Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Venom : Let There Be Carnage : un démarrage record avec 90 millions sur ses trois premiers jours

Venom : Let There Be Carnage : un démarrage record avec 90 millions sur ses trois premiers jours

NewsCinéma

A l'instar de la période d'inflation qui s'était emparée du cinéma sur les quelques années précédant la pandémie de COVID-19, les records redeviennent monnaie courante dans le monde d'après. La fréquentation des salles remonte peu à peu la pente, dans un environnement sanitaire en passe de se stabiliser (en occident). De nouveaux records apparaissent peu à peu, en reprenant la logique "un démarrage en chasse un autre" : dans la foulée de Shang-Chi, Venom : Let There Be Carnage réalise le meilleur démarrage du box office pandémique, avec un cumul de 90 millions de dollars sur ses trois premiers jours.

Let There Be Moulaga

Ce score impressionnant vient confirmer la bonne prise de la "franchise" Venom dans l'inconscient collectif : il y a trois ans, le premier volet des aventures du baveux n'engrangeait que 80 millions au démarrage. La somme était déjà impressionnante pour une nouvelle saga, déconnectée à l'époque de tout lien actif avec les productions de la famille Marvel Studios. A croire que Tom Hardy et ses homards comestibles avaient trouvé la formule gagnante.
 
Le film devrait bien fonctionner sur ses premières semaines, avant de se retrouver, comme ses camarades de jeu, face au mur de la longévité : si Black Widow et Shang-Chi avaient eux aussi frappé fort sur leurs démarrages mutuels, l'un et l'autre auront eu du mal à se maintenir dans la durée - au point de ne pas réussir à franchir le cap symbolique des 400 millions de dollars. Si la fréquentation en salles reprend des couleurs, l'offre particulièrement dense de ces dernières semaines ne laisse que peu de répit aux différents projets de la période été/automne. Un phénomène chasse l'autre, et les futures sorties de Dune et No Time to Die risquent bien de venir concurrencer le lancement de Venom 2 à l'international.
 
En résumé, un succès à confirmer ou infirmer, mais qui poursuit la lente remontée des chiffres pour l'industrie du cinéma projeté en salles. Reste à attendre la fin de l'embouteillage, et espérer.
 
Corentin
est sur twitter
à lire également

Spoiler Alert : la scène post-générique de Venom : Let There Be Carnage fuite (déjà) sur le web

Ecrans
Pendant que Sony matraque la campagne de promo' de Venom : Let There Be Carnage à coups d'extraits et de vidéos curieusement ...

Sony publie une version longue de la scène de transformation de Carnage dans Venom : Let There Be ...

Ecrans
Parce que le ridicule ne tue pas - la preuve, Eminem va bien ! - Sony insiste sur la probable première scène de ...

Marvel publie une bande-annonce pour le Venom #1 de Ram V, Al Ewing et Bryan Hitch

Actu Vo
Quelques mois après la conclusion de la série Venom de Donny Cates et Ryan Stegman, Marvel s'apprête déjà à rempiler sur le ...

Venom : Let There Be Carnage ne dure qu'1h30

Brève
Si cela fait bien longtemps que nous n'écrivions plus de brèves sur les durées des films adaptés de comics, attendu que ces productions ...

Une série de photos pour Venom : Let There Be Carnage en montre un peu plus de Shriek

Ecrans
Alors que quelques doutes planent encore sur la sortie au cinéma de Venom : Let There Be Carnage au mois d'octobre prochain (pour le ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer