Fox et de leur offrir des aventures qui leurs permettraient d’être mieux établis en 2023. Mais le film offre aussi deux possibilités non négligeables : l’introduction desFantastic Four depuis une autre dimension, après avoir détecté les incursions dans le temps, ou encore la transformation d’une partie des gens ramenés par Banner, qui pourrait avoir été changés, ou mutés, par la manœuvre. 

Vous l’aurez compris, entre les possibilités offertes par le film et les séries déjà annoncées, Marvel Studios s’est ouvert de nombreuses portes pour le futur, tout en offrant une conclusion et un hommage vibrant à sa première ère.

On se revoit dans dix ans ?

< Chapitre précédentDénouement(s)
Chapitre 1

Un peu (beaucoup) de contexte

Précédemment dans le Marvel Cinematic Universe

Infinity War : Thanos a lancé une invasion sur la Terre, et fini par mettre la main sur l’ensemble des Pierres de l’Infini, laissant sur son chemin quelques morts comme Loki ou Gamora, sacrifiée pour obtenir la Pierre de l’Âme.

Une fois toutes les Pierres de l’Infini réunies, il claque des doigts et fait disparaître la moitié de chaque espèce à travers l’univers, dont de nombreux héros. Iron Man et Nebula sont les seuls survivants parmi les participants à la bataille sur Titan, alors que sur Terre, Captain America, Black Widow, Thor, Bruce Banner, Rocket Raccoon, War Machine et Okoye se sentent bien seuls au Wakanda.

Au même moment à Atlanta, Maria Hill et Nick Fury disparaissent eux aussi, mais ce dernier a le temps de lancer un signal d’alerte avant de partir en poussière. Un signal adressé à Captain Marvel.

Ant-Man & the Wasp : Assigné à résidence depuis la bataille de l’aéroport en Allemagne deux ans plus tôt (Civil War), Scott Lang manque l’appel au combat d’Infinity War, mais vit son aventure de son côté et parvient avec Hank et Hope Pym à ramener la Guêpe originale, Janet Pym, du Quantum Realm. Par la suite, le quatuor décide d’explorer le Quantum Realm pour en retirer quelques ressources nécessaires à la stabilisation moléculaire de Ghost. Alors qu’il y retourne, Scott Lang est bloqué quand ses trois comparses disparaissent suite au claquement de doigts de Thanos.

Captain Marvel : l’appareil permettant à Fury de contacter Captain Marvel lui a été donné par cette dernière suite à leur aventure dans les années 90, avec pour ordre de ne l’utiliser qu’en cas de force majeure. On fait un bond jusqu’aux jours suivant Infinity War, alors que les Vengeurs restants ont trouvé l’appareil, et que celui-ci finit par transmettre. Carol Danvers arrive alors à leur QG, demandant des nouvelles de Fury.


Avant de reprendre

En pré-générique, Endgame nous montre un autre personnage absent d’Infinity War, Hawkeye, alors qu’il est également assigné à résidence pendant l’action du film. Comme on l’imaginait depuis les trailers du film, on découvre que la famille entière de Clint Barton a été décimée pendant le claquement de doigts, ce qui justifiera son évolution dans le reste du film.

Post-Infinity War

Une fois le pré-générique passé, on reprend à un peu plus de trois semaines après le claquement de doigt. Iron Man et Nebula sont en route pour la Terre, mais Stark risque de mourir avant. C’est sans compter sur Captain Marvel, qui a rejoint les rangs suite à l’appel, et qui les ramène au QG des Vengeurs. On y découvre des survivants abattus, mais surtout un Stark au bord de la mort, aigri et rancunier envers Captain America et tous ceux qui ont rejeté ses plans pour protéger la Terre. Alors qu’il abandonne les Vengeurs,Nebula aide le reste à trouver Thanos, et une expédition s’en suit pour aller récupérer les Pierres de l’Infini, et effacer ce qu’a fait le Titan Fou.

Mais les choses ne se passent pas comme prévu. Thanos est facilement maîtrisé, mais avoue avoir détruit les Pierres, pour éviter tout changement. Fou de rage, Thor le tue. Les morts sont vengés, mais l’espoir est perdu. Enfin, c’est sans compter sur le rat le plus important de l’univers.


Cinq ans plus tard

L’intrigue nous projette alors en 2023, où Steve Rogers mène un groupe de soutien aux survivants (dont Joe Russo et Jim Starlin !) affectés par la disparition de la moitié de leurs proches, et où Natasha a pris la tête des Vengeurs constitué des survivants War Machine, Nebula, Okoye, Rocket Raccoon et Captain Marvel, cette dernière étant partagée entre la Terre et les milliers de planète qu’elle garde sous sa protection.

Baignant dans le désespoir, Rogers et Romanov sont surpris de découvrir un Scott Lang, porté disparu, réapparu subitement grâce à un rat qui a activé son éjection du Quantum Realm, seulement pour découvrir un monde dévasté et une fille cinq ans plus âgée. Lang est persuadé que le Quantum Realm peut être utilisé pour voyager à différents points dans le temps, à la condition de savoir y naviguer (et là on se rappelle qu’avant d’y retourner en post-générique d’Ant-Man & the Wasp, Scott était mis en garde par Janet Pym de ne pas pénétrer les vortex temporels). L’espoir renaît, à condition de convaincre les bonnes personnes.

Toujours aigri, Tony Stark s’est mis à la retraite à la campagne, où il vit une vie paisible avec Pepper et leur fille, Morgan. S’il veut bien voir ses anciens collègues, il ne veut surtout pas reprendre ses activités. D’autant qu’effacer le passé risquerait d’effacer sa nouvelle vie.

De son côté, Banner a réussi à fusionner avec Hulk, et s’il est très drôle, n’est pas un expert en physique quantique. Mais c’est lui qui s’y colle, avant que Stark soit convaincu par Pepper qu’il ne se le pardonnera jamais s’il n’essaye pas de ramener les disparus à la vie.

La mission peut commencer, si ce n’est que pour réunir le groupe d’origine, il faut récupérer un Hawkeye devenu Ronin, tuant tous les criminels qu’il croise, mais prêt à tenter le coup pour ramener sa famille, et un Thor qui a transformé sa dépression en boulimie et en couardise, ne souhaitant plus quitter New Asgard, mais qui se laisse convaincre par Hulk etRocket, et une promesse de bière.

Après quelques tests, la mission est déterminée : voyager à différents points à travers le temps et l’espace pour récupérer lesPierres de l’Infini, et les ramener en 2023 pour les utiliser, et ramener les disparus.

Chapitre suivant >Days of Infinite Pasts

Galerie

Manu
est sur twitter
à lire également

What If...? : la série animée se dévoile toujours plus dans de courts extraits vidéo

Ecrans
La série d'animation What If...? a eu droit à un regain d'exposition en ce début de semaine, avec le lancement outre-Atlantique de la ...

Marvel Studios dévoile de nouveaux artworks pour les séries Falcon & Winter Soldier et Hawkeye ...

Ecrans
C'est le grand jour pour les Etats-Unis : la plateforme Disney+ est officiellement lancée, et avec elle est arrivée un petit programme ...

Avengers : Endgame : la scène coupée de Katherine Langford (Morgan Stark) disponible sur la ...

Ecrans
C'est l'histoire d'un studio tellement pingre qu'il propose l'ensemble des scènes coupées de l'un de ses plus gros films sur trois ...

What If...? : une pluie de concept arts pour la nouvelle série animée de Disney+

Ecrans
Tôt ce matin, un parterre de consommateurs zélés s'est éveillée dans l'effervescence collective : après AppleTV+, Netflix, DC ...

Les séries Moon Knight et She-Hulk de Disney+ trouvent leurs scénaristes principaux

Ecrans
Alors que les premières séries de Marvel Studios ont commencé ou doivent commencer leur tournage cet automne (pour The Falcon & The ...
Commentaires (115)
Vous devez être connecté pour participer