Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Jorge Jimenez : une (courte) entrevue avec l'artiste superstar de DC Comics

Jorge Jimenez : une (courte) entrevue avec l'artiste superstar de DC Comics

InterviewDc Comics

A la fin du mois d'octobre, les lecteurs et lectrices français avaient l'opportunité de rencontre le talentueux Jorge Jimenez au cours de la Comic Con Paris 2019, dont il signait l'affiche. Artiste déjà repéré sur Earth 2 : World's End puis Earth 2 : Society après quelques premiers travaux chez DC sur des titres numériques, c'est avec le Rebirth et ses travaux sur Superman et Super Sons que le dessinateur aura explosé au yeux du public. Exclusif chez l'éditeur à deux lettres, il officie à présent sur le Justice League de Scott Snyder (pour lequel il va bientôt terminer sa contribution), et c'est donc avec un certain plaisir que nous sommes allés à sa rencontre. Bonne lecture !

Nda : l'interview est une retranscription d'un créneau vidéo d'environ 7-8 minutes (comme nos autres interviews vidéo du Comic Con Paris). N'étant pas bilingue en espagnol, nous avons bénéficié de l'aide d'une traductrice (Juanita) que nous remercions. Remerciements également aux équipes de Comic Con Paris.


Bonjour Jorge. Pour commencer, est-ce que tu peux nous dire ce qui t'as poussé, en 2010, à lâcher tes études sportives pour te lancer complètement dans les comics ?

J'ai adoré dessiner depuis tout petit, mais à l'époque on me disait qu'être dessinateur ce n'était pas bien sérieux. C'est pour ça qu'un autre rêve de gosse, celui de devenir footballeur, m'a emmené sur le terrain des études sportives.

J'étais donc en train de faire des études pour faire professeur d'éducation physique, mais au contraire de tous mes camarades, je n'étais vraiment pas heureux dans ces études. C'est quelque chose qu'à force je finissais par détester. Alors que ce que je voulais faire, c'était les comics. Je me suis donc dit qu'il fallait que j'essaie de réaliser mon rêve, et je me suis mis à dessiner. A dessiner, et à dessiner encore ! J'ai ensuite envoyé tous mes travaux pour différentes conventions. C'est au Sàlon Internacional del Comic de Grenada que mes dessins ont été repérés, et que j'ai ainsi pu démarrer ma carrière.


Tu es en contrat d'exclusivité chez DC Comics depuis 2017, c'est un univers qui te plaît particulièrement ou tu vois aller chez Marvel prochainement ? 

Je suis un grand fan de l'univers DC Comics évidemment. C'est de plus un éditeur qui a su prendre soin de moi, c'est pourquoi j'ai accepté l'option de renouvellement de contrats à chaque fois. En revanche je ne me projette pas. Je ne sais pas où j'en serai dans cinq ans, et plus que de passer chez Marvel, l'idée qui me trotte en tête serait plutôt d'avoir mes propres univers, d'aller faire un tour du côté du creator owned.

Peux-tu me parler de tes influences artistiques ? Tu as un style qui rappelle pas mal l'animation et le manga...

Oui bien sûr. Avant même les comics, mes premières références viennent des mangas et des comics. Parmi mes bande dessinées préférées on trouve Akira Toryiama pour Dragon Ball, Masashi Kishimoto de Naruto, Tsugumi Oba et Takeshi Obata pour Death Note. J'ai aussi des références du côté du franco-belge, comme Moebius, que je considère en fait comme l'exemple de l'artiste parfait, en fait. Quand j'ai commencé à m'intéresser aux comics, j'ai halluciné sur les travaux de Jim Lee, Adam Hughes, Greg Capullo, ou Olivier Coipel.

A cause de mes premières influences, j'ai dû adapter mon style quand j'ai commencé à dessiner pour les américains. En même temps, l'accueil positif que j'ai reçu vient peut-être de là. C'est un bon mélange d'influences, entre la bande dessinée japonaise et américaine, qui a dû plaire au lectorat.


On t'as vu exploser sur Justice League, qu'est-ce que tu peux faire de plus grand chez DC Comics ?

Pour l'instant je veux vraiment me concentrer sur la fin de Justice League et lui donner la meilleure conclusion possible. Je ne pense pas trop à l'après pour me concentrer sur les travaux futurs. Par après, je peux te dire que j'ai des discussions en ce moment sur plusieurs projets. Mais il n'y a encore rien de définitif, donc je ne peux pas trop en parler.

Découvrire Jorge Jimenez en quelques ouvrages : 

Super Sons Tome 1
New Justice Tome 1

Arno Kikoo
est sur twitter
à lire également

Scandale Batman : Damned et défis du creator owned : Brian Azzarello fait le point avec nous

Interview
Invité par Urban Comics à la dernière édition de Comic Con Paris, notamment pour y présenter Batman : Damned, l'auteur Brian Azzarello ...

De Star Wars à Undiscovered Country : une discussion avec Giuseppe Camuncoli

Interview
Au cours de l'édition 2019 de Comic Con Paris, l'éditeur Panini Comics avait ramené avec lui un joli panel d'artistes. Outre l'immense ...

Comment fait-on un artbook ? Entretien avec Lee Bermejo et Sarah Chantepie pour Inside : En Terrain ...

Interview
Présent en France il y a quelques semaines à l'occasion de la sortie de son artbook Inside : En Terrain Obscur, première création ...

Rencontre avec la légende Jim Starlin

Web tv
 A l'heure où l'on fête les 80 ans de Marvel en comics et où Thanos explosait encore sur grand écran au printemps, Panini Comics ...

De Marvel à The Magic Order : rencontre avec Olivier Coipel

Web tv
Invité à l'édition 2019 de Comic Con Paris, le talentueux artiste Olivier Coipel, fierté nationale pour ses travaux chez Marvel (House ...
Commentaires (1)
Vous devez être connecté pour participer