Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Bloodshot Salvation Tome 2 : une conclusion au firmament

Bloodshot Salvation Tome 2 : une conclusion au firmament

ReviewIndé
On a aimé• Des pans de l'univers Valiant encore inexplorés
• Bloodshot Salvation #7
• Une prestation artistique toujours de haut niveau
• L'édition de Bliss, généreuse à souhait
On a moins aimé• ll faut dire au-revoir à Lemire
• Quelques accélérations brusques
Notre note

Au printemps 2016, le jeune éditeur français Bliss Comics se lançait dans la grande aventure d'éditer les comics Valiant, en proposant un diptyque The Valiant/Bloodshot Reborn, porte d'entrée de son univers et fondation d'une longue saga autour d'un des personnages emblématiques de cet univers. Plus de deux ans ont passé, et il est maintenant de fermer les portes sur un run majestueux, orchestré par un Jeff Lemire qui tient sa barre jusqu'au bout. Servi dans une édition respectueuse, comme toujours, de ses lecteurs, Bloodshot Salvation : Tome 2 martèle dès le début d'année : il est plus que temps de lire du Bliss Comics.

Dans une précédente chronique, on vous expliquait à quel point Jeff Lemire aura, au fil des volumes de son run, tâché de donner un historique à Bloodshot, de lui construire une mythologie moderne, et d'aller vers un futur que d'autres pourronnt être libres d'explorer. Avec ce second tome - qui a la la très bonne idée de regrouper les deux TPBs VO -, c'est toujours dans cette optique que l'auteur amène sa grande conclusion. La double narration croisée qui marquait les débuts fait place à un ensemble un brin plus linéaire, dans lequel Lemire va à présent jouer avec les parties mystiques et futuristes de l'univers Valiant. Comme pour faire le tour de ce avec quoi il s'était déjà amusé.


Ainsi, le but est toujours pour Ray Garrison de sauver sa jeune fille, Jessie, atteinte d'un mal profond, causé par la nature particulière de son père. Le danger venant de la famille de Magic étant éloigné, cette tâche est désormais prioritaire, et demandera à Bloodshot d'aller dans des contrées inexplorées. Sans trop en révéler, Lemire s'amuse à intégrer quelques personnages qui n'avaient pas encore eu droit à trop de présence dans son run, et propose son lot de situations inédites. L'idée est toujours d'aller de l'avant. Si la résolution espérée est attendue, on sent que l'auteur continue de se faire plaisir, avec quelques numéros plus expérimentaux que d'autres, ou qui se permettent de s'éloigner de l'intrigue principale. 

En guise d'exemple, un fill-in pour aller explorer les origines de Bloodhound, le canidé adorable (mais redoutable) qui lui sert de compagnon, où un Bloodshot #7 intégralement fait de planches noires, où seul quelques découpages de cases (blanc sur noir) réussissent à développer une intrigue, une ambiance, et à rendre compte de ce qu'il se passe sans aucun dessin. Une petite prouesse de narration qui vaut à elle seule le détour.


Au fur et à mesure de l'intrigue, Lemire profite des différentes surprises (dont certaines surprenantes) pour poser une fois pour toute la question de ce qu'est Bloodshot, qui il est. Derrière les affrontements musclés, derrière l'ultra-violence, le scénariste finit de donner l'humanité dont le personnage a besoin, un environnement que le lecteur aura appris à apprivoiser et à aimer. Touchante, c'est la construction d'une famille, une thématique chère à l'auteur, qui arrive à rendre attachant celui qui n'est pourtant une machine à tuer. 

Accompagné par un ensemble d'artistes qui donne toujours le meilleur de lui même, Bloodshot Salvation Tome 2 fait plaisir aux yeux. D'un côté, Renato Guedes s'en donne à coeur joie avec des planches peintes où l'encrage n'est que peu présent, pour un rendu photo-réaliste de très haute qualité. Par la suite, Doug Braithwaite, habitué de la maison, ne déçoit pas non plus, bien qu'on pourra lui reprocher une mise en page un peu plus sage que son compagnon. Le trait bien caractéristique de l'artiste verse lui aussi dans un ensemble assez réaliste, bien que l'on comprenne à plusieurs égards (et une portée plus futuriste) pourquoi Braithwaite a été dépêché sur cet ultime chapitre. L'un dans l'autre, les artistes officiant contribuent à maintenir Bloodshot Salvation au niveau où le premier tome l'avait placé.


Dans cette édition, Bliss fait le choix d'intégrer deux one-shots de Bloodshot, qui se liaient à d'autres évènements de Valiant (Book of Death et 4001 A.D.) ; si les lecteurs les plus fidèles en auront déjà fait la lecture dans d'autres ouvrages de l'éditeur, ils s'intercalent parfaitement ici puisqu'ils amènent cette vision d'ensemble que Lemire a construit sur le personnage. De fait, au sortir de cette lecture et de la saga dans son ensemble, se tient un portrait complet, une lecture d'ensemble autour de Bloodshot, sur laquelle le scénariste a bâti à la fois des fondations, un passé solide, et mis en place les graines d'un futur que chacun pourra être libre d'utiliser. Ces tie-ins sont la preuve d'un travail pensé sur le long terme, puisqu'ils étaient sortis à l'époque bien avant les débuts de Salvation. Tout s'intercale parfaitement, la boucle est bouclée et si l'on se désole de devoir quitter Lemire sur le titre, l'auteur fait bien de s'en aller sans avoir versé dans la redite.

Bloodshot Salvation Tome 2 est la récompense pour les lecteurs qui se seront montrés fidèles depuis les débuts du run de Lemire. L'auteur fait le tour de ce qu'il n'avait pas encore exploré avec son personnage, propose un numéro expérimental brillant de savoir faire, continue de s'entourer des meilleurs artistes Valiant, et laisse une marque immuable sur le personnage, qu'on espère poursuivie par la prochaine équipe créative. L'édition Bliss Comics est généreuse et intègre les one-shots bienvenus pour voir comment Lemire avait pensé bien en amont sa fin de run. A présent que l'entièreté de la saga Bloodshot est disponible sous nos contrées, vous n'avez plus d'excuse pour aller à sa rencontre. Une très bonne séance de binge reading vous attend.

- Vous pouvez commander Bloodshot Salvation Tome 2 chez notre partenaire à ce lien.

Arno Kikoo
est sur twitter
à lire également

La vie de Captain Marvel : une origin story qui fait les bons compromis

Review
Avec la venue prochaine de Captain Marvel sur grand écran et l'exposition dont bénéficiera Carol Danvers pour tout un paquet de monde, ...

X-Men : Malicia et Gambit - entre rom-com et espionnage, mon coeur balance

Review
Scénariste gravissant lentement mais sûrement les échelons au sein de Marvel depuis quelques années, Kelly Thompson vogue vers de ...

Infinity Wars #1 : un début de saga convaincant

Review
Alors qu'elle trouve tout juste sa conclusion de l'autre côté de l'Atlantique, la longue saga cosmique de Gerry Duggan, qui se sera ...

Aquaman - La mort du prince : des embruns au parfum de nostalgie

Review
Avec sa première aventure solo sur grand écran, Aquaman ne pouvait naturellement pas être laissé de côté par Urban Comics du ...

Savage : l'aventure à la dure

Review
En parallèle de ses publications dédiées à son univers super-héroïques, Valiant Comics propose également des mini-séries qui s'en ...
Commentaires (1)
Vous devez être connecté pour participer