Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Hellboy : des prévisions abyssales au box office pour le reboot de la saga

Hellboy : des prévisions abyssales au box office pour le reboot de la saga

NewsCinéma

Si les prévisionnistes des résultats financiers ont parfois tort, on aurait envie de leur donner raison à propos de Hellboy, relance de la série pilotée par Lionsgate et le cinéaste Neil Marshall, qui, au-delà de tout jugement qualitatif, peine à faire grand bruit contre les grosses machines de Marvel ou DC. Une transposition de cette réalité, déjà constatée en comics : il ne fait pas bon se caler entre deux événements.

Pris en sandwich entre Captain Marvel, Avengers : Endgame et Shazam, Hellboy serait destiné à plonger dans les abysses des mauvais calculs de calendrier. Les analystes de Box Office Pro, qui ont vu juste au sujet du dernier Marvel Studios en date, prédisent que le reboot des comics de Mike Mignola au cinéma ne toperait pas plus de 16 millions pour son premier weekend d'exploitation, sur le sol américain - et pas plus de 34 millions au total sur son exploitation. Un score très loin de celui rencontré récemment par Captain Marvel, mais finalement assez cohérent avec d'autres données chiffrées.
 
Le premier volet de Guillermo Del Toro avait à son époque rapporté 23 millions sur ses premiers jours, tandis que le second avait monté la barre à 34 millions. Ces chiffres sont bien entendu proportionnels à l'inflation qui s'est depuis abattue sur le monde du cinéma hollywoodien, avec des scores à neuf chiffres de plus en plus réguliers - un démarrage à 16 millions serait aujourd'hui une plus triste nouvelle, mais pas forcément un facteur d'inquiétude à terme. A l'époque des films de Del Toro, le marché chinois pesait en effet bien moins lourd, et on aura vu des productions plus étranges ou rares se sauver grâce à nos amis de l'Empire du Milieu.
 
Hellboy ne serait pas non plus à l'abri d'un succès de long-terme : l'année dernière, le film Rampage de Brad Peyton, sorti sur la même période, avait lui aussi démarré à 36 millions pour finir sa course à 428 au box office mondial en fin d'exploitation. On peut donc en déduire que Lionsgate rentrerait dans ses frais, mais que la franchise ne s'installerait pas comme un immanquable ou un produit capable de concurrencer les franchises de super-héros - ce qui n'a de toutes façons jamais été le cas.
 
A partir de là, on se demanderait pourquoi avoir à nouveau opté pour un angle grand public, à grand renfort de guitares, de monstres et de blagounettes bien senties (?), plutôt que de cibler les fana' d'horreur avec un budget plus réduit. Cela étant, une décision encore plus logique aurait pu être de ne pas repousser le film pour le caler en cette période creuse. A voir maintenant la réalité des chiffres.
 
Corentin
est sur twitter
à lire également

Edward Grey part sur les traces de Jack l'Eventreur dans la nouvelle série Witchfinder de Mike ...

Actu Vo
Pour cette fin d'année, le monde de Hellboy continue de se multiplier en une quantité de dérivés toujours plus importants. En ...

Dark Horse renouvelle la tradition du one-shot Hellboy pour les fêtes d'Halloween

Actu Vo
A l'occasion des fêtes annuelles de la Toussaint, ou Halloween dans la tradition celte emballée dans les pratiques consuméristes des ...

David Harbour ne croit pas à la possibilité d'un Hellboy 2

Ecrans
Objet très particulier dans le paysage des adaptations de comics, le récent reboot de Hellboy proposé par ...

Hellboy : le reboot de 2019 revient en septembre en Blu-Ray et DVD

Brève
Véritable catastrophe industrielle à l'échelle des adaptations de comics, le reboot d'Hellboy aura succombé aux affres du ...

Mike Mignola réfute les rumeurs d'une série TV Hellboy sur Netflix

Ecrans
Alors que le reboot d'Hellboy a fini par s'effondrer au box-office avec une quarantaine de millions de dollars (contre cinquante dépensés ...
Commentaires (3)
Vous devez être connecté pour participer