Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Still Force, Invisible Spectrum et Legion of Doom : Snyder déballe ses plans pour Justice League

Still Force, Invisible Spectrum et Legion of Doom : Snyder déballe ses plans pour Justice League

NewsDc Comics

Il n'aura échappé à personne que depuis la parution de Dark Nights : Metal, Scott Snyder est devenu peu à peu l'architecte par intérim du DC Universe, puisque Geoff Johns est mis en attente par un Doomsday Clock (et tout le fil rouge de Rebirth) considérablement retardé. A côté d'un No Justice somme toute sympathique, le scénariste doit reprendre Justice League dès le mois prochain, et ne cache pas ses intentions de modifier en profondeur certains aspects iconiques de l'univers DC - et d'en rajouter des tonnes, comme il a pu le faire dans Metal.

Au cours d'une série d'interviews promotionnelles données à divers sites américains, Snyder fait donc l'état des lieux de ce que son run de Justice League

Still Force

En premier lieu, il aborde que le premier arc de la série portera l'attention sur les personnages de Barry Allen et John Stewart. Concernant le premier, le Bolide découvrira qu'à l'intérieur de la Speed Force, comme une sorte de membrane, se cache ce que Snyder appelle la Still Force. "La Still Force est une énergie dans l'univers qui essaie de tout ralentir et de réduire l'entropie globale (nda : l'augmentation du désordre). Elle essaie de tout réduire à un état de sur place. Et elle possède également ses personnages qui y sont connectés, sans même qu'ils soient au courant. Et il s'agit d'un mystère total pour Barry." Des personnages qui ne seront pas forcément des bolides puisqu'un certain Gorilla Grodd pourrait bien avoir quelques facilités à l'utiliser.

Invisible Spectrum

Du côté de John Stewart et du lore des Lanterns et du spectre émotionnel, Snyder compte utiliser le personnage pour amener une toute nouvelle partie du spectre des émotions, à savoir celles qui sont invisibles et qu'on n'ose pas assumer. Qui sont trop sombres et se manifestent de façon moins évidente, de celles qu'on ne contrôle pas. 

Ces émotions seront identifiées par des longueurs d'ondes elles aussi en dehors du spectre visible, tel que l'Ultraviolet (à qui correspond l'ultra-violence) et l'Infrarouge (sans émotion associée pour le moment). Un Invisible Spectrum qui explique pourquoi nous avons pu voir John Stewart porter un symbole d'UV Lantern en couverture il y a peu. Snyder explique qu'il n'y aura pas d'anneau à proprement parler mais une version détournée d'une Batterie. 

Une nouvelle Legion of Doom

En plus d'une nouvelle Justice League qui ré-intègrera Hawkgirl et Martian Manhunter dans ses rangs, Snyder va également amener une nouvelle version de la Legion of Doom, fameuse équipe de super-vilains de l'univers DC. On trouvera en son sein Gorilla Grodd, Cheetah, Black Manta, Sinestro, Lex Luthor... et le Joker (enfin, l'un des trois). Une alliance surprenante vis-à-vis de l'instabilité de ce dernier, dont l'auteur nous garantit que le rôle et l'implication bien spécifique seront révélés au fur et à mesure de l'histoire.

Du Metal et des plans sur deux ans

L'ensemble de ces nouveautés seront amenées dans un premier arc explosif pour être ensuite développée par le biais d'arc semi-indépendants, qui s'amuseront à explorer la mythologie d'un duo de personnages en particulier - avec donc en premier lieu Barry Allen et John Stewart. Comme à son habitude, Scott Snyder se montre ambitieux puisqu'il a établi avec DC Comics un plan sur deux ans qui devrait aller crescendo, et "plus grand que Metal" (jusqu'à mener à une certaine Crisis ?). 

Au programme donc, des éléments déjà abordés auparavant comme le Dark Multiverse, Barbatos, la World Forge, mais aussi tout ce qui va découler de No Justice (comme les Omega Titans, l'au-delà du Source Wall). Une volonté d'étendre l'univers DC au sens littéral du terme, quitte à rendre le tout indigeste si la cohésion éditoriale n'assure pas son rôle derrière. L'ensemble Metal-No Justice-Justice League est présenté dès lors comme l'ensemble d'une intrigue de long terme, et il est difficile de ne pas y voir une alternative à ce que Johns a bâti de son côté avec Rebirth. On préfère se positionner pour le moment sur un entre-deux de curiosité et d'anxiété au vu des derniers écrits du bonhomme, mais les premières graines seront très vite visibles.

Justice League : No Justice est en cours de publication et Justice League #1 arrivera le 6 juin prochain.


Galerie

Arno Kikoo
est sur twitter
à lire également

Batman : Dear Detective, une novella illustrée de Lee Bermejo pour septembre 2022

Actu Vo
En attendant son premier projet en creator-owned qu'il doit nous livrer en compagnie de l'auteur Mattson Tomlin, Lee Bermejo s'apprête à ...

Fables #151 : les contes de fées sont de retour dans les premières pages de la nouvelle série

Preview
A défaut d'avoir eu l'intelligence de ne pas tuer Vertigo, DC Comics a au moins saisi l'intérêt de garder quelques uns des produits ...

DC annonce un numéro spécial sur Perry White (avec du Matt Fraction dedans)

Actu Vo
Pourquoi ? Difficile à dire. Techniquement, le personnage de Perry White ne rentre pas dans le cadre des octogénaires à avoir eu ...

Le Human Target de Tom King s'offre un one-shot anthologique en août 2022

Actu Vo
En attendant la reprise, le temps que Greg Smallwood reprenne le pas sur ses planches à rendre et que Tom King finisse certains ...

DC enchaîne les one-shots en prélude à Black Adam avec un numéro consacré à Cyclone

Actu Vo
On a ri (un peu) des fameux numéros préquelles aux aventures des héros de DC Comics sur le grand écran à l'époque de Batman V ...
Commentaires (4)
Vous devez être connecté pour participer