Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Les Chroniques de Riverdale : un pont nécessaire mais dispensable

Les Chroniques de Riverdale : un pont nécessaire mais dispensable

ReviewGlénat
On a aimé• La volonté de faire le lien de la TV au papier
• Le petit accompagnement éditorial
• On retrouve l'ambiance de Riverdale
On a moins aimé• Des histoires qui n'apportent pas tellement à l'univers de la série
• Ne se destine pas aux lecteurs de comics initiés
Notre note

On se réjouissait il y a peu de voir arriver les propriétés Archie Comics sous le giron de l'éditeur Glénat, dans une nouvelle collection baptisée Log-In, destinée dans son intention à un public young adult. De l'autre côté de l'Atlantique, Archie a su séduire son lectorat avec une belle opération de renouvellement, menée par de bien grands noms de l'industrie, mais aussi le développement d'un label horrifique on ne peut plus plaisant. Mais avant de pouvoir découvrir tout ça, il faudra se contenter de Les Chroniques de Riverdale.

Comme l'avaient pu être les adaptations en comics de Arrow et The Flash, Les Chroniques de Riverdale est un compagnon à la série TV du même nom, diffusée par la CW (et à retrouver sur Netflix). Les chapitres proposent de retrouver les personnages tels que dépeints dans le show de Roberto Aguirre-Sacasa (qui est aussi à la tête de ce projet papier), en développant quelques points laissés plus ou moins de côté dans la série. Une rentrée en profondeur dans les backstories des personnages, et notamment sur un fameux été perturbé par une nuit du 4 juillet. Le tout façonné avec des thématiques propres à Archie, et présentes aussi dans Riverdale : affres de l'adolescence, amour, amitié, un cocktail classique. A noter que les chapitres suivent certains développements de la première saison, et que si vous n'avez regardé que le premier épisode ou n'êtes pas assez avancé dans la série, certains éléments vous laisseront un peu perdus - au risque de vous spoiler un peu.


D'emblée se pose alors la question du lectorat ciblé par Les Chroniques de Riverdale. Les amateurs de la série TV pourront y trouver un petit complément, quoique les histoires ne se révèlent pas indispensables ; à titre d'exemple, les premiers chapitres ne font que développer ce qui est largement compréhensible dans le pilote de la série, sans apporter de réelle nouveauté. Mis à part un chapitre complet qui s'amuse à raconter un même fait par différents points de vue, les chapitres n'apportent pas tant que ça vis-à-vis du support télévisuel. Mais l'on peut supposer que pour ceux qui n'auront jamais lu de comics et qui s'intéressent uniquement à Riverdale en tant que série TV pourront trouver un peu de plaisir à retrouver les personnages qu'ils aiment, sur le papier.

Encore que cette affirmation soit à remettre en doute. Le cinéma l'a prouvé ces dernières années : les films de super-héros et les adaptations de comics n'attirent pas des foules dans les librairies, et il n'y a aucune raison de penser que ça puisse être le cas avec Riverdale, comme ça n'a pas été le cas avec Arrow et autres consorts. La sortie des Chroniques de Riverdale risque d'être alors à double tranchant, puisque les habitués de comics ne s'y retrouveront pas, le tout étant de qualité moyenne, et que le lectorat censé être cible risque de ne pas être au rendez-vous. Un fait d'autant plus dommageable que l'initiative éditoriale de Glénat par cette édition est louable, et bénéficie d'une logique dans la lecture.

Car il apparaît clairement que le but des Chroniques de Riverdale est d'être ce pont, le fameux qui doit amener ceux qui regardent une série à s'intéresser à la bande-dessinée. En cours de route, l'ouvrage embraie sur un extrait du prochain tome, consacré au Archie de Mark Waid, et présente également sommairement l'évolution d'Archie Comics au fil des décennies. Un accompagnement éditorial simple et concis, pour inciter à découvrir cet univers qui le mérite. Mais voilà : malgré un format souple assez sympathique et un petit prix, il sera difficile de vous convaincre à prendre ce premier tome.


Les histoires sont dans leur majorité oubliables, les artistes aux commandes ne livrent pas de performance inoubliable, bien que l'esthétique et la ressemblance aux acteurs soit plutôt respectée. Et le cahier de couvertures en bonus est plutôt joli. Reste à voir alors si vous souhaitez soutenir une initiative relativement risquée, ou attendre le prochain tome, qui devrait bien plus correspondre à ceux déjà acquis aux comics. De notre côté, on vous invite à être au rendez-vous cet été.

Difficile de ne pas être sévère avec Les Chroniques de Riverdale. Non pas que l'ouvrage soit foncièrement mauvais, c'est qu'il ne se destine pas aux lecteurs de comics, mais clairement aux fans de la série tv Riverdale. Avec la volonté louable de faire le lien d'un média à l'autre, on préférera passer notre tour pour ce premier tome, avec tous nos encouragements car on sait que ce qui arrive plus tard dans l'année sera de bien meilleure qualité.

- Vous pouvez commander Les Chroniques de Riverdale à ce lien

Arno Kikoo
est sur twitter
à lire également

Clark Kent : Superman Tome 1, l'art du grand spectacle

Review
En parallèle d'un tome 0 présentant l'ensemble de la mini-série Man of Steel, grosse introduction de Brian M. Bendis sur le héros ...

Clark Kent : Superman Tome 0, introduction efficace de Brian M. Bendis sur l'Homme d'Acier

Review
Si les lecteurs VO ont pu découvrir les débuts de Brian M. Bendis sur Superman, qui se faisait alors à l'occasion des 80 ans du ...

Black Panther Tome 1 : une nouvelle aventure spatiale en demi-teinte

Review
Alors qu'une bonne partie de la période Fresh Start de Marvel se déroule dans les softcovers de Panini Comics, l'éditeur français ...

New Justice Tome 1 : un démarrage aussi splendide que (trop) dense

Review
En ce printemps 2019, il est donné l'occasion aux lecteurs VF de poursuivre l'aventure Scott Snyder du côté de DC Comics. Le scénariste ...

Immortal Hulk Tome 1 : chronique horrifique d'une Amérique en perte de repères

Review
Si une grande partie des publications estampillées "Fresh Start" de Marvel a trouvé maison dans les nouvelles revues sofctover ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer