Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Amanda Conner et Jimmy Palmiotti récupèrent Harley Quinn pour une série avec les Birds of Prey

Amanda Conner et Jimmy Palmiotti récupèrent Harley Quinn pour une série avec les Birds of Prey

NewsDc Comics

Si les prochaines semaines s'annoncent chargées en titres utilisant la figure du Joker, en écho à la sortie du film de Todd Phillips aux Etats-Unis et aux impératifs du marketing croisé, l'actualité du personnage d'Harley Quinn commence, elle-aussi, à se faire étouffante. Avec trois projets revenant sur les origines de l'héroïne en l'espace de quelques semaines (Harley Quinn Breaking Glass, Harleen, Harley/Joker : Criminal Sanity), la série animée et les versions francophones de ses aventures, la sortie du film Birds of Prey aura canalisé l'envie très générale d'inonder les publications de revues centrées sur l'ex petite-amie du Joker, déjà responsable d'un phénomène d'édition sur ces dernières années.

A l'ouverture de la New York Comic Con, DC Comics annonce, encore, un projet Harley Quinn and the Birds of Prey sur le DC Black Label. Cette fois, pas question de se cacher ou d'être original : annoncée comme une mini-série en quatre numéros, celle-ci présentera les personnages d'Huntress, Black Canary, Renee Montoya et Cassandra Cain venant en aide à l'héroïne après que le Joker ait mis une prime de dix millions sur sa tête. Pour renforcer l'intérêt commercial de cette parution, DC cale la sortie du premier numéro en février, le mois de la sortie du film de Cathy Yan
 
Amanda Conner et Jimmy Palmiotti, premiers responsables de l'évolution d'Harley Quinn et de l'inspiration de sa version filmée, campée par Margot Robbie, feront leur retour pour l'occasion. Les numéros sont annoncés à 32 pages pour 5,99 dollars, et, à l'image de la classification du film Birds of Prey et des codes en vigueur pour les publications du DC Black Label, seront déconseillés aux mineurs et probablement plus graphiques ou permissifs que d'habitude sur le langage et la violence.
 
La mini-série Harley Quinn and the Birds of Prey coche donc toutes les cases du projet de commande, et, paradoxalement, d'une envie très générale de canoniser cette nouvelle formation des Birds of Prey, sans Batgirl, qui n'est plus une priorité pour DC Comics depuis que le film est tombé à l'eau. Le retour des Gotham City Sirens paraît, lui-aussi, enterré. Après avoir déjà fait évoluer l'esthétique de Harley en adéquation avec son look de personnage de cinéma, l'héroïne embrasse son statut de femme-sandwich, en attendant de revenir à quelque chose de plus original, un jour prochain.
 

Galerie

Corentin
est sur twitter
à lire également

La série Harley Quinn prendra fin à son 75e numéro cet été

Actu Vo
En attendant de savoir si Batman aura droit ou non à un retour au numéro #1 cette année, DC Comics met un terme à l'actuelle ...

The Suicide Squad : James Gunn avance sur le montage (et promet une Harley façon Paul Dini)

Ecrans
Depuis quelques semaines, les éditorialistes de la presse spécialisée sont à pied d'oeuvre pour cocher, dans d'immenses tableaux ...

Le second numéro d'Harley Quinn & the Birds of Prey est reporté de quatre semaines

Actu Vo
Parce que Marvel n'a pas le monopole des retards de dernière minute, DC Comics annonce un délai sur le second numéro de la ...

Punchline se pointe sur les variantes de Francesco Mattina pour les prochains Batman

Actu Vo
Depuis peu, une nouvelle camarade de jeu s'est ajoutée à la grande galerie des vilains de Gotham City, pour passer la balle à un ...

James Tynion IV présente Punchline, nouveau personnage prévu pour l'arc Joker War

Actu Vo
A l'image de son mentor Scott Snyder, James Tynion IV ne comptait pas laisser passer sa chance de poser une empreinte durable sur ...
Commentaires (1)
Vous devez être connecté pour participer