Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Stan Lee Rencontre... : une jolie mise en abyme du papa du Marvel moderne

Stan Lee Rencontre... : une jolie mise en abyme du papa du Marvel moderne

ReviewPanini
On a aimé• Stan Lee se met en scène avec humour et recul
• Une proposition d'histoires jolies et variées
• Quelques moments réellement touchants
On a moins aimé• Les reprints de vieux numéros pas forcément utiles dans ce recueil
Notre note

En novembre 2018 s'est éteint à l'âge de 95 ans le vénérable Stan Lee. Scénariste de renom qui a su s'entourer des meilleurs artistes dans les années '60 pour revitaliser Marvel et bâtir les fondations de ce que l'on connaît aujourd'hui de la Maison des Idées, le bonhomme avait une réputation étendue largement au-delà des sphères du lectorat des comics, notamment par une image publique savamment entretenue à coups de caméos dans l'ensemble des films Marvel, à compter du premier film X-Men de Bryan Singer

Du côté des comics, outre ses multiples crédits de co-créateur, on retiendra sa science du dialogue de l'époque, son rôle d'éditeur en chef, et la légende avait eu droit, entre 2006 et 2007, à une série de numéros célébrant son oeuvre où Stan Lee allait à la rencontre de plusieurs de ses personnages préférés. Certains numéros étaient déjà parus en VF dans quelques ouvrages Panini Comics, mais ce Stan Lee Rencontre... permet de réunir en un seul endroit, avec les numéros restés inédits jusque là, ces instants fictifs partagés entre le scénariste et ses personnages de papier. Une initiative sympathique, qui a forcément ses limites.


Si l'on voit arriver ce Stan Lee Rencontre... une année après la disparition de Stan Lee comme une façon de lui rendre hommage, les numéros dont il est question étaient à l'époque pour fêter les 65 ans de carrière du scénariste au sein de Marvel. L'occasion pour ce dernier de se mettre en scène, en compagnie d'autres histoires réalisées par quelques gros noms de l'industrie, qu'il s'agisse d'autres auteurs de comics ou pour d'autres médiums - on retrouve par exemple Joss Whedon. Stan "The Man", dans ces différentes histoires (assez courtes), rencontre donc Spider-Man, Dr. Strange, Dr. Doom, The Thing ou encore le Silver Surfer

Ce qui caractérise les récits de Lee, c'est qu'il a un certain recul et un sens de l'auto-dérision pour, tout en se mettant un peu en avant, avoir assez de jugeotte pour reconnaître ce qu'il incarne en tant que personnalité, et se moquer (gentiment) de certains de ses aspects - le côté businessman, notamment. Les dialogues ont encore un certain mordant, et les scènettes réussissent à faire mouche par l'humour. On apprécie notamment de voir Stan pousser Spider-Man à continuer son activité de héros pour pouvoir continuer de profiter des revenus des produits dérivés, ou se rendre compte des horribles conséquences qu'il a sur Galactus d'avoir imaginé les dialogues métaphysiques du Silver Surfer.


On retrouvera parfois quelques répétitions dans les chutes des histoires, mais l'on se rend compte indéniablement de la sympathie que procure ces histoires vis-à-vis du créateur, et ce notamment pour cette auto-dérision. A côté, les créateurs invités ne manquent également pas d'imagination ou de ressources pour mettre en scène Stan Lee, qu'il s'agisse du scénariste ou de la personnalité grand public. Les idées vont jusqu'à piocher dans le Multivers, à imaginer s'il existe d'autres réalités avec un Stan Lee y existant, l'occasion de rencontrer quelques doubles proprement hilarant. D'autres, comme Paul Jenkins et Marck Buckingham, racontent dans une sorte de conte extrêmement touchant comme Lee aura pu influencer la création de Sentry par ce premier - une très jolie histoire, assurément la meilleure du recueil.

Comme dans beaucoup de formats d'anthologie, Stan Lee Rencontre... permet d'avoir une certaine diversité de tonalités et de styles, pour une exploration qu'on pourra estimer assez complète dans cet exercice. Les idées sont là et la réalisation sur le papier suit généralement, même si, comme toujours, l'une ou l'autre tentative sera moins marquante (la collaboration de Lee et Larroca pour Dr. Doom par exemple). Bien entendu, les détracteurs du scénariste, eux, n'y trouveront par leur compte quant à ce genre d'auto-célébration, malgré la présence quasi-permanente de cette auto-dérision.


Enfin, le plus gros écueil tient dans le choix d'avoir intégré l'ensemble des numéros, qui incluent également des vieux numéros d'époque, écrits par Stan Lee, et qui comportent les personnages impliqués dans la rencontre précédemment. Pour les nouveaux venus, c'est une façon de découvrir comment Stan Lee écrivait il y a quelques années, entourés de ses collaborateurs on ne peut plus talentueux (Jack Kirby, Barry Windsor-Smith ou John Buscema répondent présents), mais ce ne sont que des morceaux choisis qui n'ont sinon pas grand intérêt à figurer là. Si ce n'est que ça gonflera la pagination de l'ouvrage, dont la moitié se retrouve en conséquence très dispensable pour qui est venu pour l'inédit (avec une corollaire, forcément, sur le prix du bouquin).

Ne boudons néanmoins pas notre plaisir. Les récits de Stan Lee Rencontre..., qu'ils soient de Lee ou des autres équipes créatives, forment un joli hommage, léger et assez drôle, pour rendre compte du personnage de BD qu'avait fini par devenir le scénariste - et ce, littéralement. Des idées souvent bonnes, parfois excellentes, une écriture bon vivante : si ce n'est pour les reprints pas vraiment nécessaires, il s'agit d'une jolie façon de célébrer a posteriori la carrière et l'impact d'un homme qui ne se fera sûrement jamais oublier.

- Vous pouvez commander Stan Lee Rencontre...  à ce lien

Arno Kikoo
est sur twitter
à lire également

Marvel 80 ans : un Mook un peu chiche comme gâteau d'anniversaire (mais bien pour débuter)

Review
En amont d'une reprise en bonne et due forme des sorties comics, Panini Comics proposait en cette fin de mois un mook pour les 80 ans ...

Checklist Comics : on lit quoi cette semaine du 27 mai 2020 ?

chronique
Après une petite pause du côté de la VF pour cause d'absence d'office, l'industrie des comics, comme de l'autre côté de l'Atlantique, ...

Absolute Carnage : Panini détaille la publication en Softcover de l'évènement dès juillet 2020

Actu Vf
En sus d'une offre librairie qui a vu son planning modifié pour la reprise du circuit de l'édition en France, après la pause forcée par ...

Pepe Larraz dévoile sa couverture variante pour House of X/Powers of X #1 chez Panini Comics

Actu Vf
Malgré les retards liés à la crise du coronavirus, les lecteurs français pourront bientôt mettre la main sur le premier numéro de ...

Panini Comics annonce Space Bandits de Mark Millar et Matteo Scalera pour juin 2020

Actu Vf
Au sortir du tunnel épidémique, les éditeurs devront réagencer leurs calendriers de sorties pour éviter de se retrouver noyés dans la ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer