Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Le curieux ''hommage'' d'Arthur Suydam à Killing Joke pour DCeased #4

Le curieux ''hommage'' d'Arthur Suydam à Killing Joke pour DCeased #4

NewsDc Comics

En parallèle des rebondissements mortifères de la série DCeased de Tom Taylor et Stefano Gaudiano, DC Comics poursuit dans son hommage plus ou moins assumé à Marvel Zombies en allant chercher l'artiste Arthur Suydam pour la variante du quatrième numéro. Une "peinture" du Joker dans sa posture emblématique de Killing Joke, quoi qu'un peu plus morbide ou cadavérique. 

Le procédé de l'artiste avait été opéré au moment des nombreuses séries de Marvel Zombies où Suydam, reprenant chaque fois une couverture classique en y ajoutant quelques notes monstrueuses. Amazing Fantasy #15 de Steve Ditko, Spider-Man #1 de Todd McFarlane, The Incredible Hulk #1 de Jack Kirby, etc. Suydam aura répondu présent, à chaque nouveau chapitre de cette série de parutions, plus ou moins cultes selon les volumes. 
 
Son style peint, hérité d'une longue carrière d'artiste passionné par les codes de l'horreur depuis ses premiers pas chez Creepy de Warren Publishing, sera devenu le seul élément de liant entre les volumes de Marvel Zombies, une signature stylistique pour cet univers, pendant que les différentes mini variaient de plus en plus fréquemment sur les planches intérieures. 
 
Âgé de soixante-six ans et converti aux techniques modernes du numérique, Suydam aura cependant cédé à la facilité pour ce swipe de Brian Bolland. BleedingCool rapporte un étrange cas de plagiat, où l'artiste aurait appliqué un bête filtre graphique à la photographie d'un cosplayeur, Harley's Joker, imitant la célèbre posture du personnage sur la couverture de The Killing Joke
 
Auto Draft
 
La tricherie pourrait paraître inconséquente au vu de la longue, longue histoire des cas d'artistes paresseux ou plagiaires de l'industrie, si cette couverture n'était pas proposée en print par Comic Hero University à 15 dollars l'exemplaire. Sans créditer le cosplayeur original, ni l'intéresser aux bénéfices potentiels, bien évidemment. Juridiquement, on pourrait se poser la question du droit d'auteur contre le droit à la propriété intellectuelle - attendu que le bonhomme déguisé en Joker n'a fait qu'imiter la couverture de Brian Bolland, qui appartient légalement à DC Comics. La couverture, commandée par l'éditeur, enfreint elle un copyright quelconque ?
 
DCeased #4 est prévu pour le 14 août, ce qui laisse un certain temps à l'éditeur pour trancher sur la viabilité de cette création, ou sur l'intérêt de créditer ou rémunérer le cosplayeur Harley's Joker
 

Galerie

Corentin
est sur twitter
à lire également
Commentaires (4)
Vous devez être connecté pour participer