Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Les Avengers des Terres Perdues : Post post-apocalypse sans éclat

Les Avengers des Terres Perdues : Post post-apocalypse sans éclat

ReviewPanini
On a aimé• Jonas Scharf fait quelques beaux efforts
• Le premier vilain de Marvel contre ses premiers héros
• Rythmé, pas forcément désagréable
On a moins aimé• Très insuffisant en tant que fin aux Old Man
• Une fin qui explique tout
• Manque d'enjeux, manque d'impact
• Trop peu de place pour développer les personnages
Notre note

Suite et fin de la saga des "Old Man" (ou "Old Men", "Old People") de Marvel, dans un ultime volume en forme de dernière ligne droite. Les Avengers des Terres Perdues (Avengers of the Wastelands) vient mettre un point final supposé à ce bout de réalité basé dans un lointain futur où les héros de la Terre ont perdu face à la coalition des super-méchants, introduit dans Fantastic Four #558 par Mark Millar et Steve McNiven et sanctifié par l'arc Old Man Logan, considéré à tort ou à raison comme l'un des meilleurs titres de Marvel sur ces quinze dernières années.
 
Depuis l'événement Secret Wars, la Maison des Idées se sera adonné à une boulimie de séries "Old People" reprenant l'environnement de ce Logan fatigué, façon Impitoyable. Les géographes du multivers remarqueront toutefois que la réalité d'origine n'est pas exactement la même avant ou après le crossover, mais le résultat marche dans la même logique : d'une part, Old Man Logan deviendra pendant un temps le Wolverine officiel de la Terre principale, d'autre part, de nouveaux projets viendront alimenter le public en héros à barbes blanches. En résumé, Marvel appliquera sa stratégie de routine : exploiter les bonnes idées d'hier, encore et encore. Sur le papier, les séries Old Man Hawkeye et Old Man Quill restaient toutefois de bonnes, voire de très bonnes lectures, il était donc nécessaire de mettre en route un dernier projet pour tirer sur la corde une toute dernière fois (histoire d'être bien certains qu'il ne restait plus rien à râcler au fond de la casserole).
 

Ed Brisson, architecte de la seconde génération des Old Man Logan, se charge d'écrire la dernière aventure d'une équipe présentée comme les héritiers des Vengeurs dans ce futur déliquescent. Dani Cage porte le marteau de Thor, Bruce les gênes du très incestueux Banner, Grant l'armure d'Ant-Man, etc. D'autres personnages vont s'ajouter à la petite équipe à mesure que l'aventure progresse, pour donner le sentiment d'une nouvelle génération d'Avengers dans le post-monde. En ce qui concerne la menace en place, le Doctor Doom semble en avoir assez de ces reliquats d'autrefois : le vilain se lance dans une croisade ultime pour détruire les derniers super-héros et super-vilains encore en vie, quitte à en inventer d'autres au passage, pour gagner du temps. Tout ça faisant bien sûr partie d'un plan bien rôdé que le méchant vous expliquera dans le dernier numéro.

L'aventure commence plutôt bien, avec un certain sens du rythme et une envie de poser de nouvelles structures plus apaisées dans ce futur autrefois plus dangereux. Le fait de revenir à Doctor Doom, premier grand super-vilain de l'histoire de Marvel, pour combattre un équivalent des Avengers où on retrouve plusieurs décalques de la formation originale des héros historiques de l'entreprise, joue un rôle symbolique intéressant. L'aventure a quelques idées, en opérant tout de même dans une structure de road movie très automatique : les héros vont se déplacer, se bagarrer, et chaque numéro se terminera sur un cliffhanger jouant à fond sur l'effet de surprise. En l'occurrence, une série qui a plutôt été pensée pour être lue à rythme mensuel - la plupart des conclusions sont désamorcées en quelques pages dès le numéro suivant une fois l'ensemble mis bout à bout.

Ce cas d'école de l'écriture de comics n'est pas spécifique aux Avengers des Terres Perdues, mais participe au sentiment général qui traverse le volume : Marvel voulait une série de plus dans cet univers, sans réfléchir à l'héritage ou à la portée légendaire d'Old Man Logan et de ses quelques suites réussies. D'une part, on a pu déjà dire au revoir au griffu avec Dead Man Logan, le héros originel n'est donc plus là pour servir au passage de flambeau. D'autre part, le personnage de Bruce, qui aurait largement pu tenir ce rôle de fils adoptif et de véritable sauveur dans cette version du futur, est relégué au second plan. L'histoire manque très vite d'enjeux dans un monde où tout paraît avoir été dit, où tout a déjà été détruit plusieurs fois et où la perspective d'une nouvelle "bataille finale" a forcément moins d'impact. Le développement des héros manque de place dans une série qui va très vite, trop vite pour captiver sur chaque point de scénario, pour incarner ses personnages principaux ou pour donner du corps à cette conclusion, presque parachutée.



La conclusion de la série va aussi tomber dans le piège de l'explication, en atténuant encore la portée de cette dernière saga Old Man lancée en pilote automatique. Au hasard, le bilan moral sur le fait de tuer ou de ne pas tuer dans cet environnement dépouillé de valeurs morales tombe à plat dans le dernier numéro, les fans de longue date trouveront sans doute des incohérences dans le tas, et le résultat en sortie de volume est tout sauf récompensant si on compare ces Avengers à Logan, Hawkeye, ou même Quill. A force d'industrialiser les bonnes idées de ses scénaristes, Marvel aura en définitive asséché le puit - Ed Brisson manque manifestement de choses à raconter et se contente d'un déroulement très évident qui ne s'autorise pas de réflexion personnelle, ne colle pas à l'esprit de parodie acide de l'univers proposé par Millar en son temps, et se termine sur un constat en demi-teinte.

La série ne fait toutefois pas d'erreurs énormes sur le papier, fonctionnelle et efficace dans sa case de projet de commande. Il est probable que ne s'intéressent que d'assez loin à la saga des "Old Man" trouveront de quoi manger dans cet ensemble assez dense, proportionnel à ce que le lectorat est en droit d'attendre d'une série d'Ed Brisson chez Marvel. Le bouquin reste toutefois très dispensable, en dépit de ses quelques démonstrations de force sur le plan des dessins. Là-dessus, Jonas Scharf livre une agréable copie avec quelques temps forts, des fulgurances de batailles impressionnantes entassées dans des scènes de road trip plus conventionnelles. Plus efficace que le scénario, le dessin reste satisfaisant, agréable à l'oeil pour l'ensemble du volume, mais pas forcément renversant ou susceptible de transformer le bouquin en indispensable non plus.



Les Avengers des Terres Perdues viennent mettre un point final à la saga des Old Man. Après avoir déjà fait leurs adieux à Wolverine, les derniers héros de la Terre se retrouvent bloqués dans une sorte de dernière fuite en avant, avec un combat contre Doctor Doom qui ne parvient pas à recréer la magie des précédentes aventures dans ce pan du multivers. Automatique, sans surprises, cette conclusion tombe à plat, en tombant dans le piège de l'explication ou en ne faisant pas assez d'efforts pour mettre un peu d'enjeu ou de grandeur sur cette dernière aventure. Le résultat est en définitive très moyen, pas forcément désagréable mais décevant en tant que fin officielle pour l'univers Old Man Logan, malgré de jolis dessins.

- Vous pouvez commander Les Avengers des Terres Perdues à ce lien

Corentin
est sur twitter
à lire également

Panini Comics annonce du Ghost Rider, Doctor Doom et Venom pour les 100% Marvel d'août 2020

Actu Vf
Au coup par coup, le calendrier des sorties estivales se remplit peu à peu. Panini Comics avait déjà annoncé la parution (en ...

Les Avengers of the Wasteland entrent en guerre dans les premières pages de leur série

Preview
Attendu que l'année 2020 ne démarre pas nécessairement sous de chaleureux auspices, Marvel prend de l'avance en préparant ...

Marvel dévoile un premier aperçu des Avengers of the Wasteland de l'univers Old Man Logan

Actu Vo
Attendu pour la fin du mois, le premier numéro d'Avengers of the Wasteland s'annonce dans une poignée de premières pages, ...

Panini Comics annonce trois volumes Marvel Legacy (librairie) pour octobre 2019

Actu Vf
Le temps passe, et les éditions francophones des comics Marvel rattrapent leur retard sur les parutions de la période Legacy. ...

Old Man Logan se prépare pour sa dernière aventure dans Dead Man Logan #1

Preview
Avec le retour du griffu habituel dans les parutions Marvel, la série Old Man Logan s'achève sur un épilogue mortifère. ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer