Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
William Crabtree, coloriste sur Invincible, attaque Robert Kirkman en justice (comme Tony Moore auparavant)

William Crabtree, coloriste sur Invincible, attaque Robert Kirkman en justice (comme Tony Moore auparavant)

NewsImage

Le coloriste des cinquante premiers numéros de la bande-dessinée Invincible, William Crabtree, attaque en justice Robert Kirkman, scénariste et créateur du projet. L'artiste affirme avoir été escroqué par son ancien collaborateur, qui aurait refusé de lui verser les royalties sur la série animée produite et diffusée sur Prime Video. Considéré comme le co-créateur d'Invincible avec Kirkman et Cory Walker (pour une part inférieure, cela étant), Crabtree aurait accepté de céder ses droits sur cette propriété intellectuelle - en recevant la promesse que le document en question ne changerait rien aux partages des recettes. Explications.

Tony Moore Strikes Again

Pour comprendre ce cas de figure particulier, remontons en arrière dans le temps, pour une autre affaire judiciaire : il y a quelques années, Robert Kirkman avait déjà dû mobiliser ses avocats lorsque Tony Moore, co-créateur des comics Walking Dead et artiste des six premiers numéros de la série, avait déposé une plainte contre lui pour escroquerie. Moore estimait que l'auteur l'avait manipulé, en l'obligeant à signer un contrat en 2005 pour renoncer à ses droits d'auteurs - et donc, à ne pas percevoir de royalties, ni de profiter de l'achat des droits d'adaptation lorsque la série Walking Dead avait été signée chez AMC
 
Kirkman avait, à l'époque, contesté les faits, et l'affaire s'était achevée sur une entente mutuelle pour s'épargner un procès public. Comme souvent dans ce genre de cas, on imagine que le scénariste a dû finir par céder, et signer un chèque à son ancien collaborateur pour éviter un jugement plus sévère devant les tribunaux, et qui aurait pu forcer le bonhomme à partager pour de bon la propriété de cet univers de zombie (voire à verser des sommes rétroactives). La plainte de Crabtree se présente comme une sorte de version remasterisée de cette première affaire : le coloriste a effectivement signé un contrat identique pour renoncer à ses droits sur la série Invincible (la même année, en 2005) à la demande de Kirkman, et l'avocat de Tony Moore, Devin McRae, a même accepté de rempiler pour défendre cet autre collaborateur.
 
Officiellement, le scénariste explique que ces contrats ont l'avantage de ne pas faire peur aux sociétés de production intéressées par les projets d'adaptation (parce que : un seul interlocuteur, un seul versement, un seul degré de validation, etc). Au moment de signer, Crabtree avait toutefois reçu la promesse que le document ne représentait qu'une simple formalité et que ses droits, comme ses royalties, seraient protégés dans les faits. Le coloriste a même continué à percevoir de l'argent de la part de Skybound sur la suite d'Invincible, et sur les réimpressions qui suivront. En revanche, Crabtree aurait dû recevoir 10% de la somme négociée avec Amazon pour la série animée, en accord avec son contrat de co-créateur. Le bonhomme n'a évidemment jamais reçu la somme prévue, et, après avoir pris contact avec le président de Skybound, appris que le document annulait bel et bien ses droits sur Invincible en règle générale. 
 
Voilà ce qu'en dit McRae, en passe de devenir la némésis officielle de Robert Kirkman.
 
"Kirkman a menti à Crabtree en l'assurant que ses droits resteraient protégés s'il acceptait de signer le contrat (ndlr : certificate of authorship), et que ce document permettrait simplement à Kirkman de vendre plus facilement la licence du produit, pour permettre à ce que chaque partie en tire profit. La fraude et le mensonge sont devenues des pratiques très habituelles de Kirkman, et c'est apparemment là son seul vrai talent de créateur."

Paradoxe : si l'auteur conteste les droits de William Crabtree, il aura en revanche respecté le versement des royalties sur les comics Invincible, prévus au moment de la création de la BD, jusqu'à aujourd'hui. Pour défendre ce curieux double langage, Kirkman parle de "bonus" versés à l'ancien coloriste. A voir ce qu'en penseront les tribunaux mais, sur le papier, l'affaire Tony Moore représente déjà un schéma assez évident de ce qui risque de se passer d'ici les prochains mois. Au passage, un paradoxe plus global dans la carrière du président de Skybound, parti de l'environnement sain et démocratique des éditions Image Comics où les créateurs sont censés rester propriétaires de leurs personnages contre la logique de Marvel ou DC Comics, pour évoluer vers un petit empire centralisé où le bonhomme reste le seul maître à bord, pour ses créations au présent comme au passé. Au point de détenir le copyright de séries qu'il n'écrit plus, à l'image de Furtif, ou des séries éditées sous son label en règle général, comme Outer Darkness
 
Corentin
est sur twitter
à lire également

Invincible : Steven Yeun a commencé l'enregistrement audio pour la saison 2 de la série Prime ...

Ecrans
Récemment, le scénariste Simon Racioppa, responsable d'une partie de l'écriture des prochaines saisons de la série animée Invincible, ...

Invincible : les saisons 2 et 3 sont déjà bien avancées selon le scénariste Simon Racioppa

Ecrans
Si l'animation a la réputation de prendre énormément de temps, l'un des producteurs de la série Invincible tenait apparemment à ...

Margaret Dean, grande dame de l'animation télévisée, est nommée présidente du département ...

Ecrans
Le succès de la série animée Invincible motive Skybound Entertainment à muscler son jeu sur la production d'images en ...

Invincible : le doublage sur la saison 2 n'a pas encore commencé, explique Steven Yeun

Ecrans
Petite déconvenue pour les fans de la série animée Invincible. Bien que, forte du succès de sa première saison, elle a déjà été ...

Invincible : quatre tomes de l'intégrale pour 2022 chez Delcourt

Actu Vf
Dopées par le succès de la série animée du même nom, les intégrales du titre Invincible de Robert Kirkman et Ryan Ottley continueront ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer