Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Suicide Squad : David Ayer évoque les coupes dans le script original, dont la romance Deadshot/Harley

Suicide Squad : David Ayer évoque les coupes dans le script original, dont la romance Deadshot/Harley

NewsCinéma

Au moment où le feuilleton SnyderCut revient une fois encore sur le tapis de l'actualité, le metteur en scène de Suicide Squad, David Ayer, évoque lui-aussi les changements apportés à son script par une équipe de producteurs peu scrupuleux. Après avoir déjà expliqué comment le personnage d'Harley Quinn avait été modifié sur ordre des pontes de Warner Bros., pour finir dans les bras du Joker au lieu de le quitter en cours de film, le cinéaste continue d'énumérer les éléments différenciant le projet original de la version proposée dans les salles de cinéma.
 
Parmi ceux-ci, le personnage d'El Diablo n'était apparemment pas censé se sacrifier dans le dernier acte, et le flirt de collégiens entre Harley et Deadshot aurait pu mener à une romance plus sérieuse. Là-dessus, pas de surprise, DC Comics ayant tenté d'appliquer une logique du même ordre après la relance de Suicide Squad dans les New 52 et dans le dessin animé Assault on Arkham, défouloir bourrin et neuneu plutôt agréable et bien moins honteux que la Task Force X du cinéma.
 

En définitive, on a même tout à fait le droit de se dire que Warner Bros. a été contre les plans de DC Entertainement : d'un côté, l'éditeur voulait à tout prix faire de Harley et Deadshot un couple sur tous les supports, tandis que le studio, lui, voulait capitaliser sur l'image du Joker, quitte à reproduire une dynamique déjà poussiéreuse et passéiste au moment où le film sortait en salles. L'époque était plutôt à l'émancipation pour la psychiatre à couettes, pour mieux la lancer en solitaire et profiter de son capital sympathie. De son côté, le Joker devenait plus monstrueux et isolé dans le run de Scott Snyder

Cela étant, et même si Margot Robbie et Will Smith seront devenus de bons amis dans la vraie vie véritable, l'alchimie entre les deux personnages ne se ressent pas forcément dans leurs scènes en commun, et on n'est pas spécialement malheureux d'avoir échappé à cette romance là au cinéma. Pour El Diablo, la filmo' de David Ayer parle pour elle : le gars a toujours été un amateur de truands hispanophone dans les quartiers proches de Los Angeles, le fait de ne pas vouloir tuer l'une des figures évoquant le plus ses travaux d'avant est donc assez compréhensible.

Corentin
est sur twitter
à lire également

Suicide Squad : Blaze #1 : la Task Force X de Si Spurrier et Aaron Campbell se paye une preview

Preview
Dans les projets importants pour ce début d'année dans le catalogue DC Comics, la mini-série en trois numéros ...

Si Spurrier et Aaron Campbell (Hellblazer) se retrouvent pour un titre Suicide Squad dans le DC ...

Actu Vo
Si le lectorat du DC Comics récent peut encore pester contre l'éditeur d'avoir annulé l'excellent volume d'Hellblazer orchestré par Si ...

Suicide Squad : les partisans d'une ''Ayer Cut'' lâchent tout un tas d'éléments sur les réseaux

Ecrans
Dans l'épilogue d'un long feuilleton comparatif, la sortie du film The Suicide Squad de James Gunn mobilise sur un autre ...

Suicide Squad Zombie et DC vs Vampires au programme de DC en octobre 2021

Actu Vo
En supplément de l'habituelle fournée de projets orientés horreur pour accompagner les fêtes d'Halloween, DC Comics investit à ...

The Suicide Squad : le film s'affiche sur les couvertures du magazine Empire

Ecrans
Institution dans le paysage promotionnel du cinéma à gros budget, le magazine Empire accueille (encore) le film The Suicide ...
Commentaires (2)
Vous devez être connecté pour participer