Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Tortues Ninja Tome 6 : Le Nouvel Ordre Mutant, Bagarre de rues et monde en péril

Tortues Ninja Tome 6 : Le Nouvel Ordre Mutant, Bagarre de rues et monde en péril

ReviewIndé
On a aimé• La densité de ce petit univers
• Le travail de suivi, admirable depuis le tome 1
• C'est beau
• Alopex et Raph, évidemment
• Old Hob n'est pas là pour rigoler
On a moins aimé• Certains pans qu'on aimerait voir se développer plus vite
• Il est pénible, ce pigeon
Notre note

Sous nos latitudes, la publication des TMNT n'avance pas à cadence de tortue.  Arrivées vite et en masse sur le marché francophone, les aventures des ninjas écaillés sont venues combler des années d'attente, sur un territoire acquis à la cause mutante, avec l'avantage de ne pas être de simples revues déclinées d'une licence populaire. Avec un quasi-sans fautes depuis les débuts du volume de Kevin Eastman, Tom Waltz et Mateus Santolouco, la série Tortues Ninja a tenu toutes ses promesses - entre autres, celles de livrer un contenu sérieux, bon pour les plus jeunes comme les grands enfants amoureux de cette mythologie unique en son genre.

Le récit se poursuit dans un sixième volume proposé depuis le mois dernier par les imprimeries HiComics, où quelques pièces maîtresses commencent à se placer, sur le grand échiquier préparatoire des prochains rebondissements majeurs. Krang veut annihiler le genre humain, le Shredder milite pour un simple asservissement général, et les Tortues, bien démunies devant ces grandes armées de ninjas ou d'aliens, doivent unir leur force avec le jumeau maléfique de Blacksad, qui monte sa propre faction de son côté. Alliances malsaines et grosses bagarres en perspectives, on reste ici sur un semi-calme avant une belle tempête.
 

 
Assez ample dans son utilisation du coffre à jouets, ce sixième volume donne une place à l'ensemble des personnages de la saga avec suffisamment d'harmonie - à l'exception de Casey Jones, au repos, et d'April, préoccupée par le sort de son amoureux et de son père, un malade cardiaque accro' au café. Le volume s'ouvre sur la fracture d'un trope connu dans la mythologie TMNT, avec la fameuse alliance historique des Foot et du général Krang, qui ne se passe pas exactement comme dans les cartoons d'autrefois. Quelques belligérants hors cadre se placent eux aussi, histoire de rappeler à tout le monde les grands plans d'ensemble de chaque super-vilain, et de ceux qu'on n'a pas revus depuis un certain temps.
 
D'un autre côté, le scénario insiste sur une thématique plutôt pas idiote dans le cadre de la saga TMNT, où l'on se pose finalement assez rarement la question, existentialiste, de ce que sont les mutants et de leur place dans la société. Old Hob, le matou borgne au superbe imperméable, développe de son côté une lecture qu'on n'a pas l'habitude de retrouver dans l'univers des Tortues Ninja, à savoir, où se placent les mutants parias par rapport aux humains ? La croisade de cet étrange Malcolm X félin se poursuit ici en insistant sur l'aspect entier de Hob, qui aime les mutants, oui, mais seulement quand ce sont des bestioles à la base. Et compte bien reprendre la Terre aux humains tel un Magneto aux mignons petits coussinets. 
 
L'idée n'est pas propre à ce volume, mais on saluera le suivi et la cohérence générale de cet univers à travers les différents portraits (et ajouts) proposés. Après tout, on s'est tous un jour posé la question "mais au fait, elles doivent bien s'ennuyer ces pauvres tortues, à rester perpétuellement dans les égouts, sans personne à qui parler à part la rouquine journaliste et le joueur de hockey homophobe". Encore une fois, la modernisation de la série passe par le sérieux mené autour de chaque angle - faire de Krang un authentique dictateur galactique, du Shredder un réel vilain de James Bond fidèle à ses hommes et triomphant souvent des Tortues, et de ne pas créer une avalanche de mutants que l'on pourrait ensuite ranger dans un coin et ne plus rien en faire par la suite. A ce sujet, Alopex et Raph sont trop mignons. Vivement le prochain tome, clin d'oeil, coup de coude de tonton.
 
 
 
On saluera les bagarres, les dissensions au sein de la famille Tortue et l'aspect morcelé de ce groupe où subsiste toujours des querelles. L'envie de ne pas faire de ces personnages de simples stéréotypes repris de plus anciens volumes fait toujours plaisir, avec un Mick enfantin, un Leo et un Raph qui semblent avoir réglé leurs problèmes, mais un Donnie incapable de renoncer à la logique (et ses complexes personnels) dans un raisonnement qui se transforme de plus en plus en : la fin justifiera les moyens.
 
A part ça, de bons dialogues, un dessin toujours maîtrisé et expressif et de jolies couleurs, pour une série qui n'a de toutes façons plus grand chose à prouver. Idéale pour les fans, mais aussi pour devenir fan (ce qui n'est finalement pas si fréquent dans les produits à licence), les volumes de TMNT auront permis à beaucoup de se ré-intéresser à ces personnages après la lassitude de quelques décennies sans cowabungas. Sous Eastman, Waltz et Santolouco, un petit univers s'est échafaudé, ne se reposant pas que sur les têtes connues - les quatre frères et le ninja violet - mais construisant une réelle intrigue de fond où des questions valables se posent, assorti d'une action solide et d'un sentiment de progression chapitrée. Du bon, du vert, et du tranchant.
 
Comme d'habitude, une jolie réussite que ce sixième volume. Avec le chemin parcouru, et en comprenant que la tomaison proposée par HiComics ne commence pas par le début chronologique de ce volume des Tortues Ninja, on s'amuserait à voir comment un concept que tout le monde pensait éculé, et recyclé de générations en générations, parvienne encore à surprendre et à jongler avec une telle quantité de nouveaux éléments. Performance, ce Nouvel Ordre Mutant ne comprend par exemple pas une seule vanne sur les pizzas (!), et arrive à rendre Bebop et Rocksteady menaçants et réellement impressionnants, ce que personne ne pensait réalisable après les avoir vu lâcher des caisses dans le dernier film de Platinum Dunes. Encore une fois, la qualité est dans le séquentiel, pour ceux qui en doutaient.

Corentin
est sur twitter
à lire également

Kevin Eastman confirme que le reboot des Tortues Ninja est bien en projet du côté de Paramount

Ecrans
Annoncé pour commencer sérieusement en cette fin d'année, le projet de reboot des Tortues Ninja au cinéma pourrait prendre un ...

Une date pour le 8e tome des Tortues Ninja chez HiComics

Actu Vf
La publication de la série Tortues Ninja poursuit son cours inlassablement du côté d'HiComics. Alors que l'éditeur français proposait ...

Sophie Campbell prend les commandes de la série TMNT après son 100e numéro

Actu Vo
A l'image de la promotion proposée à Mateus Santolouco, passé d'artiste régulier à auteur/dessinateur sur les Tortues ...

Tom Waltz et Sophie Campbell dévoilent le look ninja de Jennika, nouvelle Tortue de l'écurie TMNT

Actu Vo
Cette année, la formidable série TMNT de Tom Waltz et Kevin Eastman passera le cap symbolique des cent numéros - et en ...

Batman et les Tortues se préparent à la bagarre dans deux extraits du film Batman vs TMNT

Ecrans
En attendant que les astres s'alignent pour un film en prise de vue réelle, les amoureux de l'étonnante franchise Batman vs ...
Commentaires (1)
Vous devez être connecté pour participer