Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Rencontre avec Tyler Kirkham, un amoureux des comics dans leur ensemble

Rencontre avec Tyler Kirkham, un amoureux des comics dans leur ensemble

InterviewIndé

Au courant du mois passé, nous avons pu rencontrer l'artiste Tyler Kirkham qui était présent sur l'artist alley du dernier salon Paris Manga Sci-Fi Show. Artiste au style mainstream appliqué, le bonhomme a pu répondre à quelques unes de nos questions, afin d'évoquer dans des lignes assez générales ce qui lui plaît dans son métier, ses influences, et ses futures envies. Une petite entrevue pour un dessinateur qui prend une petite pause entre deux projets réguliers - à découvrir ci-dessous. Bonne lecture !


Tu as beaucoup travaillé chez DC Comics ces dernières années, il y a un aspect particulier de ces personnages qui t'attire ?

J'ai un grand amour pour l'ensemble du DC Universe - même si j'aime beaucoup Marvel. J'aime avoir eu l'occasion de dessiner ces personnages avec lesquels j'ai grandi, en regardant des films, séries, en lisant des comics - ce sont de grandes icônes. Mais j'aime aussi les personnages plus obscurs comme Deathstroke, Green Arrow, ceux que tu ne vois pas aussi souvent. 

Quelle a été ton expérience la plus gratifiante ?

J'adore venir en conventions comme celle-là, pour rencontrer tes lecteurs, faire des dédicaces. C'est assez gratifiant, quelque part tu as accompli ta tâche puisqu'on a lu ce que tu as dessiné. Dessiner des personnages iconique avec de grand scénaristes est aussi quelque chose de très gratifiant.

Tu ressens que les gens connaissent plus ton nom au fur et à mesure de ta carrière ?

Je pense que le facteur principal  pour expliquer que de plus en plus de monde soit familier de mon travail, ce sont les réseaux sociaux. En dehors des gens qui lisent des comics, je peux partager mon travail sur Instagram, Facebook, par exemple, et ça permet de le leur faire découvrir d'une autre façon à laquelle ils n'auraient pas l'opportunité - comme venir à une convention.


Que penses-tu justement des interactions entre artistes et lecteurs à l'heure des réseaux sociaux ? 

La chose la plus positive qui existe c'est qu'un fan peut littéralement écrire à un artiste/scénariste et lui faire part de ce qu'il a ressenti en lui lisant. C'était impossible à l'heure où j'ai commencé à faire des comics. Tu peux maintenant envoyer des messages, pour avoir des conseils, un retour sur leurs dessins, ou leur adresser un compliment. Bien sûr tu auras toujours des trolls, pour saper le travail des autres, mais je pense qu'il y a plus de personnes qui sont positives - sinon ça ne continuerait pas. Quant tu postes un dessin et que tu vois l'ensemble de ceux qui interagissent avec, ça t'aide à rester motivé pour continuer de dessiner et partager.

Mais ça ne te prend pas trop de temps si tu dois répondre à tout le monde ? 

Si bien sûr. Personnellement j'essaie de répondre aux commentaires pour faire savoir que je les ai lus. Je n'ai pas le temps de discuter avec tout le monde, mais parfois il y a aussi des personnes qui te font savoir qu'ils seront à telle ou telle convention, c'est important à ne pas manquer.

Tu as pu passer de Superman à Deathstroke, par exemple. Quel est la chose la plus importante quand on passe d'un projet à un autre ? 

C'est très important que je m'amuse à dessiner les personnages. J'ai pu atterrir sur des projets avec lesquels je n'avais pas trop d'affinité. A présent j'essaie d'être plus sélectif dans ce que je fais. Il faut que je reste motivé, sinon ça va se voir dans mon travail que je ne passe pas autant de temps que ce que je devrai. Par exemple pour Deathstroke, c'est vraiment le genre de personnages que j'aime dessiner - avec l'armure, les flingues, les sabres. J'ai aussi fait du creator-owned, et c'est très fun à faire puisque tu t'investis complètement, c'est ton matériel que tu développes au fur et à mesure.


Tu comptes refaire du creator-owned bientôt ? 

Oui, bien sûr. Je ne fais rien pour le moment. J'ai quelques choses en développement de côté, sur lesquelles je vais sûrement travailler dans les prochaines années. C'est mon but en tout cas.

Parce qu'en ce moment tu ne fais pas de comics en intérieur, si ? 

Je vais continuer à bosser chez Marvel et DC, et surtout faire des couvertures. Je ne vais pas arrêter ça, même si je me mets en creator-owned, je pourrais toujours faire une ou deux covers par mois.

Penses-tu que ce soit plus difficile de se lancer en creator-owned aujourd'hui comparé à il y a quelques années ? 

Je crois qu'il y a plus de risque à faire son projet. Tu ne sais jamais si les gens vont aimer. Tu es au courant que Batman ou Spider-Man ont déjà une grosse fan base. Mais quand tu présentes un nouveau titre, un nouveau personnage, tu ne connais pas la réponse du public, tu ne sais pas si ça va être pérenne.


Qu'est-ce que tu penses justement de l'évolution du marché des comics et le lancement de tous ces éditeurs indé (Ahoy, Berger Books, TKO) ?

Si tu y réfléchis, il y a eu pas mal de petites structures éditoriales qui sont arrivées puis s'en sont allées. Tu retomberas toujours sur celles que tu connais, celles qui ont construit leur marque. Mais je pense qu'il faudrait que les gens donnent leur chance aux structures de plus petite taille. Regarde par exemple Skybound - même si je sais que ça fait partie d'Image - et le succès qu'ils ont pu rencontrer. Il y a d'autres maisons d'édition qui ont réussi à avoir leur marque - comme Aspen ; j'adore leurs productions comme Fathom ou Soulfire. J'espère que d'autres personnes prendront le temps de découvrir et lire leurs titres récents. Ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de bannière Marvel ou DC qu'il ne faut pas leur laisser une chance.

Tu as un style très typé mainstream, avec des mecs très musclés et des filles sexy. Quelles sont tes influences ? 

J'ai commencé à Top Cow. A l'évidence Marc Silvestri a été une très grande influence. J'ai beaucoup appris de lui. En fait, tous les artistes des débuts d'Image représentent ma génération, quand je suis entré dans cette industrie - comme Jim Lee, Todd McFarlane. J'adorais ce qu'ils faisaient et ça m'a inspiré à continuer de dessiner. Et j'ai envie de retomber sur ce genre de traits, puisque c'est ce que j'aime dessiner. Ils m'inspirent toujours aujourd'hui.

Et quels sont tes futurs projets ? 

Cette année, je vais principalement me concentrer sur un travail de couvertures, pour Marvel et DC, pour d'autres éditeurs. Je vais en faire pour des revendeurs locaux, pour mon site personnel. Je fais aussi mon propre sketchbook, et c'est là dessus que je vais me concentrer, tout en allant à des conventions. 

Merci beaucoup !

Remerciements : Wizzard Communication

Arno Kikoo
est sur twitter
à lire également

Batman est désormais une femme dans la preview de The Drowned #1

Preview
Les one-shots consacrés aux Dark Knights pour l'event Dark Nights : Metal continuent de s'enchaîner en ce mois d'octobre, et la ...

Batman : the Drowned #1, la review

Review
Si vous suivez l'event Dark Nights : Metal de DC Comics, alors vous connaissez maintenant la chanson autour des sept Dark Knights qui ...

Tyler Kirkham a présenté l'idée d'un roman graphique Superman à DC Comics

Actu Vo
Alors qu'il va squatter les pages de Superman le temps de deux numéros avec James Bonny pour présenter un combat entre le dernier fils de ...
Commentaires (1)
Vous devez être connecté pour participer