Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Action Comics #1000 : un anniversaire en demi-teinte

Action Comics #1000 : un anniversaire en demi-teinte

ReviewDc Comics
On a aimé• Bendis intrigue
• Une belle brochette artistique
• Un véritable hommage à l'Homme d'Acier...
On a moins aimé• Pas mal de redites
• On espérait mieux
• ... qui se complait trop dans l'exercice
Notre note

Superman a 80 ans et Action Comics est l'ongoing a la plus grande longévité de l'histoire du comic book. Il fallait donc que DC Comics marque le coup comme il se doit, avec un numéro over-sized (mais aussi over-priced) réunissant le gratin des auteurs et artistes de l'industrie, qu'ils soient liés à l'Histoire de Superman, comme au futur qui est en train de se dessiner pour lui. 

Au lieu de retrouver une histoire imposante, on aura droit à un ensemble composites, chacun des auteurs s'amusant à dépeindre l'une ou l'autre facette de l'Homme d'Acier, avec un commentaire méta à peine caché sur l'historique du personnage, ses plus grandes histoires, et son rapport à l'humanité. Dans les différentes propositions, on pourra targuer l'ensemble d'assez agréable.


A moins que vous ne soyez complètement imperméable à Superman, chacune offre quelque chose à son lecteur. Que on le voit à sa nature de premier véritable véritable super-héros de notre ère, comme une source d'inspiration au quotidien, ou comme celui qui aura réuni parmi les plus grands artistes et auteurs du monde, Clark Kent et son alias ont marqué l'histoire. Et pas seulement celle des comics, mais celle de toute l'humanité.

D'un point de vue artistique, l'ensemble est une réussite. Qu'on ait plaisir à revoir des artistes d'habitudes bien peu présents comme Rafael Albuquerque ou notre cher Olivier Coipel, qu'il s'agisse d'une réunion de vétérans avec Paul Levitz et Neal Adams ou d'un essai de compositions en splash pages par Patrick Gleason sublime, le lecteur se fait brosser dans le sens du poil. Mais au fil de la lecture, on se rend compte qu'il manque à Action Comics #1000 un léger quelque chose. 

A trop se complaire dans l'hommage et l'expression d'un discours sur Superman que les lecteurs connaissent pour la plupart (et souvent formulé de façon tellement explicite qu'il en rend la lecture lourde), le numéro ne pense pas à aller de l'avant. Si ce n'est le segment final, annonciateur du Man of Steel de Bendis, les histoires restent pour la plupart dans une dimension "sympathique" alors qu'on s'attendrait à de l'exceptionnel. Surtout à 8$.


Ce qui ne veut pas dire que l'ensemble est tant décevant. Les histoires courtes de Geoff Johns et Richard Donner (avec Coipel), de Scott Snyder (avec Albuquerque) ont quelque chose de plus pour elles, et le court récit de King démontre encore une fois, en quelques lignes, la capacité de l'auteur à transcender son sujet en livra quelque chose d'émotionellement très fort, et qui appelle à l'immortalité de Superman, et à cette envie d'aller de l'avant que je mentionnais auparavant. 

A ce même égard, si on pourrait ne voir qu'une simple grosse bagarre dans ce que Bendis nous fait, on peut déjà noter les prémisses d'un gros bouleversement à la mythologie de l'Homme d'Acier dans les dernières cases - et relever cette façon d'écrire que l'auteur a, qui s'amuse à disserter sur le retour du "slip rouge", par ailleurs jamais justifié. Notons aussi que Jim Lee fait un réel effort pour rendre le tout spectaculaire - une prestation agréable au vu de ses derniers écueils. L'amorce pour The Man of Steel fonctionne plutôt bien, mais on pourra se poser la question du nécessaire de devoir se coltiner soixante autres pages, dont seul un tiers est vraiment chouette, avant d'y arriver.

Mais ne boudons pas notre plaisir malgré tout. Si Action Comics #1000 est véritablement un moment de fête par son casting et un ensemble d'histoire agréable, il faut avouer que l'anniversaire aurait pu être encore mieux. Quelques histoires sortent du lot, et Bendis se montre aguicheur, c'est déjà ça de pris. De quoi compenser un numéro trop complaisant dans l'hommage, qui aurait gagné à avoir plus d'originalité.

 - Vous pouvez commander Action Comics #1000 à ce lien

Arno Kikoo
est sur twitter
à lire également

The Wild Storm prendra une pause jusqu'en 2019 après le numéro #18

Actu Vo
C'est Warren Ellis qui l'annonce, empaquetée dans la promesse que le dernier arc sera le dernier. Afin de parvenir à tenir un rythme ...

The Sandman Universe #1 : si vous rêviez d'un catalogue de previews

Review
L'habitude commande : Vertigo, une fois encore, ramène le Sandman de Neil Gaiman sur la table des parutions modernes. Le dieu ...

Le nouveau départ de Vertigo s'illustre dans les premières pages de Border Town

Preview
L'imprint DC Vertigo fait peau neuve : nouveau préfixe (c'était pas utile), nouvelles séries (c'était plutôt utile) et nouvelle ...

Stjepan Sejic montre à quoi ressemblait la première version de Justice League Odyssey

Actu Vo
Le retard de Justice League : Odyssey semble s'éclairer d'informations nouvelles. Nous savions déjà que des changements au sein de ...

La toute première histoire de Batman de Brian M. Bendis va être réimprimée dans Pearl #1

Actu Vo
Bien qu'on ait beaucoup parlé ces derniers temps de l'arrivée de Brian M. Bendis chez DC Comics après des années passés à bâtir ...
Commentaires (3)
Vous devez être connecté pour participer